Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

MÉLENCHON : LA GAUCHE, C'EST MOI ! – 02/05/22: MÉLENCHON : LA GAUCHE, C'EST MOI ! – 02/05/22
 
Invités
 
CHRISTOPHE BARBIER
 
Éditorialiste politique
 
Directeur de la rédaction - « Franc-Tireur »
 
SOAZIG QUÉMÉNER
 
Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »

MÉLENCHON : LA GAUCHE, C'EST MOI ! – 02/05/22: MÉLENCHON : LA GAUCHE, C'EST MOI ! – 02/05/22 Invités CHRISTOPHE BARBIER Éditorialiste politique Directeur de la rédaction - « Franc-Tireur » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »

DeC dans l'air


MÉLENCHON : LA GAUCHE, C'EST MOI ! – 02/05/22: MÉLENCHON : LA GAUCHE, C'EST MOI ! – 02/05/22 Invités CHRISTOPHE BARBIER Éditorialiste politique Directeur de la rédaction - « Franc-Tireur » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
66 minutes
Sortie:
2 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

MÉLENCHON : LA GAUCHE, C'EST MOI ! – 02/05/22
Invités
CHRISTOPHE BARBIER
Éditorialiste politique
Directeur de la rédaction - « Franc-Tireur »
SOAZIG QUÉMÉNER
Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »

FANNY GUINOCHET
Éditorialiste - « France Info » et « La Tribune »
Spécialiste des questions économiques et sociales
JÉRÔME FOURQUET
Directeur département Opinion - Institut de sondages IFOP
Auteur de « La France sous nos yeux »
« Historique ! » Les membres d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) et de La France insoumise (LFI) rivalisent ce lundi de superlatifs pour saluer le pacte conclu, dans la nuit, entre les deux partis pour les élections législatives des 12 et 19 juin. Une première avancée de poids pour Jean-Luc Mélenchon, engagé depuis l’entre-deux-tours de la présidentielle dans une quête d’union de la gauche pour remporter le plus de sièges possibles à l’Assemblée nationale voire imposer une cohabitation si l’ensemble des formations parviennent à se présenter aux législatives sous la même bannière, celle d’une « Nouvelle union populaire écologiste et sociale ».
 
Après avoir signé avec des représentants de Génération. s, le parti créé après la présidentielle de 2017 par Benoît Hamon, cet accord avec les écologistes, approuvé à plus de 82 % par le conseil fédéral d’EELV, réserve une centaine de circonscriptions (sur 577 au total) aux Verts. Sur le fond on retient la mise en œuvre de la Constitution d’une République écologique et d’une règle verte, la sortie du nucléaire et l’évolution vers un mix énergétique 100 % renouvelables, la réduction de 65 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2035, la création d’un impôt sur la fortune (ISF) climatique, la hausse du smic à 1400 euros, le retour à la retraite à 60 ans, la garantie d’autonomie pour les jeunes, le blocage des prix sur les produits de première nécessité, la gratuité des quantités d’eau et d’électricité « indispensables à la vie digne »… Et un compromis sur l’Europe. Le document final insiste sur « les garanties de respect de l’État de droit et de la poursuite de la construction européenne». Ainsi, « une France gouvernée par cette coalition ne peut avoir pour politique ni la sortie de l’Union, ni sa désagrégation, ni la fin de la monnaie unique », est-il précisé. Quant à la stratégie de  « désobéissance » possible aux traités, elle est bien mentionnée mais seulement pour certaines règles « budgétaires et économiques ».
 
Prochaines étapes pour La France insoumise, nouer le même type d’accord avec le Parti socialiste (PS) et le Parti communiste (PC). Les négociations ont repris dimanche avec les socialistes, malgré l’opposition de plusieurs personnalités du parti, parmi lesquelles des proches de François Hollande et ce lundi avec les communistes.
 
L’union en progression à gauche, pendant qu’au sein de la macronie les questions sont encore nombreuses tant sur la stratégie des législatives que pour la formation du prochain gouvernement. Ainsi la nomination d'un nouveau Premier ministre par Emmanuel Macron se fait toujours attendre, alors que la question des investitures au sein de la majorité n'est également pas tranchée et que la tension monte entre le chef de l'Etat et son ex-Premier ministre Edouard Philippe. En cause, les prétentions du maire du Havre et de son parti Horizons qui seraient, aux yeux du locataire de l’Élysée, bien trop élevées. Résultat : des noms d’oiseaux sont échangés dans la presse par « off » interposés alors que les négociations se poursuivent…
 
Alors Jean-Luc Mélenchon va-t-il réussir l’union de la gauche ? Où en sont les discussions avec le PS et le PCF ? Pourquoi les tractations patinent aussi dans le camp d’Emmanuel Macron ? La Macronie est-elle au bord de la fracture ?
DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40
RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son
PRODUCTION : Fran
Sortie:
2 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv