Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

De quel alcool une ville allemande a-t-elle bloqué les prix ?: Dans un contexte d'inflation généralisée, il est courant d'imaginer des mécanismes d'encadrement des prix. Du moins de ceux des produits de première nécessité. Mais une ville allemande innove en décidant de bloquer les prix de la bière.

De quel alcool une ville allemande a-t-elle bloqué les prix ?: Dans un contexte d'inflation généralisée, il est courant d'imaginer des mécanismes d'encadrement des prix. Du moins de ceux des produits de première nécessité. Mais une ville allemande innove en décidant de bloquer les prix de la bière.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


De quel alcool une ville allemande a-t-elle bloqué les prix ?: Dans un contexte d'inflation généralisée, il est courant d'imaginer des mécanismes d'encadrement des prix. Du moins de ceux des produits de première nécessité. Mais une ville allemande innove en décidant de bloquer les prix de la bière.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
11 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Dans un contexte d'inflation généralisée, il est courant d'imaginer des mécanismes d'encadrement des prix. Du moins de ceux des produits de première nécessité. Mais une ville allemande innove en décidant de bloquer les prix de la bière.

Une bière moins chère qu'ailleurs

La ville de Schwäbisch Hall, dans le Bade-Wurtemberg, vient de prendre une décision inédite : celle de bloquer le prix de la bière. Désormais, il n'en coûtera pas plus de 2 euros pour boire une pinte. Et le prix du litre de bière ne pourra pas dépasser 4 euros.

Ce qui est bien peu quand on sait qu'en Allemagne le prix moyen du demi-litre de cette boisson, qui correspond justement à une pinte, s'établit à 3,70 euros. Mais le conseil municipal ne veut pas ruiner les propriétaires de pubs. Nous verrons même que c'est le contraire.

En effet, ils peuvent vendre la bière à des prix plus élevés. Dans ce cas, c'est la ville qui paiera la différence.

Soutenir les bars

Le but principal de la mesure est de permettre aux propriétaires de pubs et autres débits de boissons de remonter la pente. En Allemagne comme ailleurs, en effet, la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid a durement impacté leur activité.

De fait, les bars ont fermé durant de longues périodes puis ont été l'objet de mesures restrictives, les consommateurs ne pouvant y accéder qu'avec un passe sanitaire.

Mais la mesure ne fait pas l'unanimité. Le maire en personne, suivi par 8 conseillers municipaux, a clairement désapprouvé cette initiative.

En effet, elle n'est guère compatible avec la politique de santé publique, qui vise, au contraire, à réduire la consommation d'alcool. La consommation de bière, en Allemagne, s'élève à près de 100 litres par habitant et par an. Et l'alcool serait responsable, chaque année, de la mort de plus de 70.000 personnes.

Pourtant, dans un pays où des adolescents de 16 ans peuvent acheter de l'alcool et où la publicité pour les boissons alcoolisées est fréquente, la mesure prise par la ville de Schwäbisch Hall trouvera sans doute de nombreux partisans.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
11 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez vos connaissances en économie !