Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

MASSACRE DE BOUTCHA : POUTINE VA-T-IL PAYER ? – 04/04/22: MASSACRE DE BOUTCHA : POUTINE VA-T-IL PAYER ? – 04/04/22
 
Invités
 
Pascal BONIFACE
 
Directeur de l’IRIS 
 
Institut de Relations Internationales et Stratégiques 
 
Alain BAUER
 
Professeur de criminologie – CNAM

MASSACRE DE BOUTCHA : POUTINE VA-T-IL PAYER ? – 04/04/22: MASSACRE DE BOUTCHA : POUTINE VA-T-IL PAYER ? – 04/04/22 Invités Pascal BONIFACE Directeur de l’IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques Alain BAUER Professeur de criminologie – CNAM

DeC dans l'air


MASSACRE DE BOUTCHA : POUTINE VA-T-IL PAYER ? – 04/04/22: MASSACRE DE BOUTCHA : POUTINE VA-T-IL PAYER ? – 04/04/22 Invités Pascal BONIFACE Directeur de l’IRIS Institut de Relations Internationales et Stratégiques Alain BAUER Professeur de criminologie – CNAM

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
66 minutes
Sortie:
4 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

MASSACRE DE BOUTCHA : POUTINE VA-T-IL PAYER ? – 04/04/22
Invités
Pascal BONIFACE
Directeur de l’IRIS 
Institut de Relations Internationales et Stratégiques 
Alain BAUER
Professeur de criminologie – CNAM 
Auteur de « L’encyclopédie des espionnes et des espions »
Elsa VIDAL
Rédactrice en chef de la rédaction en langue russe – « RFI »
Général Vincent DESPORTES
Ancien directeur de l’École de guerre
Professeur de stratégie à Sciences Po
Des civils exécutés d’une balle dans la nuque, parfois les mains liées dans le dos, gisants dans les rues, dans leurs voitures ou devant chez eux. Des corps calcinés après avoir été criblés de balles, des fosses communes débordant de cadavres. Les images de carnage et de dévastation de Boutcha en périphérie de Kiev ont fait le tour du monde depuis samedi et révulsé les Occidentaux, comme le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, qui a parlé d'un « coup de poing à l'estomac ». Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres s'est dit dimanche « profondément choqué par les images de civils tués à Boutcha », et le bureau des droits de l'Homme des Nations unis a évoqué de « possibles crimes de guerre ».  
 
Le nombre total de morts reste encore incertain. Selon la procureure générale d'Ukraine Iryna Venediktova, les corps sans vie de 410 civils ont pour l’instant été retrouvés dans les territoires de la région de Kiev récemment repris aux troupes russes.
 
Accusant l'armée russe d'avoir commis un « génocide » dans les villes ukrainiennes qu'elle a occupées près de Kiev, le président ukrainien Volodimir Zelensky a assuré que « tous ceux qui sont responsables de ces crimes devront rendre des comptes devant la justice, y compris ceux qui ont donné les ordres ». L'Union européenne et plusieurs de ses Etats membres ont également accusé l'armée russe de s'être rendue coupable de « nouvelles atrocités » et souhaitaient que la Cour internationale de Justice (CIJ) de l'Onu se saisisse de tous les cas de crimes de guerre présumés. A la demande de la France et de l’Allemagne, les Européens sont aussi en train de discuter d'un alourdissement des sanctions contre Moscou.
 
De son côté, le ministère russe de la Défense a nié tout massacre dans la ville ukrainienne de Boutcha et a accusé les autorités ukrainiennes de se livrer à une « provocation » en diffusant des images de corps de civils.
 
Alors que s’est-il passé à Boutcha ? Comment prouver des crimes de guerre ? Les images ne suffisent pas, il faut collecter des preuves. La Cour pénale internationale a ouvert une enquête dans ce sens dès le mois de mars et en Ukraine, le travail de collecte a déjà commencé malgré les difficultés liées à la guerre. Car si l’armée russe s'est retirée rapidement du nord, elle se replie vers l’est et le sud du pays, et elle continue à bombarder.
 
Quelle est la situation en Ukraine ? Pourquoi l’armée russe s’est-elle retirée du nord du pays ? Quel rôle jouent les services secrets occidentaux dans ce conflit ? Enfin alors que la guerre a révélé l'efficacité des services de renseignements américains, la France est aujourd'hui pointée du doigt pour sa mauvaise analyse des intentions de Vladimir Poutine. Et le général Éric Vidaud, directeur du renseignement militaire a été remercié le 31 mars dernier. Le renseignement français a-t-il failli ?
DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40
RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard
PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions
Retrouvez C DANS L’AIR sur internet & les réseaux :
INTERNET : francetv.fr
FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5
TWITTER : https://twitter.com/cdanslair
INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/
Sortie:
4 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv