Vous êtes sur la page 1sur 12

UNITE 2 DE LA FORET DES PINS ET PARC NATIONAL

LA VISITE:
VERS UNE REDEFINITION DU CADRE INSTITUTIONNEL

POUR LA GESTION
DES RESSOURCES NATURELLES ET DU
DEVELOPPEMENT

Fondation Seguin et helvetas-Haïti


2008-09
L’État de Port-au-Prince
traditionnel promoteur et bénéficiaire
de l’exportation de bois précieux
19e siècle:
Bons de “Dette post
coloniale” financés
par exportation de
bois de campêche,
acajou, tavernau

Début 20e siècle:


Entrée en lice de
“Big Brother” et son
besoin en gaïac
pour soutenir
expansion de
industrie sucrière)

Années 40 et
suivantes:
Concessions
exploitation
De l’ISPAN à l’ATPPF …
Les
intervention
s de terrain
souffrent de
l’absence
d’une vision
partagée de
l’aménagem
ent du
territoire
faute d’un
Ministère de
la
Planification
et de
l’Aménagem
ent du
Territoire
effectif
Les références macro pour
l’aménagement spatial
du Massif La Selle
• Ministère de l’intérieur: Département
du Sud-est identifié comme zone
stratégique dans Plan National de
Réduction de la Vulnérabilité

• Ministère du Tourisme: Département


Sud-est prioritaire dans Plan Directeur
Tourisme

• Ministère de l’Environnement: Couloir


Biologique binational Massif La
Critères de base pour
zonage
• Protection des ressources hydriques

• Réduction des risques d’érosion des sols et de


dommages liés à la structure géologique

• Préservation et reconstitution de l’habitat des


espèces menacées de disparition

• Préservation du potentiel de production vivrière

• Améliorer l’accès aux services de base


(éducation, santé, assainissement, transport…)
pour les communautés locales
Cadre légal pour le zonage
Article 31 du décret du 12 octobre 2005 (publié dans le
Numéro du 26 janvier 2006 du Journal Officiel Le Moniteur)
L' Administration Publique Centrale a pour obligation de concevoir et
de mettre en œuvre:
• un programme national d'aménagement du territoire et
• des schémas directeurs d'aménagement et de gestion de
l'environnement (S.D.A.G.E.) pour chaque bassin-versant ou
district hydrographiques du pays
Ces règlements sont établis sur la base de considérations
économiques, écologiques, sociales et politiques. Une fois validées
par les assemblées compétentes et publiées dans le journal
officiel, ces documents sont juridiquement contraignants.

Article 36.
Le Programme National d'Aménagement du Territoire doit contenir,
entre autres, un Plan National de l'Habitat et du Logement dans le
but de favoriser l'accès de la population aux services de base et
Concepts pour matérialiser le
zonage
• 4 zones retenues pour le moment:
– Zone marron: foret et vestiges de forets
naturelles
– Zone rouge: zones à vocation de
couverture végétale pérenne (forets
/herbages /vergers…) mais actuellement
très dégradées ->à réhabiliter
– Zone verte: zones à bon (ou meilleur)
potentiel pour les cultures sarclées
(vivrier, maraîcher…)
– Zone jaune: zones plus sécuritaires et
Concepts pour matérialiser le
zonage
• Catégorie « Zones vertes »
subdivisée en fonction de la
topographie des lieux en :
– Zone vert pâle: plateaux, fonds frais et
autres sites à faible pente où cultures
sarclées peuvent être pratiquées sans
risques locaux d’érosion des sols

– Zone vert foncé: zones d’agriculture de


montagne, sujette à l’érosion et donc où
encourager l’agroforesterie ou des
Concepts pour matérialiser le
zonage
• Catégorie « Zones rouges »
subdivisée en fonction de la vocation
future du site, en :
– Zone rouge à vocation marron: sites à
réhabiliter en vue de l’expansion du
parc national ou comme bosquets de
transition pour le couloir biologique
(espèces végétales natives)

– Zone rouge à vocation verte: sites à


réhabiliter en vue de la production
Ajouts possibles

• Zone noire: correspondant au


concept de “cœur de Parc” ou
catégories I et II dans la classification
de UICN: Toute activité économique
y est interdite

• Zone bleue: pour la protection de


zones humides stratégiques comme
des lacs collinaires en dehors du parc
Implications institutionnelles
• Répartition des responsabilités de
gestion:
– Zones noires, zones marron et zones
rouges à vocation marron: Agence
Nationale des Aires Protégées (ANAP)
sous tutelle du MdE
– Zones vertes et zones rouges à vocation
vert: collectivités territoriales avec appui
du MARNDR
– Zones jaunes: collectivités territoriales
avec appui de ensemble des ministères
Démarche
• Etape I: Partir de et tenter d’appliquer ce que
dit la législation haïtienne actuelle (essai de
cartographie réalisé par un agronome junior et
préparation de paquets technologiques adaptés
à chaque type de zone).

• Etape II: Discussion en focus groupes, au niveau


local, sur la pertinence et les implications de
cette démarche ainsi que les étapes ultérieures
pour sa validation et mise en œuvre

• Etape III: Approfondissement des études


techniques et économiques et recherches de
partenariats pour la durabilité de la démarche

• Etape IV: Plaidoyer actif pour la formalisation du