Vous êtes sur la page 1sur 25

LABORATOIRE D’ANALYSES MEDICALES

DOCTEUR AZAOU
25- 27 RUE DU PRESIDENT BEKKAI QI AGADIR
Tel 05 28 84 35 86

LE SYNDROME DU COLON IRRITABLE

Docteur AZAOU

Agadir le 18avril
2009
COLOPATHIES
FONCIONNELLES
• DEFINITIONS
• EPIDEMIOLOGIE
• PRINCIPAUX SYMPTOMES
• SYNDROME DU COLON IRRITABLE
• CONSTIPATION IDIOPATHIQUE ISOLEE
• DYSPEPSIE CHRONIQUE IDIOPATHIQUE
• DIAGNOSTIC
DOULEUR ABDOMINALE
TROUBLE DU TRANSIT
FLATULENCES
• TRAITEMENT
• CONSEIL
Absence de lésion
TROUBLES pouvant expliquer les
FONCTIONNELS symptômes
INTESTINAUX
digestifs

Evolution chronique toujours bénigne

CLA SSIFI CAT ION DE RO ME III 2 006

7. SYNDROME DE L’INTESTIN IRRITABLE


8. BALLONNEMENT ABDOMINAL FONCTIONNEL
9. CONSTIPATION FONCTIONNELLE
10. DIARRHEE FONCTIONNELLE
11. TROUBLES INTESTINAUX FONCTIONNELS
ASPECIFIQUES
12. SYNDROME DE DOULEUR ABDOMINALE
FONCTIONNELLE

Tou s se s s yndrom es d oi ven t 


1 ne pas avoir d’explication organique

inflammatoire anatomique
1- SYNDROME DE COLON IRRITABLE
Le plus fréquent
Critères diagnostic
Inconfort abdominal ou douleurs ayant au moins 2 des 3
caractéristiques suivantes
Soulagées par la défécation
Associées à une modification de la fréquence des selles
associées à une modification de la consistance des selles
Qualité de vie limitée
30- 50 ans
femme deux fois plus touchée

Critères de Rome
1. maux de ventre ou sentiment de malaise abdominal sur plus
de 12 semaines au
cours de l’année précédente
2. deux des trois critères suivants
mucus dans les selles
flatulences
sentiment d’évacuation incomplète
Selon les troubles, le SCI est à dominante diarrhée
Constipation
FACTEURS FAVORISANT LE SCI

Alimentation de mauvaise qualité


Stress
Allergies
Sédentarité
Angoisse
Manque d’amour propre

NOTION DE CERVEAU INTESTINAL


Ventre= second cerveau
Contraction spasmodique
Légère dilatation de l’intestin des crampes nécessité d’aller à la
2 BALLONNEMENT ABDOMINAL
FONCTIONNEL

ensation de ballonnement ou de météorisme visible

3 CONSTIPATION
FONCTIONNELLE
au moins 2 des 6 critères
1. effort de poussée dans plus d’une défécation sur quatre
2. selle grumeleuse ou dure dans plus d’une défécation sur quatre
3. sensation d’obstruction ano-rectale
4. sensation d’évacuation incomplète
5. manœuvre manuelle pour faciliter la défécation
6. moins de 3 selles par semaine
4 DIARRHEE FONCTIONNELLE

consistance liquide, sans douleur


abdominale

caractère molle

première cause de diarrhée motrice

les selles peuvent contenir des


glaires, jamais de sang
5 SYNDROME DE DOULEUR
ABDOMINALE FONCTIONNELLE

douleur abdominale
1 continue
2 pas de relation avec l’alimentation
la défécation
les règles
3 non stimulée

retentissement sur la vie


quotidienne
EPIDEMIOLOGIE

Très fréquent : 20-30% de la population


Premier motif de la consultation
Cout très élevé
Médicaments
Absentéisme professionnel
Terrain
Sexe féminin
Tous les âges : pic à 30 ans
Personnalité
Anxieuse
Dépressive
Névrotique
PHYSIOPATHOLOGIE
MULTIFACTORIELLE

Hypersensibilité viscérale
Trouble de la motricité intestinale
Facteurs psychologiques
Stress
Anxiété
Dépression
Séquelle d’une gastroentérite aigue
Immunité intestinale perturbée
Altération de la flore fécale
absence d’une perte de poids
DIAGNOSTIC
majoration des troubles par le stress

douleur soulagée par l’émission de gaz ou de selles

modification des symptômes selon le régime


alimentaire

évolution chronique sans aggravation

état général bien conservé


2- des symptômes extra digestifs non spécifiques

asthénie

céphalées
DIAGNOSTIC (suite)
3- examens complémentaires
normaux
NFS
TSH
Ac de la maladie cœliaque
Coloscopie

