Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

REMANIEMENT : LE BRAS DE FER COMMENCE… - 04/07/22: REMANIEMENT : LE BRAS DE FER COMMENCE… - 04/07/22
 
Invités
 
CHRISTOPHE BARBIER
 
Éditorialiste politique
 
Conseiller de la rédaction - « Franc-Tireur »
 
SOAZIG QUÉMÉNER
 
Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »

REMANIEMENT : LE BRAS DE FER COMMENCE… - 04/07/22: REMANIEMENT : LE BRAS DE FER COMMENCE… - 04/07/22 Invités CHRISTOPHE BARBIER Éditorialiste politique Conseiller de la rédaction - « Franc-Tireur » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »

DeC dans l'air


REMANIEMENT : LE BRAS DE FER COMMENCE… - 04/07/22: REMANIEMENT : LE BRAS DE FER COMMENCE… - 04/07/22 Invités CHRISTOPHE BARBIER Éditorialiste politique Conseiller de la rédaction - « Franc-Tireur » SOAZIG QUÉMÉNER Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
66 minutes
Sortie:
4 juil. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

REMANIEMENT : LE BRAS DE FER COMMENCE… - 04/07/22
Invités
CHRISTOPHE BARBIER
Éditorialiste politique
Conseiller de la rédaction - « Franc-Tireur »
SOAZIG QUÉMÉNER
Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »
NATHALIE MAURET
Journaliste politique - Groupe de presse régionale « Ebra »
BRICE TEINTURIER
Directeur général délégué - Institut de sondages Ipsos
Deux semaines après la claque reçue par la majorité présidentielle aux législatives, Emmanuel Macron et Élisabeth Borne ont dévoilé la nouvelle composition du gouvernement. Ce remaniement a été dévoilé ce lundi en fin de matinée dans un communiqué. A par les trois ministres remerciées car battues aux législatives - Brigitte Bourguignon (Santé), Amélie de Montchalin (Transition écologique), et Justine Bénin (Mer) - et Yaël Braun-Pivet (Outre-mer) partie pour la présidence de l'Assemblée nationale, seul l'ex-LR Damien Abad, visé par une enquête pour «tentative de viol», a été exfiltré.
Les poids lourds du gouvernement ont été reconduits, comme Bruno Le Maire à l’Economie, Éric Dupont-Moretti à la Justice ou encore Gérald Darmanin à l’Intérieur. Certains restent mais changent de portefeuille. Olivier Véran quitte ainsi le ministère des relations avec le Parlement pour devenir porte-parole de l’exécutif. Il remplace Olivia Grégoire, qui est nommée ministre déléguée chargée de l’artisanat, du commerce, du tourisme et des PME. Franck Riester, jusqu’alors ministre délégué au commerce extérieur et à l’attractivité, devient, lui, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement. Parmi les entrants, on retient notamment que François Braun, président de l’association Samu-Urgences de France, devient ministre de la Santé et Jean-Christophe Combe, jusqu’alors directeur de la Croix-Rouge, est quant à lui nommé au ministère des Solidarités.
Dans l’opposition les critiques n’ont pas tardé à fuser. Marine Le Pen a estimé, sur Twitter, que le nouveau gouvernement ne traduisait aucune inflexion au plus haut niveau de l’Etat, malgré les élections législatives. « Le président de la République ignore ainsi une nouvelle fois le verdict des urnes et la volonté des Français d’une autre politique », écrit-elle. La cheffe de file des députés La France insoumise Mathilde Panot, juge elle que « la Macronie rabougrie se replie sur elle-même », signe d’un « pouvoir en voie de décomposition. » Le camp présidentiel est « en galère de recrutement », moque-t-elle, en soulignant notamment le retour de Marlène Schiappa. Boris Vallaud, le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, a réagi sur Franceinfo en qualifiant le gouvernement de : « carré de macrono-macronistes ».
 
Sitôt nommé, le gouvernement n’aura pas le temps de chômer. Alors que l'inflation continue de miner le portefeuille et le moral des Français, l’exécutif planche sur un projet de loi pour rendre du pouvoir d'achat aux ménages. Selon Yaël Braun Pivet, présidente de l'Assemblée, le texte devrait être présenté avant la fin du mois de juillet. Il y a urgence. L'inflation a en effet pris 5,8 % sur un an en juin. Un chèque alimentaire est évoqué, à destination des Français les plus en difficultés.
Pour voter ce projet de loi, la majorité présidentielle devra composer avec les oppositions. La Nupes, l'alliance de gauche, devrait notamment proposer un contre-projet reprenant plusieurs propositions du programme présidentiel de Jean Luc Mélenchon, souligne le Parisien. À droite, LR et le RN devraient proposer des amendements avec des propositions chères à leur parti. Un premier texte de loi qui devrait donner le ton des cinq prochaines années.
 
A l’avenir il semble en tout cas de plus en plus clair que la classe politique ne pourra plus ignorer le mouvement Me too. Face aux indignations devant l‘ampleur des violences sexistes et sexuelles dans la société, l’impunité recule. Devenu gênant, presque encombrant pour un chef d’Etat se revendiquant défenseur de la cause féminine, Damien Abad a ainsi quitté le gouvernement. Un mois e
Sortie:
4 juil. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv