Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pixel War : pourquoi internet s'est enflammé pour l'événement ?: La semaine dernière s'est tenu un événement que l'on a rapidement rebaptisé Pixel War, la Guerre des Pixels, notamment pour l'implication de la communauté française du stream sur la plateforme Twitch.

Pixel War : pourquoi internet s'est enflammé pour l'événement ?: La semaine dernière s'est tenu un événement que l'on a rapidement rebaptisé Pixel War, la Guerre des Pixels, notamment pour l'implication de la communauté française du stream sur la plateforme Twitch.

DeChoses à Savoir TECH


Pixel War : pourquoi internet s'est enflammé pour l'événement ?: La semaine dernière s'est tenu un événement que l'on a rapidement rebaptisé Pixel War, la Guerre des Pixels, notamment pour l'implication de la communauté française du stream sur la plateforme Twitch.

DeChoses à Savoir TECH

évaluations:
Longueur:
4 minutes
Sortie:
11 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Vous n'avez pas pu y échapper si vous suivez l'actualité d'internet... la semaine dernière s'est tenu un événement que l'on a rapidement rebaptisé Pixel War, la Guerre des Pixels, notamment pour l'implication de la communauté française du stream sur la plateforme Twitch. Si vous ne voyez pas de quoi il s'agit, pas de panique, je vous propose de revivre les moments forts de l'événement dans cet épisode.

Tout s'est déroulé sur le réseau social Reddit. Le 1er avril dernier, une immense page blanche apparaît dans un groupe intitulé r/Place. Les utilisateurs sont invités à placer le pixel de la couleur leur choix où bon leur semble toutes les 5 minutes, et ce de façon totalement gratuite pour créer un dessin, une forme, un logo qui ensuite sera intégré à une gigantesque fresque collective. Si l'événement était initialement réservé à la communauté Reddit, ce qu'on appelle aujourd'hui la « Pixel War » a pris une toute autre ampleur grâce à Twitch et notamment aux streamers français Kameto et Zerator. Leur objectif : créer une véritable œuvre d'art hommage à la France avec entre autre les effigies de Zinedine Zidane, Thomas Pesquet et Daft Punk, la pyramide du Louvre, un croissant, l'arc de triomphe, ou encore deux œufs de dragon en référence au jeu vidéo Dofus, le tout sur fond d'un immense drapeau tricolore occupant une bonne partie de la zone inférieure gauche de la page, en comparaison avec les autres contributions des internautes. Mais cet élan artistique, plusieurs streamers étrangers ne l'ont pas vu d'un bon œil.

Forcément, l'espace s'est rapidement rempli, au point que pour s'étendre davantage, il fallait empiéter sur le voisin. Enfin, surtout dans dans le coin inférieur gauche, là où étaient les français, car sur le reste de la page, aucune tension spéciale à signaler. Que s'est-il passé concrètement ? Côté français, le paroxysme de cet événement a eu lieu les 3 et 4 avril quand un bras de fer s'est engagé avec une coalition de streamers espagnols et américains. Pour une raison encore obscure, ces derniers, emmenées par Ibai et Rubius ne semblaient avoir qu’un seul but : détruire le pixel art français. C'était sans compter sur la solidarité française déjà éprouvée par le passé avec le ZEvent, cet événement caritatif qui chaque année permet de lever plusieurs millions d'euros en faveur d'une association. Face aux assauts répétés des espagnols et des américains, l’œuvre française a plutôt bien tenue, capable de reconstruire les parties détruites en seulement quelques minutes grâce à une stratégie bien huilée intitulée : printemps, été, automne, hiver. Comme je vous le disait précédemment, chaque utilisateur ne pouvait placer qu'un pixel toutes les 5 minutes. En divisant la communauté française en 4 groupes, Kameto, Zerator et compagnie pouvaient dès lors compter sur une force de frappe toujours aussi nombreuse toutes les 75 secondes, de quoi rendre fou leurs assaillants, clamant à l'envie que les français trichaient en employant des bots, ou en français des robots informatiques paramétrés pour poser automatique les pixels.

Malheureusement pour les espagnols, ce sont plusieurs centaines de milliers d'internautes français qui se sont prêtés au jeu pour défendre la magnifique fresque initiée par Kameto et ses amis. Ce dernier s'est d'ailleurs montré très ferme : aucun compromis face à un adversaire optant pour la stratégie du mensonge et de la destruction. Sur Youtube de nombreuses vidéos récapitulatives montrent l'ampleur de l'événement qui, plus qu'une simple fresque collaborative, aura été une formidable preuve de l'union d'internet pour porter aux et fort les symboles de la France.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
11 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Tech et d'Internet.