Profitez de ce podcast, et bien plus encore

Les podcasts sont disponibles sans abonnement, de manière 100 % gratuite. Nous offrons également des livres, livres audio et plus encore, pour seulement $11.99/mois.

Une crise économique peut-elle laisser une trace dans nos gènes ?: Certains facteurs traumatisants, comme la faim ou le stress, pourraient laisser des traces sur les gènes d'une personne, des années après sa mort. D'ailleurs, une nouvelle science, l'épigénétique, s'occupe de la manière dont certains événements peuvent modifier l'expression des gènes, sans, toutefois, en bouleverser la structure.

Une crise économique peut-elle laisser une trace dans nos gènes ?

DeChoses à Savoir SCIENCES


Une crise économique peut-elle laisser une trace dans nos gènes ?

DeChoses à Savoir SCIENCES

évaluations:
Longueur:
2 minutes
Sortie:
18 janv. 2023
Format:
Épisode de podcast

Description

Certains facteurs traumatisants, comme la faim ou le stress, pourraient laisser des traces sur les gènes d'une personne, des années après sa mort. D'ailleurs, une nouvelle science, l'épigénétique, s'occupe de la manière dont certains événements peuvent modifier l'expression des gènes, sans, toutefois, en bouleverser la structure.

Les scientifiques sont nombreux à s'intéresser désormais à cette nouvelle discipline. C'est le cas de deux chercheuses américaines, qui viennent de publier une nouvelle étude.

Elle a porté sur 800 personnes, toutes nées pendant les années 1930. Le but de cette étude était de mesurer, chez ces volontaires, un éventuel impact, sur leurs gènes, de la grande crise économique qui, on le sait, a débuté aux États-Unis en octobre 1929.

Elle s'est traduite, on s'en souvient, par un chômage considérable et la paupérisation d'une partie notable de la population.

D'après les chercheuses, l'examen des cellules des participants à cette étude aurait montré des signes de vieillissement accéléré. Ce qui veut dire que ces personnes seraient plus vulnérables face à certaines maladies et qu'elles seraient plus susceptibles de mourir prématurément.

Des études du même ordre avaient d'ailleurs été menées. Ainsi, des chercheurs néerlandais avaient essayé de mesurer l'impact possible, sur la santé d'un groupe de participants, d'une famine s'étant déclarée peu de temps après la Seconde Guerre mondiale.

On peut penser, cependant, que le temps qui s'écoule entre la grossesse et l'arrivée à l'âge adulte de l'enfant à naître est un temps bien court pour apprécier l'éventuelle répercussion d'un événement sur les gènes de celui qui le subit.

Pourtant, certaines recherches, et notamment celles que nous avons citées, semblent déjà concluantes à cet égard. Et elles ont le mérite d'attirer l'attention sur la nécessité de prévenir, par des mesures appropriées, les effets négatifs que pourraient avoir, sur la santé des enfants, puis des adultes, l'impact éventuel de certains événements sur leurs gènes.

Si cet impact était avéré, il pourrait créer, dès le début de la vie, une inégalité entre ces enfants moins bien armés pour la vie et les autres.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Sortie:
18 janv. 2023
Format:
Épisode de podcast

Titres dans cette série (40)

Développez facilement votre culture scientifique grâce à un podcast quotidien !