Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

AFFAIRE QUATENNENS : MÉLENCHON DÉRAPE – 20/09/22: EXPERTS
 
BRUNO JEUDY
 
Éditorialiste politique
 
NATHALIE SAINT-CRICQ
 
Éditorialiste politique - « France Télévisions »
 
ASTRID DE VILLAINES
 
Cheffe du service politique - « Huffington Post »
 
JÉRÔME FOURQUET
 
Direct...

AFFAIRE QUATENNENS : MÉLENCHON DÉRAPE – 20/09/22: EXPERTS BRUNO JEUDY Éditorialiste politique NATHALIE SAINT-CRICQ Éditorialiste politique - « France Télévisions » ASTRID DE VILLAINES Cheffe du service politique - « Huffington Post » JÉRÔME FOURQUET Direct...

DeC dans l'air


AFFAIRE QUATENNENS : MÉLENCHON DÉRAPE – 20/09/22: EXPERTS BRUNO JEUDY Éditorialiste politique NATHALIE SAINT-CRICQ Éditorialiste politique - « France Télévisions » ASTRID DE VILLAINES Cheffe du service politique - « Huffington Post » JÉRÔME FOURQUET Direct...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
20 sept. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

EXPERTS
BRUNO JEUDY
Éditorialiste politique
NATHALIE SAINT-CRICQ
Éditorialiste politique - « France Télévisions »
ASTRID DE VILLAINES
Cheffe du service politique - « Huffington Post »
JÉRÔME FOURQUET
Directeur département Opinion - Institut de sondages IFOP
Vécue comme un séisme au sein de la France insoumise, l’affaire Quatennens n’en finit pas de provoquer des répliques. Visé par une enquête ouverte par le parquet de Lille, le coordinateur du mouvement a annoncé se mettre en retrait de son poste, cinq jours après la révélation du dépôt d’une main courante par son épouse à la suite d’« une dispute ». Il a reconnu, dans une lettre publiée dimanche sur Twitter, plusieurs faits, dont « une gifle » et « de trop nombreux messages » téléphoniques, depuis l’annonce par son épouse de sa volonté de divorcer.
LFI dans un communiqué a réitéré son engagement contre les violences sexistes et sexuelles mais le soutien de Jean-Luc Mélenchon à l’élu du Nord a créé la polémique. Le leader de la France insoumise a dénoncé dimanche « la malveillance policière, le voyeurisme médiatique, les réseaux sociaux ». Il a salué à contrario chez Adrien Quatennens la « dignité » et le « courage », lui redisant sa « confiance » et son « affection ». « Ce ne sont pas mes mots. Je pense que Jean-Luc Mélenchon se sentait un peu trahi par Adrien Quatennens », a expliqué lundi la députée européenne Manon Aubry. Mais « la sidération a rapidement laissé place à l'action », s'est-elle félicitée à propos de sa mise en retrait demandée par LFI. Malgré tout, plusieurs cadres Insoumis se sont succédé sur Twitter pour davantage regretter la perte d'un camarade talentueux que la gifle assenée par Adrien Quatennens. Des réactions qui ont suscité la colère de la députée Pascale Martin qui s'est insurgée dans un communiqué : « en tant que militante féministe, qui ai accompagné pendant des années des femmes victimes de violences conjugales, je ne peux pas rester silencieuse devant ces réactions », « insuffisantes et inacceptables ».
Face aux réactions provoquées par ses écrits, Jean-Luc Mélenchon a affirmé dans un second temps que son « affection pour lui [Adrien Quatennens] ne veut pas dire que je suis indifférent à Céline (...).  Je le dis : une gifle est inacceptable dans tous les cas » a-t-il complété sur le réseau social. Mais l’affaire Quatennens continue d’embarrasser les Insoumis d'autant plus qu'elle s'ajoute cette année à l'enquête pour agressions sexuelles à l'encontre du président LFI de la commission des Finances Éric Coquerel, et à l'annulation de l'investiture législative de Taha Bouhafs pour des soupçons de violences sexuelles. « Ça révèle une fragilité de LFI mais ce serait juste de considérer que ces fragilités existent dans tous les partis », a réagi le premier secrétaire du PS Olivier Faure, l'un des partenaires de LFI au sein de la Nupes. Mais d’autres élus de la Nupes, comme Sandrine Rousseau, vont plus loin et demandent le retrait d’Adrien Quatennens à l'Assemblée s’appuyant sur « la jurisprudence Abad et Darmanin ». La députée de Paris a également mis en cause lundi soir sur France 5 le numéro 1 d’EE-LV, Julien Bayou, visé en interne par un signalement pour des violences psychologiques sur son ex-compagne.
 
La France insoumise tout comme Europe Écologie-Les Verts avaient alors jugé que ni le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, ni le ministre des Affaires sociales, Damien Abad, ne pouvaient rester à leur poste en étant visé par des accusations de viols : Gérald Darmanin a bénéficié d'un non-lieu par réquisitoire en juillet 2022 et la plaignante a fait depuis appel. Damien Abad, qui a quitté le gouvernement en juillet dernier, est accusé de viols par 4 femmes et visé par une enquête pour « tentative de viol ».
 
Embarrassée depuis des mois par ces affaires, la majorité présidentielle connaît également une rentrée politique sous tension. Alors qu’Emmanuel Macron a indiqué souhaiter une réforme des retraites rapidement, les ténors de la coalition
Sortie:
20 sept. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv