Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Pourquoi Eddie Slovik fut-il éxecuté en France en 1945 ?: Eddie Slovik fut le seul soldat américain exécuté pour désertion. Son sort peut paraître d'autant plus injuste que bien d'autres combattants avaient faussé compagnie à leur régiment durant la guerre.

Pourquoi Eddie Slovik fut-il éxecuté en France en 1945 ?: Eddie Slovik fut le seul soldat américain exécuté pour désertion. Son sort peut paraître d'autant plus injuste que bien d'autres combattants avaient faussé compagnie à leur régiment durant la guerre.

DeChoses à Savoir HISTOIRE


Pourquoi Eddie Slovik fut-il éxecuté en France en 1945 ?: Eddie Slovik fut le seul soldat américain exécuté pour désertion. Son sort peut paraître d'autant plus injuste que bien d'autres combattants avaient faussé compagnie à leur régiment durant la guerre.

DeChoses à Savoir HISTOIRE

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
4 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

Eddie Slovik fut le seul soldat américain exécuté pour désertion. Son sort peut paraître d'autant plus injuste que bien d'autres combattants avaient faussé compagnie à leur régiment durant la guerre.

Un délinquant à l'armée

Né en 1920, Eddie Slovik, dont les parents étaient d'origine polonaise, tombe très vite dans la délinquance. Il est arrêté plusieurs fois pour vol. En avril 1942, quelques mois après l'entrée en guerre des États-Unis, il est libéré sur parole.

Or, si l'armée américaine incorporait parfois des hommes ayant eu affaire à la justice, elle n'enrôlait pas de personnes en période de probation, comme c'était le cas d'Eddie Slovik.

Il est donc tranquille pour un temps. Mais sa période de libération sur parole se termine en octobre 1943 et il est mobilisé en janvier de l'année suivante. En juillet, il est envoyé en Europe et, le mois d'après, se retrouve en France, où il est incorporé au sein d'une division d'infanterie.

Le seul soldat américain exécuté pour désertion

Eddie Slovik n'aime guère l'armée et ne trouve pas sa place enviable. Dès lors, il cherche une manière d'échapper à ses devoirs militaires. Peu après son arrivée en France, il s'abrite des tirs ennemis, au cours d'une bataille, et se trouve séparé de son régiment.

Il est alors recueilli par la police militaire canadienne, qui l'affecte à d'autres tâches puis lui fait réintégrer son unité en octobre. C'est alors qu'il fait passer à ses supérieurs un message dans lequel il prétend avoir essayé de déserter.

Il est aussitôt mis aux arrêts. On lui propose, à plusieurs reprises, de ne retenir aucune charge contre lui s'il accepte de reprendre son poste. Mais, devant son refus, il comparaît, à partir du 11 novembre 1944, devant une cour martiale.

Le silence obstiné du prisonnier, la présence de témoins à charge et la faiblesse de la défense conduisent le tribunal à condamner le prévenu à la peine de mort pour désertion. La sentence est exécutée le 31 janvier 1945.

Slovik pensait qu'on avait voulu faire un exemple. De fait, il fut le seul soldat américain exécuté pour désertion, alors que plus de 2.000 de ses camarades avaient été reconnus coupables du même délit.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
4 mai 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Développez votre culture en Histoire !