Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Qu'est-ce que FakeCatcher, cette IA pour démasquer les deepfakes ?: Un nouvel outil complémentaire signé Intel !

Qu'est-ce que FakeCatcher, cette IA pour démasquer les deepfakes ?

DeChoses à Savoir TECH


Qu'est-ce que FakeCatcher, cette IA pour démasquer les deepfakes ?

DeChoses à Savoir TECH

évaluations:
Longueur:
3 minutes
Sortie:
1 déc. 2022
Format:
Épisode de podcast

Description

La lutte contre les deepfakes compte aujourd'hui un nouvel acteur de taille : Intel ! Mi-novembre, le géant américain des semi-conducteurs a présenté FakeCatcher, son intelligence artificielle capable de détecter en temps réel des vidéos truquées.
C'est dans un communiqué de presse qu'Intel a dévoilé FakeCatcher, une plateforme dont l'objectif est de devenir, je cite le « premier détecteur de deepfakes en temps réel au monde qui renvoie des résultats en quelques millisecondes » fin de citation. Dans le détail, FakeCatcher a été conçu par Ilke Demir, chercheur chez Intel Labs, et Umur Ciftci, de l’Université de l’État de New York. L'ossature de FakeCatcher est composée de plusieurs outils et logiciels développés par Intel, comme OpenVino, Intel Integrated Performance Primitives et OpenCV. Ainsi, ce nouveau dispositif d’Intel basé sur la technique du deeplearning, apprentissage profond, se distingue des autres technologies de détection des visages par sa capacité à analyser, je cite « des blocs de vision ». En s’appuyant sur l’Open Visual Cloud et les processeurs Intel Xeon Scalable 3e génération, les développeurs ont gagné en vitesse, c'est-à-dire que FakeCatcher peut traiter simultanément jusqu’à 72 flux détectés dans un pixel vidéo. Voilà grossièrement résumé le côté technique de ce nouvel outil.
Ceci dit, si vous n'êtes pas familier avec les deepfakes, sachez que ces vidéos sont généralement montées par des personnes mal intentionnées, qui font notamment tenir des propos outranciers à leurs victimes. L'ancien président des États-Unis Barack Obama a notamment servi d'exemple il y a quelques années, tout comme l’opposant à Vladimir Putin, Alexeï Navalny, dont le visage avait été détourné pour servir la communication du gouvernement russe il y a quelques années. D’après le cabinet Gartner, les dépenses des entreprises liées à la cybersécurité s’élèveront à pratiquement 190 milliards de dollars en 2023, soit une hausse de plus de 11 % par rapport à cette année. À noter qu'Intel n'est pas le seul sur le marché des outils de détection de deepfakes. Facebook et Alphabet s'y essayent déjà depuis plusieurs années, quand Microsoft a fait son grand saut en septembre avec le Video Authenticator. Ceci dit, il convient de ne pas diaboliser totalement les deepfakes, étant donné que cela peut aussi servir, notamment au cinéma ou dans les séries pour faire apparaître un acteur décédé ou en rajeunir un autre par exemple.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
1 déc. 2022
Format:
Épisode de podcast

Titres dans cette série (40)

Tout ce qu'il faut savoir dans le domaine de la Tech et d'Internet.