Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Le RSA doit-il être conditionné à une activité ?: Le Président de la République, candidat à sa succession, propose de conditionner l'octroi du RSA à une activité de quelques heures par semaine. Une telle mesure semble plébiscitée par les Français.

Le RSA doit-il être conditionné à une activité ?: Le Président de la République, candidat à sa succession, propose de conditionner l'octroi du RSA à une activité de quelques heures par semaine. Une telle mesure semble plébiscitée par les Français.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


Le RSA doit-il être conditionné à une activité ?: Le Président de la République, candidat à sa succession, propose de conditionner l'octroi du RSA à une activité de quelques heures par semaine. Une telle mesure semble plébiscitée par les Français.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
5 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Le Président de la République, candidat à sa succession, propose de conditionner l'octroi du RSA à une activité de quelques heures par semaine. Une telle mesure semble plébiscitée par les Français.

Du travail en échange du RSA

Emmanuel Macron propose de n'accorder le Revenu de solidarité active, ou RSA, qu'à des personnes acceptant, en échange, de travailler entre 15 et 20 heures par semaine.

La majorité des Français semble partager cette manière de voir les choses. Dans un récent sondage, 80 % des personnes interrogées approuveraient une telle mesure. Une autre consultation voit près de 70 % des sondés s'y montrer favorables.

Les Français récuseraient-ils le principe des aides publiques ? Il semble qu'un tel sentiment prévale surtout dans les périodes de prospérité économique. Dans de tels moments, le chômage ou la précarité semblent être, pour beaucoup de Français, le résultat d'une défaillance individuelle.

Mais, dans les temps plus difficiles, comme en 2020, pendant la crise sanitaire, cette vision fait place, pour une partie de la population, à une solidarité plus active.

Un discours souvent ambivalent

En fait, cette réaction face à la proposition du candidat Macron illustre bien la nature ambivalente et ambiguë du discours à l'égard de la précarité et des moyens de la prévenir.

D'un côté, les Français, pour une partie d'entre eux, voient dans les mesures prises pour aider les plus démunis la manifestation d'un "assistanat" qu'ils jugent à la fois injuste et improductif.

Mais, d'un autre côté, ces personnes louent les vertus d'un système de protection sociale et d'un dispositif de redistribution des richesses qui sont des instruments de lutte contre la précarité.

De même, les mesures prises durant l'épidémie de Covid, comme le chômage partiel ou le "quoi qu'il en coûte", destinées à aider les personnes menacées par la crise, ont été généralement bien acceptées.

Ceci étant, l'activité demandée aux personnes prétendant au RSA ne se compose pas forcément d'heures de travail. Il peut aussi s'agir de stages de formation ou de reprises d'études. Ce qui permettrait de donner une autre valeur aux résultats des sondages cités.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
5 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez vos connaissances en économie !