Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Les datacenters pointés du doigt suite au manque d'eau et d'électricité ?: Plusieurs pays ont déjà décidé d'appliquer certaines mesures comme l'Irlande et les Pays-Bas.

Les datacenters pointés du doigt suite au manque d'eau et d'électricité ?: Plusieurs pays ont déjà décidé d'appliquer certaines mesures comme l'Irlande et les Pays-Bas.

DeChoses à Savoir TECH VERTE


Les datacenters pointés du doigt suite au manque d'eau et d'électricité ?: Plusieurs pays ont déjà décidé d'appliquer certaines mesures comme l'Irlande et les Pays-Bas.

DeChoses à Savoir TECH VERTE

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
29 août 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Alors que les manques d'eau et d'électricité touchent toute l'Europe ainsi qu'une bonne partie de la planète cet été, les datacenters sont directement impactés, au point que les principaux fournisseurs Amazon et Microsoft ont du renoncer à en ouvrir davantage en Irlande. Ceci dit, il n'est pas impossible que d'autres annulations, voir fermetures, ne soient prononcés par mesures écologiques prochainement.
Deux milliards d'euros. C'est le budget réservé par Amazon Web Services et Microsoft pour renforcer la présence de leurs datacenters en Europe. Or, le fournisseur public d'électricité irlandais EirGrid avait mis en garde l'an dernier sur une possible pénurie d'électricité en raison d'une demande excessive en énergie, en particulier de la part des datacenters déjà existant dans le pays. Si leur consommation restait aussi importante, plusieurs pannes générales pourraient avoir lieu. En conséquence, les autorités ont donc décidé de ne pas accorder l’accès à l'électricité à d’éventuels nouveaux datacenters, mettant un coup d'arrêt brutal aux plans d'Amazon et Microsoft, malgré un accord préalable du gouvernement pour installer d'autres centres de données. En guise de plan B, Amazon construit actuellement un datacenter à Londres, quand Microsoft s’intéresse à plusieurs villes dont Madrid, Francfort ainsi que Londres.
Dans ce contexte de pénurie d'eau, utile notamment au refroidissement des serveurs, et prochainement d'électricité, les besoins énergétiques énormes des centres de données posent question. Au Pays-Bas, la consommation d'eau des datacenters était visiblement largement sous-estimée, notamment du côté de Microsoft. Si l'entreprise déclarait n'avoir besoin que de 12 ou 20 millions de litres d'eau par an, le journal Noordhollands Dagblad révèle que cette dernière serait en réalité de 84 millions de litres. Une nouvelle difficile à avaler pour les citoyens étant donné qu'un seul centre de donné consommerait autant que 1750 Néerlandais en un an. La polémique n'est d'ailleurs pas prête de s'arrêter puisqu'un expert indépendant engagé par Microsoft estime de son côté que la consommation d'eau s'élèverait à 100 millions de litres en 2022. De son côté, le gouvernement a décidé d'imposer des régulations strictes, quand l'Europe souhaite obliger les datacenters à plus de transparence. Une chose est sure, le fait que les géants du numérique rechignent à donner des infos sur le sujet participe évidemment à retourner publique contre les centres de données. 
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
29 août 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Green Tech.