Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Un ordinateur fonctionnant a l'énergie des algues ?: Pendant près de six mois, des ingénieurs sont parvenus à alimenter un microprocesseur uniquement à l'aide de l'énergie générée par des algues.

Un ordinateur fonctionnant a l'énergie des algues ?: Pendant près de six mois, des ingénieurs sont parvenus à alimenter un microprocesseur uniquement à l'aide de l'énergie générée par des algues.

DeChoses à Savoir TECH VERTE


Un ordinateur fonctionnant a l'énergie des algues ?: Pendant près de six mois, des ingénieurs sont parvenus à alimenter un microprocesseur uniquement à l'aide de l'énergie générée par des algues.

DeChoses à Savoir TECH VERTE

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
26 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Pendant près de six mois, des ingénieurs sont parvenus à alimenter un microprocesseur uniquement à l'aide de l'énergie générée par des algues. Les détails de leur méthode ont été publiés dans une étude intitulée « utiliser la photosynthèse pour alimenter un microprocesseur ».
Direction l'Angleterre pour bien comprendre cette histoire. Face aux défis climatiques, énergétiques ou bien simplement sur la question des ressources qu'impose la technologie aujourd'hui, des chercheurs de l'université de Cambridge ont opté pour une option pas banale pour alimenter un ordinateur : l'énergie des algues. Je cite leur rapport : « le système, qui fait la taille d’une pile AA, contient un type d’algue non toxique appelée Synechocystis, qui récolte naturellement l’énergie du soleil par photosynthèse. Le petit courant électrique ainsi généré interagit ensuite avec une électrode en aluminium et est utilisé pour alimenter un microprocesseur » fin de citation. À la différence d’une véritable batterie, cette petite capsule ne fait pas que stocker de l’énergie, mais en génère. Je cite à nouveau, « notre appareil photosynthétique ne se décharge pas comme une batterie, car il utilise continuellement la lumière comme source d’énergie ».
Si le concept est très intéressant, à quoi peut-il servir concrètement ? Selon les chercheurs, il s’agirait d’une solution complémentaire pour alimenter « un très grand nombre de petits objets » du quotidien. Ces derniers ont d'ailleurs alimenté un microprocesseur ARM Cortex M0+, une sorte de micro-ordinateur utilisé justement dans les montres connectées par exemple. À noter que le constructeur de composants électroniques ARM a participé activement à cette expérience en construisant et fournissant le processeur. Au total, le système de pile-algue a permis au microprocesseur de fonctionner pendant six mois, dans un environnement calme, devant une fenêtre, à la lumière du jour. Et comme je vous le disais, les universitaires de Cambridge estiment que leur invention pourrait littéralement changer la manière dont nous construisons les petits objets connectés. Ces derniers estiment que le lithium, aujourd’hui utilisé pour les piles, ne pourra jamais être produit en quantité suffisante dans le monde pour pouvoir alimenter tous les futurs objets du quotidien, d'où l'idée de trouver une solution alternative avec cette pile-algue
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
26 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Green Tech.