Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Une batterie inépuisable en mode veille ?: Dernière innovation en date, une batterie qui conserverait toute son énergie même en mode veille.

Une batterie inépuisable en mode veille ?: Dernière innovation en date, une batterie qui conserverait toute son énergie même en mode veille.

DeChoses à Savoir TECH VERTE


Une batterie inépuisable en mode veille ?: Dernière innovation en date, une batterie qui conserverait toute son énergie même en mode veille.

DeChoses à Savoir TECH VERTE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
10 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Ces derniers temps, la recherche autour des batteries n’a jamais été aussi intense. Dernière innovation en date, une batterie qui conserverait toute son énergie même en mode veille. Cette nouvelle batterie à sels fondus a été mise au point par des chercheurs américains et pourrait être utilisée pour accumuler l'excédent de production d'électricité pendant une saison pour l’utiliser plus tard dans l'année. Comment cette batterie fonctionne-t-elle ? Quels sont ses avantages ? C’est ce que je vous propose de voir dans cet épisode.

Si vous ne le saviez pas déjà, les batteries à sels fondus intéressent beaucoup les scientifiques car pour sa fabrication assez simple, peu coûteuse et à grande échelle. Ces derniers temps, des chercheurs du Pacific Northwest National Laboratory ont mis au point une nouvelle batterie de ce type destinée à un usage saisonnier, ou plus précisément, à stocker les excès de production, par exemple du solaire en été. Une fois chargée, cette batterie est mise en hibernation et peut délivrer l’électricité emmagasinée quand nécessaire. Côté technique, les chercheurs ont utilisé une anode en aluminium et une cathode en nickel, avec un électrolyte à sels fondus contenant du soufre. À noter que ce genre de batterie contient le plus souvent un séparateur en céramique, mais les chercheurs ont opté cette fois pour de la fibre de verre, plus durable et moins chère.

Comme toutes les batteries à sels fondus, celle-ci doit être chauffée pour fonctionner, à 180 °C pour être précis. Une fois chargée, la batterie est refroidie pour que l'électrolyte se solidifie et bloque le mouvement des ions. Il suffit ensuite de la chauffer à nouveau pour récupérer l'énergie stockée. D’après les premiers tests, même au bout de trois mois, la batterie testée était capable de restituer 92 % de sa charge. En théorie, la batterie aurait une densité de 260 wattheures par kilogramme et ne coûterait que 23 dollars à produire par kilowattheure, un prix que les chercheurs pensent pouvoir réduire à 6 dollars en incluant du fer, soit 15 fois moins que les batteries lithium-ion actuelles.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
10 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Green Tech.