Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

POUTINE : L’ANNEXION… « POUR TOUJOURS » ? – 30/09/22: EXPERTS
 
BRUNO TERTRAIS
 
Politologue spécialiste de l’analyse géopolitique et stratégique
 
Directeur adjoint de la FRS
 
TATIANA KASTOUÉVA-JEAN
 
Directrice du Centre Russie / NEI - IFRI
 
Institut Français des Relations Internat...

POUTINE : L’ANNEXION… « POUR TOUJOURS » ? – 30/09/22: EXPERTS BRUNO TERTRAIS Politologue spécialiste de l’analyse géopolitique et stratégique Directeur adjoint de la FRS TATIANA KASTOUÉVA-JEAN Directrice du Centre Russie / NEI - IFRI Institut Français des Relations Internat...

DeC dans l'air


POUTINE : L’ANNEXION… « POUR TOUJOURS » ? – 30/09/22: EXPERTS BRUNO TERTRAIS Politologue spécialiste de l’analyse géopolitique et stratégique Directeur adjoint de la FRS TATIANA KASTOUÉVA-JEAN Directrice du Centre Russie / NEI - IFRI Institut Français des Relations Internat...

DeC dans l'air

évaluations:
Longueur:
65 minutes
Sortie:
30 sept. 2022
Format:
Épisode du podcast

Description

EXPERTS
BRUNO TERTRAIS
Politologue spécialiste de l’analyse géopolitique et stratégique
Directeur adjoint de la FRS
TATIANA KASTOUÉVA-JEAN
Directrice du Centre Russie / NEI - IFRI
Institut Français des Relations Internationales
ANNIE DAUBENTON
Journaliste-essayiste
Auteure de « Ukraine, les métamorphoses de l’indépendance »
NICOLAS TONEV
Rédacteur en chef spécialiste de la Russie – « Europe 1 » 
C’est désormais officiel. Le président russe Vladimir Poutine a proclamé l’annexion des quatre régions ukrainiennes de Donetsk, Lougansk, Zaporijia et Kherson contrôlées, en partie ou en totalité, par l’armée russe.
Le Kremlin organisait cet après-midi une cérémonie pour célébrer l’événement. Vladimir Poutine a tenu un discours offensif. S’il a affirmé que son pays "n’aspire pas" à restaurer l’URSS, l’autocrate a indiqué que les habitants des régions ukrainiennes annexées seront des "citoyens pour toujours". Il a également appelé l'Ukraine à "cesser immédiatement les hostilités".
Des festivités pour célébrer l'annexion doivent se dérouler cet après-midi sur la très symbolique place Rouge, qui jouxte le Kremlin.
L'annexion de ces régions et les référendums sensés la légitimer sont dénoncés comme étant des "simulacres" par Kiev et ses alliés occidentaux. Dans le même temps, les forces ukrainiennes ne cessent de gagner du terrain et seraient sur le point d’encercler la ville stratégique de Lyman, au nord-est du pays.
 
Depuis l'annonce de la mobilisation partielle par Vladimir Poutine le 21 septembre dernier, les Russes sont nombreux à vouloir quitter le pays. Des flots immenses de véhicules et de piétons affluent aux frontières. Moscou estime à 261 000 le nombre d’hommes exilés en l'espace d'une semaine. Parmi les destinations privilégiées figurent la Géorgie, l'Arménie, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan et la Mongolie.
Pour ce qui est des entrées dans l'Union européenne de citoyens russes, l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex a évoqué le chiffre de 66000 personnes sur les sept derniers jours (du 19 au 25 septembre) dans un rapport publié mardi. Une donnée en hausse de 30 % par rapport à la semaine précédente.
Ces Russes qui fuient la mobilisation sont considérés comme des déserteurs par le régime et risquent jusqu’à dix ans de prison.
 
La stratégique militaire de Vladimir Poutine est donc loin de faire l’unanimité au sein de la population russe. À l’international, les décisions du dirigeant semblent également l’isoler plus que jamais. Alors que le conseil de sécurité de l’ONU doit se prononcer ce soir sur une résolution qui condamne les référendums d’annexion des quatre régions ukrainiennes, les votes de la Chine et de l’Inde seront suivis avec attention. Accusés par les Occidentaux d'être trop conciliants avec la Russie, notamment au début du conflit, les deux géants se sont depuis plusieurs fois prononcés en faveur de l’arrêt des hostilités et du respect des frontières. Pékin, officiellement neutre, a répété cette semaine son appel au respect de l'intégrité territoriale "de tous les pays". Les deux pays, qui importent énormément de gaz russe, s'étaient abstenus en février au lendemain de l'invasion de Moscou. Vont-ils cette fois aller jusqu’à désavouer Moscou ?
Comme si la Russie n’était pas suffisamment isolée, le Kazakhstan, ancienne république soviétique, s’est également fortement éloigné de Moscou depuis le début du conflit.
 
Quelles seront les conséquences sur les opérations militaires en Ukraine de l’annexion par la Russie de quatre régions du pays ?
Les Russes vont-ils continuer à fuir le pays ?
La Chine et l’Inde vont-elles voter à l’ONU contre les annexions annoncées par Moscou ?
DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45
FORMAT : 65 minutes
PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé
REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40
RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine
PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions
Retrouvez C DA
Sortie:
30 sept. 2022
Format:
Épisode du podcast

Titres dans cette série (40)

Voir plus
Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv