Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Qui vit à l'étroit à Paris ?

Qui vit à l'étroit à Paris ?

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


Qui vit à l'étroit à Paris ?

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
20 sept. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

En France, de nombreuses personnes vivent dans des logements trop petits. Mais une telle situation est encore plus nette pour Paris et sa banlieue.

En effet, une récente enquête indique que, de 2008 à 2018, le taux de suroccupation des logements en Île-de-France aurait progressé de 0,6 %. En 2018, date à laquelle se termine l'enquête, 2,7 millions de Franciliens auraient donc vécu dans des logements exigus.

Ce qui représente près d'un quart de la population de la région. Les gens vivraient à l'étroit surtout dans certains arrondissements de Paris et dans de nombreuses communes de la petite couronne.

On y trouve notamment des villes dont le parc immobilier, en partie dégradé, permet à des locataires peu fortunés de se loger plus facilement.

Les personnes concernées

Les familles monoparentales représentent environ un tiers des personnes obligées de se contenter de ces habitations exiguës. Par contre, seuls 19 % des couples avec enfants habitent ces logements trop petits.

Quant aux couples sans enfants, ils sont encore moins nombreux à devoir s'en contenter. En revanche, les jeunes de moins de 25 ans, et les personnes vivant en colocation, qui ont souvent le même âge, disposent fréquemment d'un espace vital restreint. De même 8 personnes sur 10 vivant dans des logements exigus sont des locataires.

Si toutes ces personnes restent dans ces locaux inadaptés, c'est que, pour la plupart d'entre elles, elles n'ont pas les moyens d'aller ailleurs. En effet, l'offre d'achat ou de location émanant du parc immobilier privé n'est ni suffisante ni adaptée à leur budget. Ce qui explique aussi le maintien d'une majorité de ces personnes dans des logements sociaux, eux aussi trop petits.

Dans ces conditions, nombre de jeunes sont forcés de rester chez leurs parents bien plus longtemps qu'ils ne l'auraient souhaité. De même, faute de trouver un logement, des couples séparés doivent continuer à cohabiter.

Cette situation a été mise en relief par la crise sanitaire liée au Covid. Elle a montré que bien des logements, à Paris et dans sa banlieue, étaient trop petits pour offrir un cadre adapté au travail à distance.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
20 sept. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Développez vos connaissances en économie !