4-signes d’alarmes
AEG
Anémie, méléna,
réctorragies
Ténesme
TRAITEMENT
A- rassurer

onne relation avec le malade


eur de cancer
ress même symptômes
terrogatoire centré sur le patient
emander au patient ce qui à son avis cause des symptômes
xpliquer la physiopathologie
bservance +++
B- règles hygiéno-diététiques
er les restrictions alimentaires chez les patients obsessionnels
onstipation +_ douleur
augmenter l’apport en fibres
fruits ; légumes verts ; céréales , son
boire suffisamment d’eau
exercice physique
inuer le taux de graisses
margarine, mayonnaise
viande grasse, charcuterie
noix, frites
inuer le sucre et le beurre
inuer le thé , le café
er les aliments flatulents
légumes secs; choux; baies; fruits à noyau
er les épices
férer les viandes maigres
nger lentement
C-TRAITEMENT MEDICAMENTEUX
(SYMPTOMATIQUE)
Soulager et ne pas aggraver les symptômes
1 DOULEUR
Antispasmodiques
spasfon
débridat
Probiotiques
2 BALLONNEMENT
Charbon eucarbon
carbolevure
3 CONSTIPATION
laxatif de lest : spagulax
laxatif osmotique :
forlax
phytothérapie :
eucarbon
4 DYSCHESIE ANORECTALE
constipation terminale
laxatifs rectaux : glycérine
5 FAUSSE DIARRHEE DE CONSTIPATION
traiter la constipation
6 DIARRHEE
ralentisseur du transit
Imodium
Smecta
éliminer les toxines : Eucarbon
traiter la paresse intestinale : Eucarbon
proscrire les laxatifs stimulants : irritants
maladie des laxatifs :
colopathie chronique
acidose et hypokaliémie
D- CONSEILS
Selon l’intensité des symptômes

FAIBLES
Education – rassurer
Diétetique : éviter certains aliments
Café, thé aliments gras
Lactose et fructose
MODEREES
Monitoring : journal
médicaments en fonction des symptômes
Gestion du stress
SEVERES
Suivi régulier
Prise en charge multidisciplinaire
VIE QUOTIDIENNE
Multiples pièges
mploi de temps délirant
On n’a pas le temps de respirer et de se détendre
On mange trop vite
N’ importe où
N’importe comment
Des aliments sans valeur nutritive
Trop gras
Trop sucrés

LE VENTRE LE CENTRE DE LA VIE

Second cerveau

Coopération cerveau ventre harmonie


Non coopération misère
Lien par le nerf vague
JOURNAL ALIMENTAIRE
Nombre de repas, grignotage
Heures de repas
Le cadre des repas
Détente , assis, endroit calme
Prise alimentaire lente
Aliment plaisir
Respecter la diversité
Tabac : ennemi mortel des vitamines
Stress ; émotion, contrariété
Le menu idéal
Glucides- protides- lipides
Vitamines
Oligoéléments
Boissons
JOURNAL DU COLOPATHE
SYMPTOMES
Maux de ventre
Flatulence
SELLLES
Molle, dure, liquide
Evacuation incomplète
REPAS
Régulier ou irrégulier
Equilibré ou non équilibré
BOISSONS
ACTIVITE
Sédentaire
Physique
STRESS
REGLES
VOYAGES
VIE ISOLEE
MEDICAMENTS
LA FLORE INTESTINALE
Des milliards de bactéries
400 espèces
Le stress
Erreurs alimentaires
Prise alimentaire rapide

Modification de la motricité
intestinale

Diminution de la sécrétion
d’hormones,
Manger devant la télé
Choc émotionnel pour le 1ér
cerveau
Microtraumatisme pour le second
CONSEILS
Petit déjeuner léger dans le calme sans télé
Boisson abondante
Pas de laxatifs
Irritent la muqueuse intestinale
Perte d’oligo-éléments et de sels
minéraux
Assèchent la muqueuse intestinale
Diminuent l’effort d’élimination
normale
Eviter l’excès de
1 sucrerie
miel
confiture
farine blanche
2 matieres grasses
beurre
fromage fondu
3 crudités et de légumes
gonflement anormal des intestins
par excès de fibres
fermentation constipation
4 aliments diététiques (trop riche en fibres)
barre de céréales
pain de son
ballonnement
5 excitants
jus, thé ,café
6 aliments qui font gonfler le ventre
potage
plat en sauce
excès de crudités
beurre cuit
pain blanc
biscuit, fromage fondu
CONCLUSION
1- La colopathie est aggravée par :
Le stress, la nervosité
L’anxiété, l’émotivité
L’hypersensibilité
Les abus alimentaires
Les erreurs alimentaires
2- dysharmonie entre les deux cerveaux
COLITE
diminution de l’étanchéité de la muq ueuse
intestinale
porte ouverte aux agents infectieux
douleurs
3- Nous sommes ce que nous mangeons
Nous
sommes ce
que nous
mangeons