Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Le mystère des origines de la peste noire vient-il d'être percé ?: Entre 1346 et 1353, la peste noire déferle sur l'Europe. Cette terrible pandémie tue entre 30 et 50 % de la population européenne. De récentes fouilles ont permis de découvrir l'origine de cette effroyable maladie.

Le mystère des origines de la peste noire vient-il d'être percé ?: Entre 1346 et 1353, la peste noire déferle sur l'Europe. Cette terrible pandémie tue entre 30 et 50 % de la population européenne. De récentes fouilles ont permis de découvrir l'origine de cette effroyable maladie.

DeChoses à Savoir SCIENCES


Le mystère des origines de la peste noire vient-il d'être percé ?: Entre 1346 et 1353, la peste noire déferle sur l'Europe. Cette terrible pandémie tue entre 30 et 50 % de la population européenne. De récentes fouilles ont permis de découvrir l'origine de cette effroyable maladie.

DeChoses à Savoir SCIENCES

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
5 juil. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Entre 1346 et 1353, la peste noire déferle sur l'Europe. Cette terrible pandémie tue entre 30 et 50 % de la population européenne. De récentes fouilles ont permis de découvrir l'origine de cette effroyable maladie.

Le bacille de la peste retrouvé dans des tombes

Entre 1347 et 1352 environ, cette maladie, que les contemporains appellent la "peste noire" ou la "grande peste", tue environ 25 millions de personnes. On sait, depuis la fin du XIXe siècle, qu'elle est due à un bacille, appelé "yersinia pestis", du nom de celui qui l'a découvert, Alexandre Yersin.

Mais on ne savait pas vraiment où la peste s'était d'abord déclarée, avant de se répandre dans une grande partie du monde de l'époque. Grâce à de récentes fouilles, menées dans le Kirghizistan actuel, on a découvert la clef de l'énigme.

Les archéologues ont mis à jour, dans le nord du pays, des tombes où étaient enterrés des morts appartenant à des peuples chrétiens vivant dans la région. Certaines d'entre elles, où reposaient des personnes mortes de "pestilence", étaient datées de 1338-1339.

En analysant l'ADN contenu dans les dents de ces défunts, les scientifiques y ont retrouvé des traces du bacille responsable de la terrible peste noire.

Une maladie partie d'Asie centrale

Cette terrible maladie serait partie de cette région d'Asie centrale. En fait, la bactérie découverte dans la pulpe dentaire serait l'ancêtre des bacilles responsables de la "grande peste" qui envahit l'Europe à partir de 1346.

On sait que cette bactérie est hébergée par les animaux puis, quand les conditions s'y prêtent, transmise à l'homme. Ici, le vecteur de la maladie n'est sans doute pas la puce du rat, comme en Europe. C'est peut-être par le biais de la marmotte, un animal très répandu dans la région, que l'homme a fini par être contaminé.

Les voies empruntées par la maladie ne sont pas non plus connues avec certitude. Les échanges commerciaux ont sûrement favorisé sa rapide diffusion. Les déplacements de populations induits par les guerres y ont sans doute aussi contribué.

En tous cas, cette découverte est une étape essentielle dans la connaissance de la peste noire.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
5 juil. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Développez facilement votre culture scientifique grâce à un podcast quotidien !