Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pourquoi certaines stations service n'appliquent pas la remise de 18 centimes ?: Tirés vers le haut par l'augmentation du prix du baril de pétrole et par les conséquences de la guerre en Ukraine sur l'approvisionnement en pétrole russe, les prix de l'essence s'envolent. C'est pour limiter cette hausse que le gouvernement a prévu une ristourne spécifique. Mais toutes les stations-service ne pourront pas l'appliquer dans les délais.

Pourquoi certaines stations service n'appliquent pas la remise de 18 centimes ?: Tirés vers le haut par l'augmentation du prix du baril de pétrole et par les conséquences de la guerre en Ukraine sur l'approvisionnement en pétrole russe, les prix de l'essence s'envolent. C'est pour limiter cette hausse que le gouvernement a prévu une ristourne spécifique. Mais toutes les stations-service ne pourront pas l'appliquer dans les délais.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


Pourquoi certaines stations service n'appliquent pas la remise de 18 centimes ?: Tirés vers le haut par l'augmentation du prix du baril de pétrole et par les conséquences de la guerre en Ukraine sur l'approvisionnement en pétrole russe, les prix de l'essence s'envolent. C'est pour limiter cette hausse que le gouvernement a prévu une ristourne spécifique. Mais toutes les stations-service ne pourront pas l'appliquer dans les délais.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
6 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Tirés vers le haut par l'augmentation du prix du baril de pétrole et par les conséquences de la guerre en Ukraine sur l'approvisionnement en pétrole russe, les prix de l'essence s'envolent. C'est pour limiter cette hausse que le gouvernement a prévu une ristourne spécifique. Mais toutes les stations-service ne pourront pas l'appliquer dans les délais.

Une ristourne indiquée sur le ticket

Les pouvoirs publics ont décidé d'instaurer une remise sur les prix des carburants. Elle devrait être effective à compter du 1er avril. D'un montant initial de 15 centimes par litre, elle a finalement été portée à 18 centimes.

En fait, ce sont les tarifs habituels qui restent affichés dans les stations-service. Le nouveau prix, obtenu après déduction de la ristourne, sera indiqué sur le ticket. Ainsi, c'est en payant son essence que l'automobiliste pourra mesurer, en comparant les deux prix, l'intérêt de la remise.

Un préalable indispensable : vider les cuves

Mais certains consommateurs, se réjouissant à l'idée de pouvoir payer leur essence moins cher dès le 1er avril, risquent d'être déçus. En effet, il est probable que certaines stations-service ne seront pas en mesure, à cette date, de proposer la remise prévue.

Pour comprendre les raisons de cette défaillance, il faut revenir sur le mécanisme mis en place par le gouvernement. En effet, ce ne sont pas les pompistes qui vendent de l'essence moins cher, mais les fournisseurs.

Et ces derniers se font ensuite rembourser par les pouvoirs publics. Mais cette remise ne s'applique pas aux stocks d'essence actuels. Pour pouvoir proposer cette essence soldée aux automobilistes, les pompistes doivent d'abord vider leurs cuves.

Or, cette opération prendra plus de temps pour le gérant d'une station-service peu fréquentée que pour un pompiste distribuant de grandes quantités d'essence chaque jour. C'est notamment le cas des stations installées sur les autoroutes.

Le délai nécessaire à l'application effective de la ristourne pourra ainsi varier, selon les stations-service, entre deux jours et trois semaines. Le gouvernement devrait cependant aider les petits pompistes en leur accordant une avance de 3.000 euros, qu'ils auront quelques mois pour rembourser.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
6 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez vos connaissances en économie !