Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pourquoi HSBC a-t-elle suspendu un de ses dirigeants ?: Les responsables comme la majorité de l'opinion mondiale semblent avoir pris conscience des conséquences dramatiques provoquées par le réchauffement climatique. Aussi ne fait-il pas bon prendre des positions contraires. Un dirigeant de la banque britannique HSBC vient de l'apprendre à ses dépens.

Pourquoi HSBC a-t-elle suspendu un de ses dirigeants ?: Les responsables comme la majorité de l'opinion mondiale semblent avoir pris conscience des conséquences dramatiques provoquées par le réchauffement climatique. Aussi ne fait-il pas bon prendre des positions contraires. Un dirigeant de la banque britannique HSBC vient de l'apprendre à ses dépens.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


Pourquoi HSBC a-t-elle suspendu un de ses dirigeants ?: Les responsables comme la majorité de l'opinion mondiale semblent avoir pris conscience des conséquences dramatiques provoquées par le réchauffement climatique. Aussi ne fait-il pas bon prendre des positions contraires. Un dirigeant de la banque britannique HSBC vient de l'apprendre à ses dépens.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
31 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Les responsables comme la majorité de l'opinion mondiale semblent avoir pris conscience des conséquences dramatiques provoquées par le réchauffement climatique. Aussi ne fait-il pas bon prendre des positions contraires. Un dirigeant de la banque britannique HSBC vient de l'apprendre à ses dépens.

Des déclarations très remarquées

Stuart Kirk occupait une position éminente chez HSBC. En effet, il occupait les fonctions de directeur mondial de l'investissement. Autant dire que ses prises de position ne passaient pad inaperçues et ne pouvaient qu'engager la banque elle-même.

Or, ce dirigeant vient de tenir des propos "climatosceptiques", selon la formule convenue. Il a ainsi affirmé que si Miami devait se retrouver sous l'eau dans un siècle, ce ne serait pas un drame.

Il a continué en rappelant qu'Amsterdam était dans cette situation depuis bien longtemps et que ses habitants ne s'en trouvaient pas plus mal. Une façon de relativiser la gravité des changements induits par le réchauffement climatique.

De vives réactions

Les propos de M. Kirk ont suscité un tollé immédiat. À tel point que la banque l'a suspendu de ses fonctions. S'inquiétant pour l'image du groupe bancaire, la direction a tenu à rappeler que les déclarations de ce dirigeant ne reflétaient nullement les positions défendues par HSBC.

Elle rappelle en effet que la banque, consciente des enjeux du changement climatique, met tout en œuvre pour contribuer à la transition vers la neutralité carbone.

Des propos qui laissent sceptiques les représentants des associations écologiques. Ils rappellent en effet que Stuart Kirk n'est pas le seul dirigeant de la banque à minimiser les risques du réchauffement climatique.

Par ailleurs, ils reprochent à HSBC, come à d'autres banques, de continuer à financer des entreprises dont les activités encouragent la déforestation et le recours aux carburants fossiles.

Ils s'étonnent aussi que de tels propos, émanant d'un haut responsable de la banque, aient pu être tenus et même validés, du moins dans un premier temps. Ils signalent enfin que les déclarations de Stuart Kirk, ou des propos similaires, pourraient valoir des ennuis à la banque, de la part du régulateur de la publicité.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
31 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez vos connaissances en économie !