Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Comment Amazon souhaite verdir son activité ?: Désireux de participer aux efforts déployés pour contenir le réchauffement climatique, Amazon s'est fixé un objectif très ambitieux. En effet, le groupe espère ne plus émettre de CO2 d'ici 2040. Soit une avance de 10 ans par rapport aux prévisions de l'Accord de Paris.

Comment Amazon souhaite verdir son activité ?

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE


Comment Amazon souhaite verdir son activité ?

DeChoses à Savoir ÉCONOMIE

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
19 oct. 2022
Format:
Épisode de podcast

Description

Désireux de participer aux efforts déployés pour contenir le réchauffement climatique, Amazon s'est fixé un objectif très ambitieux. En effet, le groupe espère ne plus émettre de CO2 d'ici 2040. Soit une avance de 10 ans par rapport aux prévisions de l'Accord de Paris.

Le but du géant du commerce en ligne est donc de dépendre de moins et moins des énergies fossiles. La première manière d'y parvenir est de remplacer peu à peu ses véhicules thermiques par des camions et des utilitaires électriques.

Et, à cet égard, Amazon semble être dans la bonne voie. En effet, la firme fait savoir qu'elle utilise déjà des milliers de véhicules n'émettant pas de carbone. Et elle insiste notamment sur l'utilisation, d'ici la fin de l'année, de 20 camions électriques en Allemagne et de 5 véhicules du même type au Royaume-Uni.

...Qui devraient se poursuivre

Les responsables d'Amazon ont annoncé leur intention d'accentuer cet effort dans les années à venir. Et, en effet, ils semblent bien décidés à renouveler leur flotte. Elle devrait comprendre de plus en plus de véhicules électriques, puisque Amazon prévoit d'acheter environ 1.500 poids lourds électriques pour l'ensemble de l'Europe, dont 300 pour la France.

Mais ces efforts pour diminuer l'empreinte carbone de l'entreprise passent aussi par une certaine décentralisation. Le groupe devrait en effet se réorganiser, en prévoyant la construction, à côté de ses grands entrepôts, de ce qu'il appelle des "pôles de micromobilité".

Il s'agit de structures plus petites et situées plus près de la clientèle. Il serait donc possible de faire les livraisons en vélo-cargo ou même à pied. Autant de modes de locomotion qui ne génèrent aucune émission de gaz à effet de serre.

Même s'ils sont salués, ces efforts suscitent un certain scepticisme dans le milieu écologique. On doute en effet qu'ils soient suffisants pour réduire de manière significative une empreinte carbone estimée, en 2019, à plus de 51 millions de tonnes métriques équivalent CO2.

Quant à l'objectif d'atteindre le "zéro émission" de carbone, d'ici à peine 20 ans, il paraît à ces observateurs encore plus improbable.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
19 oct. 2022
Format:
Épisode de podcast

Titres dans cette série (40)

Développez vos connaissances en économie !