Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Le cerveau des boxeurs est-il foutu ?: Prendre continuellement des coups au niveau de la tête et du visage ne semble pas sans conséquence sur le cerveau. En effet, il a pu être démontré que de tels coups répétés un grand nombre de fois pouvaient augmenter le risque de souffrir de la maladie de Parkinson, d’affections neurologiques à long terme, ou encore de problèmes cognitifs et comportementaux. Si ce type de séquelles commence à être particulièrement bien documenté chez les boxeurs et autres combattants martiaux professionnels ; pour autant, les recherches se sont peu penchées sur l’effet que pouvait avoir le fait de prendre sa retraite et d’ainsi arrêter de prendre de tels coups chez ces sportifs.

Le cerveau des boxeurs est-il foutu ?

DeChoses à Savoir CERVEAU


Le cerveau des boxeurs est-il foutu ?

DeChoses à Savoir CERVEAU

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
20 oct. 2022
Format:
Épisode de podcast

Description

Prendre continuellement des coups au niveau de la tête et du visage ne semble pas sans conséquence sur le cerveau. En effet, il a pu être démontré que de tels coups répétés un grand nombre de fois pouvaient augmenter le risque de souffrir de la maladie de Parkinson, d’affections neurologiques à long terme, ou encore de problèmes cognitifs et comportementaux. Si ce type de séquelles commence à être particulièrement bien documenté chez les boxeurs et autres combattants martiaux professionnels ; pour autant, les recherches se sont peu penchées sur l’effet que pouvait avoir le fait de prendre sa retraite et d’ainsi arrêter de prendre de tels coups chez ces sportifs.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
20 oct. 2022
Format:
Épisode de podcast

Titres dans cette série (40)

Pour tout comprendre, jour après jour, sur le fonctionnement du cerveau. Textes de Christophe Rodo, neuroscientifique.