Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pourquoi tous les fumeurs n'ont-ils pas de cancer du poumon ?: Même si l'usage du tabac favorise le développement du cancer du poumon, certains gros fumeurs semblent protégés contre les atteintes de la maladie. Une nouvelle étude révèle le mécanisme de cette protection.

Pourquoi tous les fumeurs n'ont-ils pas de cancer du poumon ?: Même si l'usage du tabac favorise le développement du cancer du poumon, certains gros fumeurs semblent protégés contre les atteintes de la maladie. Une nouvelle étude révèle le mécanisme de cette protection.

DeChoses à Savoir SANTE


Pourquoi tous les fumeurs n'ont-ils pas de cancer du poumon ?: Même si l'usage du tabac favorise le développement du cancer du poumon, certains gros fumeurs semblent protégés contre les atteintes de la maladie. Une nouvelle étude révèle le mécanisme de cette protection.

DeChoses à Savoir SANTE

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
8 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Même si l'usage du tabac favorise le développement du cancer du poumon, certains gros fumeurs semblent protégés contre les atteintes de la maladie. Une nouvelle étude révèle le mécanisme de cette protection.

Une étude centrée sur les cellules pulmonaires

Le tabagisme provoque la majorité des cancers du poumon. Et pourtant seule une minorité de fumeurs souffre de la maladie. On compte en effet 13 millions de fumeurs en France, pour environ 46.000 cancers du poumon, dont près de 90 % sont dus au tabac.

Par conséquent, de très nombreux fumeurs échappent à la maladie. Comment leur organisme parvient-il à se protéger des nombreuses substances toxiques qui composent les cigarettes ?

Des chercheurs ont voulu mieux comprendre ce mécanisme de protection. Pour ce faire, ils ont étudié les cellules pulmonaires de 33 personnes d'âge divers. Dans ce groupe, on comptait 14 non-fumeurs pour 19 fumeurs.

Un mécanisme de protection spécifique

Depuis longtemps, les scientifiques pensaient que la fumée de cigarette entraînait des mutations de l'ADN des cellules pulmonaires. Peu à peu, ces mutations les transformeraient en cellules cancéreuses.

Pour étudier plus à loisir l'ADN des cellules pulmonaires des participants à cette étude, les chercheurs ont mis au point une nouvelle technique de séquençage du génome. Elle permet d'examiner l'ADN d'une cellule isolée, sans pour autant que cet examen entraîne des mutations génétiques.

Les chercheurs ont observé des mutations de l'ADN dans les cellules pulmonaires des personnes fumant jusqu'à 23 paquets de cigarettes par an. Au-delà de cette consommation, aucune augmentation significative de ces mutations n'a été constatée.

Par conséquent, les cellules des plus gros consommateurs de tabac ne comportaient pas le nombre de mutations génétiques auquel on aurait pu s'attendre. Ce qui montre que leur organisme a su empêcher cette accumulation de mutations de l'ADN qui peut déboucher sur un cancer.

Ainsi, cette étude pourrait permettre de mettre au point une méthode de détection précoce du cancer des poumons chez les sujets à risque. En s'appuyant sur ces travaux, les chercheurs seraient sans doute en mesure de mieux comprendre le processus de réparation de l'ADN des cellules pulmonaires.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
8 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez facilement votre culture dans le domaine de la santé avec un podcast par jour !