Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pourquoi les restaurants vont-ils manquer de canards ?: Débutée en novembre 2021, une nouvelle épidémie de grippe aviaire a touché de nombreux élevages de volailles, notamment dans le sud-ouest de la France. Parmi les conséquences de cette maladie, une relative pénurie de canards, qui commence à préoccuper les restaurateurs.

Pourquoi les restaurants vont-ils manquer de canards ?: Débutée en novembre 2021, une nouvelle épidémie de grippe aviaire a touché de nombreux élevages de volailles, notamment dans le sud-ouest de la France. Parmi les conséquences de cette maladie, une relative pénurie de canards, qui commence à préoccuper les restaurateurs.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


Pourquoi les restaurants vont-ils manquer de canards ?: Débutée en novembre 2021, une nouvelle épidémie de grippe aviaire a touché de nombreux élevages de volailles, notamment dans le sud-ouest de la France. Parmi les conséquences de cette maladie, une relative pénurie de canards, qui commence à préoccuper les restaurateurs.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
9 juin 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Débutée en novembre 2021, une nouvelle épidémie de grippe aviaire a touché de nombreux élevages de volailles, notamment dans le sud-ouest de la France. Parmi les conséquences de cette maladie, une relative pénurie de canards, qui commence à préoccuper les restaurateurs.

Une nouvelle épidémie de grippe aviaire

Commencée en novembre dernier, l'épidémie de grippe aviaire touche encore, en mai 2022, près de 1.400 élevages. Elle a d'abord atteint les départements du sud-ouest, avant de s'étendre, au début de l'année 2022, à la région des Pays de la Loire.

Des cas ont également été détectés dans la faune sauvage. Cette épizootie étant hautement pathogène, il est souvent nécessaire, pour l'enrayer, de procéder à l'abattage des volailles contaminées. Un abattage préventif peut même être préconisé.

C'est ainsi qu'en raison de cette nouvelle épidémie, plus de 16 millions de volailles ont été abattues. Toute la chaîne de production est touchée par l'épidémie. Ainsi, les éleveurs des pays de Loire ne peuvent, comme d'habitude, fournir des canetons à leurs confrères du Gers.

Des restaurateurs dans l'embarras

Parmi ces volailles sacrifiées, se trouvent donc de nombreux canards. Or, cette viande est très appréciée des connaisseurs, qui goûtent particulièrement le magret ou le cassoulet. Ces plats réputés font partie des nombreuses spécialités culinaires du sud-ouest.

Mais la grippe aviaire est passée par là. En effet, les restaurateurs ont de plus en plus de mal à trouver des canards. D'ores et déjà, ils ne reçoivent qu'une partie de leurs commandes.

Cette pénurie les met dans l'embarras, surtout si leur établissement est renommé pour son magret de canard. Certains clients viennent aussi pour le foie gras, qui va devenir un produit tout aussi rare.

Alors chacun essaie de s'adapter, en proposant des plats à base de bœuf ou de poulet. Certains professionnels s'efforcent aussi de multiplier les fournisseurs. Malgré leurs efforts, ils sont souvent obligés d'augmenter leurs prix.

La disparition de certaines spécialités, comme le magret de canard, et la hausse des tarifs peuvent décourager la clientèle. Les restaurateurs sont bien conscients du risque. D'autant que cette situation pourrait perdurer tout l'été.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
9 juin 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez vos connaissances en économie !