Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Par quoi étaient infestés les bâtisseurs de Stonehenge ?: Sur des sites très anciens, la découverte de certains vestiges en apprend davantage aux scientifiques sur les habitudes des populations concernées, et notamment sur leur alimentation. C'est ce qui s'est produit à Stonehenge.

Par quoi étaient infestés les bâtisseurs de Stonehenge ?: Sur des sites très anciens, la découverte de certains vestiges en apprend davantage aux scientifiques sur les habitudes des populations concernées, et notamment sur leur alimentation. C'est ce qui s'est produit à Stonehenge.

DeChoses à Savoir SCIENCES


Par quoi étaient infestés les bâtisseurs de Stonehenge ?: Sur des sites très anciens, la découverte de certains vestiges en apprend davantage aux scientifiques sur les habitudes des populations concernées, et notamment sur leur alimentation. C'est ce qui s'est produit à Stonehenge.

DeChoses à Savoir SCIENCES

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
8 juin 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Sur des sites très anciens, la découverte de certains vestiges en apprend davantage aux scientifiques sur les habitudes des populations concernées, et notamment sur leur alimentation. C'est ce qui s'est produit à Stonehenge.

Des excréments fossilisés

Les constructions mégalithiques de Stonehenge, érigées entre environ 2800 et 1100 avant notre ère, suscitent depuis longtemps la curiosité des archéologues. Mais ils cherchent aussi à mieux connaître les hommes qui les ont bâties.

À cet égard, la récente découverte de nouveaux fossiles devrait permettre d'en apprendre davantage sur leurs habitudes alimentaires. Il s'agit de coprolithes, autrement dit d'excréments fossilisés.

Ils ont été trouvés sur le site d'un village néolithique, situé à environ trois kilomètres de Stonehenge. Ses habitants, qui y vivaient déjà 2.500 ans avant J.-C., devaient sans doute travailler sur le chantier voisin.

Cinq coprolithes ont été découverts, un seul provenant d'un humain, les autres de chiens. C'est la première fois qu'on trouve, au Royaume-Uni, des fossiles de ce genre remontant à l'époque néolithique.

Des abats infestés

Les scientifiques qui ont examiné ces selles fossilisées y ont retrouvé les œufs de diverses espèces de vers parasites. Leur présence dans les selles découvertes à Stonehenge s'explique sans doute par la consommation de viande mal cuite.

Ou plus exactement d'abats, comme le foie ou le cœur, car les œufs de ces vers avaient eu le temps d'éclore dans les organes internes de ces animaux, sans doute des bovins. Ces hommes du Néolithique mangeaient donc de la viande d'animaux infestés par les vers.

Les scientifiques ont également la preuve qu'ils ne consommaient pas seulement la viande proprement dite, mais aussi des abats qu'ils ne jetaient pas, comme certains le pensaient;

Ces hommes se rendant à Stonehenge surtout en hiver, ces abats devaient être consommés au cours de festins se déroulant en cette saison. Quant aux vers trouvés dans les excréments des chiens, ils provenaient d'un poisson.

Comme il n'est pas prouvé que du poisson était consommé à l'occasion de ces festins, il se peut que ces chiens en aient mangé la chair avant de suivre leurs maîtres à Stonehenge.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
8 juin 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez facilement votre culture scientifique grâce à un podcast quotidien !