Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pourquoi Leclerc juge-t-il l'inflation “suspecte” ?: L'inflation ne cesse de progresser et devrait atteindre 5,8 % sur un an en juin. L'augmentation notable des prix alimentaires est en partie responsable de l'ampleur du phénomène. Cependant, pour Michel-Édouard Leclerc, la moitié de ces hausses ne seraient pas justifiées.

Pourquoi Leclerc juge-t-il l'inflation “suspecte” ?: L'inflation ne cesse de progresser et devrait atteindre 5,8 % sur un an en juin. L'augmentation notable des prix alimentaires est en partie responsable de l'ampleur du phénomène. Cependant, pour Michel-Édouard Leclerc, la moitié de ces hausses ne seraient pas justifiées.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


Pourquoi Leclerc juge-t-il l'inflation “suspecte” ?: L'inflation ne cesse de progresser et devrait atteindre 5,8 % sur un an en juin. L'augmentation notable des prix alimentaires est en partie responsable de l'ampleur du phénomène. Cependant, pour Michel-Édouard Leclerc, la moitié de ces hausses ne seraient pas justifiées.

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
4 juil. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

L'inflation ne cesse de progresser et devrait atteindre 5,8 % sur un an en juin. L'augmentation notable des prix alimentaires est en partie responsable de l'ampleur du phénomène. Cependant, pour Michel-Édouard Leclerc, la moitié de ces hausses ne seraient pas justifiées.

Des hausses pas seulement liées à la guerre

Le président du comité stratégique des centres Leclerc a encore jeté un pavé dans la mare. Pour lui, en effet, la moitié des hausses de prix demandées par les fournisseurs des centres Leclerc seraient "suspectes".

Il incrimine surtout les grandes entreprises. Certaines, en effet, réclament des hausses de prix de 15 à 30 %, sur les conteneurs par exemple, alors qu'elles ont atteint, au début de l'année présente, des bénéfices considérables.

C''est ainsi que l'armateur français CMA CGM a réalisé plus de 7 milliards de bénéfices au cours du premier trimestre 2022. Pour Michel-Édouard Leclerc, par conséquent, les pénuries liées à la guerre en Ukraine ne sauraient expliquer, à elles seules, de telles augmentations de prix.

Pour faire toute la lumière sur cette question, il propose même la réunion d'une commission d'enquête parlementaire. Le gouvernement, qui avait demandé à ces entreprises de faire un effort, a d'ailleurs été entendu par Total et CMA CGM, qui ont consenti un geste en faveur du pouvoir d'achat des Français.

Cacao et tournesol

Le patron des centres Leclerc donne un autre exemple de hausse injustifiée, du moins pour lui. Il considère ainsi que l'augmentation des prix de produits à base de cacao n'a pas lieu d'être et n'a en tous cas rien à voir avec le conflit en Ukraine.

Même si cette hausse n'est pas liée à la guerre, elle se justifie cependant par un autre élément. En effet, les deux principaux producteurs de cacao, le Ghana et la Côte-d'Ivoire, ont arrêté leurs livraisons pour redresser les prix de cette matière première agricole.

Michel-Édouard Leclerc épingle aussi les marques qui augmentent les prix de l'huile de tournesol, alors qu'elles se fournissent en France et non en Ukraine. Mais la très forte progression de la demande, après l'épidémie de Covid, a également entraîné une forte hausse des prix.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
4 juil. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Développez vos connaissances en économie !