Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Peut-on dessiner un portrait robot à partir de l'ADN ?: On sait à quel point les portraits-robots réalisés à partir des indications des témoins d'un meurtre ou d'un cambriolage sont peu précis. Mais l'exploitation de l'ADN pourrait permettre d'en établir de plus convaincants.

Peut-on dessiner un portrait robot à partir de l'ADN ?: On sait à quel point les portraits-robots réalisés à partir des indications des témoins d'un meurtre ou d'un cambriolage sont peu précis. Mais l'exploitation de l'ADN pourrait permettre d'en établir de plus convaincants.

DeChoses à Savoir SCIENCES


Peut-on dessiner un portrait robot à partir de l'ADN ?: On sait à quel point les portraits-robots réalisés à partir des indications des témoins d'un meurtre ou d'un cambriolage sont peu précis. Mais l'exploitation de l'ADN pourrait permettre d'en établir de plus convaincants.

DeChoses à Savoir SCIENCES

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
17 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

On sait à quel point les portraits-robots réalisés à partir des indications des témoins d'un meurtre ou d'un cambriolage sont peu précis. Mais l'exploitation de l'ADN pourrait permettre d'en établir de plus convaincants.

Un fichier contenant des millions de profils génétiques

La police tire de l'ADN trouvé sur place des indications très précieuses sur l'auteur éventuel d'un crime ou d'un délit. Mais, jusqu'à une date récente, l'analyse de l'ADN n'était vraiment utile que si on pouvait en comparer les données avec celles fournies par d'autres profils génétiques.

Les enquêtent les retrouvent dans le Fichier national des empreintes génétiques (FNAEG). Depuis se création, en 1998, ce fichier a rassemblé quelque 3 millions de profils génétiques.

Cet outil a permis aux enquêtes de progresser souvent de façon plus rapide. À condition cependant que le profil génétique de l'éventuel suspect soit contenu dans le fichier.

Un ADN riche d'informations

Mais l'ADN peut être utilisé de façon encore plus efficace. Dans certains pays, comme les États-Unis, les enquêteurs peuvent en effet s'en servir depuis longtemps pour établir un portrait-robot plus précis que celui mis au point sur la foi des témoins.

En effet, il ne se fonde pas sur des indications incertaines, mais sur les données précises de la génétique. L'ADN peut révéler, à partir d'une infime trace de sang ou de salive, un grand nombre d'informations sur l'individu qui l'a laissée.

Les enquêteurs apprennent ainsi quelle est la couleur de ses yeux et de ses cheveux. Il sera également possible de trouver la couleur de sa peau. Mais on peut encore faire "parler" les gènes de façon encore plus précise.

En effet, les scientifiques peuvent y lire la prédisposition d'une personne à avoir des taches de rousseur ou à devenir chauve. Même l'âge se décèle à la lecture de cet ADN "codant", celui qui permet d'obtenir de tels renseignements.

Depuis l'arrêt de la Cour de cassation du 25 juin 2015, la police a le droit, dans notre pays, d'exploiter l'ADN retrouvé sur une scène de crime pour tenter d'établir le portrait-robot génétique d'un éventuel suspect.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
17 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez facilement votre culture scientifique grâce à un podcast quotidien !