Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Connaître une langue étrangère pour aider à mieux faire vieillir le cerveau ?: Vieillir est inéluctable. Néanmoins, nous ne semblons pas tous égaux face au temps qui passe. En effet, si avec les années, un déclin cognitif semble petit à petit s’installer et s’intensifier, l’importance et la vitesse d’évolution de ce déclin semble pouvoir énormément varier d’une personne à une autre. Pour certains scientifiques, ces différences pourraient s’expliquer par l’idée que nous n’aurions pas tous la même réserve cognitive. Ce concept de réserve cognitive pourrait se définir comme étant la plus ou moins grande résistance que notre cerveau pourrait avoir face aux dommages liés au temps, à la maladie, aux divers traumatismes et blessures qu’il peut subir. Cette réserve cognitive semble dépendre de nombreux paramètres et pourrait se constituer, au moins en partie, tout au long de notre vie, en fonction, de la longueur des études que nous avons suivies, du métier que nous avons exercé, de l’environn

Connaître une langue étrangère pour aider à mieux faire vieillir le cerveau ?: Vieillir est inéluctable. Néanmoins, nous ne semblons pas tous égaux face au temps qui passe. En effet, si avec les années, un déclin cognitif semble petit à petit s’installer et s’intensifier, l’importance et la vitesse d’évolution de ce déclin semble pouvoir énormément varier d’une personne à une autre. Pour certains scientifiques, ces différences pourraient s’expliquer par l’idée que nous n’aurions pas tous la même réserve cognitive. Ce concept de réserve cognitive pourrait se définir comme étant la plus ou moins grande résistance que notre cerveau pourrait avoir face aux dommages liés au temps, à la maladie, aux divers traumatismes et blessures qu’il peut subir. Cette réserve cognitive semble dépendre de nombreux paramètres et pourrait se constituer, au moins en partie, tout au long de notre vie, en fonction, de la longueur des études que nous avons suivies, du métier que nous avons exercé, de l’environn

DeChoses à Savoir CERVEAU


Connaître une langue étrangère pour aider à mieux faire vieillir le cerveau ?: Vieillir est inéluctable. Néanmoins, nous ne semblons pas tous égaux face au temps qui passe. En effet, si avec les années, un déclin cognitif semble petit à petit s’installer et s’intensifier, l’importance et la vitesse d’évolution de ce déclin semble pouvoir énormément varier d’une personne à une autre. Pour certains scientifiques, ces différences pourraient s’expliquer par l’idée que nous n’aurions pas tous la même réserve cognitive. Ce concept de réserve cognitive pourrait se définir comme étant la plus ou moins grande résistance que notre cerveau pourrait avoir face aux dommages liés au temps, à la maladie, aux divers traumatismes et blessures qu’il peut subir. Cette réserve cognitive semble dépendre de nombreux paramètres et pourrait se constituer, au moins en partie, tout au long de notre vie, en fonction, de la longueur des études que nous avons suivies, du métier que nous avons exercé, de l’environn

DeChoses à Savoir CERVEAU

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
1 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Vieillir est inéluctable. Néanmoins, nous ne semblons pas tous égaux face au temps qui passe. En effet, si avec les années, un déclin cognitif semble petit à petit s’installer et s’intensifier, l’importance et la vitesse d’évolution de ce déclin semble pouvoir énormément varier d’une personne à une autre. Pour certains scientifiques, ces différences pourraient s’expliquer par l’idée que nous n’aurions pas tous la même réserve cognitive. Ce concept de réserve cognitive pourrait se définir comme étant la plus ou moins grande résistance que notre cerveau pourrait avoir face aux dommages liés au temps, à la maladie, aux divers traumatismes et blessures qu’il peut subir. Cette réserve cognitive semble dépendre de nombreux paramètres et pourrait se constituer, au moins en partie, tout au long de notre vie, en fonction, de la longueur des études que nous avons suivies, du métier que nous avons exercé, de l’environnement dans lequel nous avons vécu, ou encore, des occupations que nous avons eues.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
1 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Pour tout comprendre, jour après jour, sur le fonctionnement du cerveau. Textes de Christophe Rodo, neuroscientifique.