Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

LA VICTOIRE DE MACRON… LA PERCÉE DE LE PEN – 25/04/22: LA VICTOIRE DE MACRON… LA PERCÉE DE LE PEN – 25/04/22
 
Invités
 
YVES THRÉARD
 
Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction « Le Figaro »
 
OLIVIER FAYE
 
Journaliste politique « Le Monde »
 
SOAZIG QUÉMÉNER
 
Rédactric...

LA VICTOIRE DE MACRON… LA PERCÉE DE LE PEN – 25/04/22: LA VICTOIRE DE MACRON… LA PERCÉE DE LE PEN – 25/04/22 Invités YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction « Le Figaro » OLIVIER FAYE Journaliste politique « Le Monde » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactric...

DeC dans l'air


LA VICTOIRE DE MACRON… LA PERCÉE DE LE PEN – 25/04/22: LA VICTOIRE DE MACRON… LA PERCÉE DE LE PEN – 25/04/22 Invités YVES THRÉARD Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction « Le Figaro » OLIVIER FAYE Journaliste politique « Le Monde » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactric...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
25 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

LA VICTOIRE DE MACRON… LA PERCÉE DE LE PEN – 25/04/22
Invités
YVES THRÉARD
Éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction « Le Figaro »
OLIVIER FAYE
Journaliste politique « Le Monde »
SOAZIG QUÉMÉNER
Rédactrice en chef du service politique « Marianne »
JÉRÔME FOURQUET
Directeur département Opinion - Institut de sondages IFOP
Auteur de « La France sous nos yeux »
A l'issue d'une campagne qui n'a pas passionné les électeurs, Emmanuel Macron a été réélu dimanche président de la République, avec 58,54 % des voix contre 41,46 % pour Marine Le Pen. Une victoire confortable mais loin du score d’il y a 5 ans avec une extrême-droite qui signe un score historiquement haut. Pour ce match retour, Emmanuel Macron perd ainsi huit points face à la candidate d’extrême droite par rapport à son score de 2017. Celle qui n’avait rassemblé qu’un tiers des électeurs il y a cinq ans progresse, avec plus de 13,2 millions de Français qui ont voté pour elle, soit un électeur sur quatre. « Nos idées arrivent à des sommets jamais atteints lors d’un second tour. Le résultat en lui-même représente une éclatante victoire », a souligné la cheffe du RN dans un discours prononcé peu après 20h.
 
Une extrême droite donc au plus haut dans ce scrutin sur fond d’une abstention très élevée, 28 %, un niveau jamais atteint depuis 1969. Alors si la victoire est nette, elle est aussi fragile et loin d’un blanc-seing pour le nouveau quinquennat du chef de l’Etat qui semble en avoir bien conscience. « Je sais aussi que nombre de nos compatriotes ont voté ce jour pour moi non pour soutenir les idées que je porte, mais pour faire barrage à celles de l'extrême-droite. Et je veux ici les remercier et leur dire que j'ai conscience que ce vote m'oblige pour les années à venir », a déclaré Emmanuel Macron dimanche soir avant de promettre une « ère nouvelle » et une nouvelle méthode de gouvernance.
 
Mais d’ici là, le plus dur reste à faire pour le président réélu : s’assurer de conserver une majorité à l’Assemblée nationale pour gouverner les mains libres durant les cinq prochaines années alors que la France apparaît au lendemain de cette élection profondément divisée. Le temps est donc compté avant les législatives, des 12 juin et 19 juin, et les grandes manœuvres ont déjà commencé.
 
Dès dimanche soir Marine Le Pen qui a décidé de voir « dans cette défaite une espérance », a annoncé qu’elle poursuivra son engagement et a lancé la bataille des législatives. « Nous aurons un grand nombre de députés en juin prochain. Nous sommes déjà dans une position très favorable », a-t-elle estimé devant les militants, tout en refusant ce lundi de répondre à l’appel du pied d’Éric Zemmour, qui a réclamé une « union du bloc populaire ». De son côté Jean-Luc Mélenchon s’est félicité dimanche soir que la France « ait refusé de confier son avenir » à Marine Le Pen, « une très bonne nouvelle » avant de porter l'attention des Français sur le « troisième tour » qui « commence ce soir » : « Les 12 et 19 juin ont lieu les élections législatives, vous pouvez battre M. Macron et choisir un autre chemin », a-t-il lancé alors qu’en coulisses les discussions sont engagées entre la France insoumise, Europe Écologie les Verts, le parti communiste et le NPA.
 
Pour autant, si les opposants du président veulent leur revanche dans les urnes, le scénario d’une cohabitation est-il crédible ? Quels défis attendent Emmanuel Macron ? A quoi vont ressembler les premières semaines de son second mandat ? Qui prochainement à Matignon ?
DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40
RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son
PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions
Retrouvez C DANS L’AIR sur internet & les réseaux :
INTERNET : francetv.fr
FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5
TWITTER : https://twitter.com/cdanslair
INSTAGRAM : https://www.insta
Sortie:
25 avr. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv