Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pourquoi notre température ne change-t-elle presque jamais ?: Notre température interne varie toujours entre 37 et 37,5 °C. L'homme, dont la température est toujours la même, sauf dans certains cas, est donc un être homéotherme. Mais comment l'organisme s'y prend-il pour réguler cette température ?

Pourquoi notre température ne change-t-elle presque jamais ?: Notre température interne varie toujours entre 37 et 37,5 °C. L'homme, dont la température est toujours la même, sauf dans certains cas, est donc un être homéotherme. Mais comment l'organisme s'y prend-il pour réguler cette température ?

DeChoses à Savoir SANTE


Pourquoi notre température ne change-t-elle presque jamais ?: Notre température interne varie toujours entre 37 et 37,5 °C. L'homme, dont la température est toujours la même, sauf dans certains cas, est donc un être homéotherme. Mais comment l'organisme s'y prend-il pour réguler cette température ?

DeChoses à Savoir SANTE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
10 juil. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Notre température interne varie toujours entre 37 et 37,5 °C. L'homme, dont la température est toujours la même, sauf dans certains cas, est donc un être homéotherme. Mais comment l'organisme s'y prend-il pour réguler cette température ?

Le rôle majeur de l'hypothalamus

Le maintien d'une température constante est nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme. Une augmentation de cette température, de temps à autre, est le signe que nos défenses immunitaires luttent contre une infection.

Mais quels sont les mécanismes à l'œuvre dans cette régulation de la température corporelle ? Dans ce domaine, le rôle moteur est tenu par une zone cérébrale appelée hypothalamus.

C'est elle qui reçoit les signaux que lui adressent des neurones capables de détecter le froid et la chaleur dans l'environnement d'une personne. L'hypothalamus fait alors jouer des mécanismes qui, malgré la chaleur ou le froid ambiants, maintiennent la température du corps.

Des mécanismes de régulation

L'un de ces mécanismes consiste à modifier le diamètre des vaisseaux sanguins. Si l'hypothalamus reçoit un message de froid, il commande la contraction de ces vaisseaux, ce qui limite la perte de chaleur de l'organisme.

Au contraire, les vaisseaux seront dilatés lorsqu'il fait chaud, ce qui permet à l'organisme d'évacuer le surplus de chaleur. Ce tonus vasomoteur, comme on appelle ce double mécanisme, n'est pas la seule arme du cerveau.

On sait que la transpiration a aussi pour effet de rafraîchir le corps, en éliminant une partie de la chaleur qui s'y est amassée. La "chair de poule" est une autre "méthode" pour réguler la température interne, même si elle ne joue plus, chez l'homme, qu'un rôle anecdotique.

Quand il possédait une toison plus abondante qu'aujourd'hui, cette érection des poils, toujours déclenchée par l'hypothalamus, tendait à piéger, en quelque sorte, une couche d'air chaud à la surface de la peau. Ce qui permettait aussi de lutter contre le froid.

Ceci étant, il faut rappeler que toutes les parties du corps n'ont pas forcément la même température. Ainsi, le cerveau peut dépasser les 40°C, alors que les pieds et les mains, par exemple, affichent des températures parfois inférieures à 30°C.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
10 juil. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Développez facilement votre culture dans le domaine de la santé avec un podcast par jour !