Vous êtes sur la page 1sur 32

TICE

MEMENTO D'UTILISATION DU
T.B.I. PROMETHEAN

2009
Collège Vivant Denon
Saint-Marcel

Aymeric Ravenet
Jean-Claude Bourdon
 Sources :
 http://www.prometheanworld.com/fr
/fr/
Trois catégories d’usages du TBI :

 Support de projection, on relève ici deux cas de


figure :
L’utilisation du TBI comme un écran de projection
classique,
La projection de productions réalisées en classe, à
partir de logiciels spécifiques (principalement dans
les matières scientifiques).
Exemples :
En SVT, la dissection d’un animal et la réalisation d’une
observation collective grâce à la mise en relation du
microscope et du TBI,En français, la réalisation
commune et la projection d’une carte heuristique,En
mathématiques, la projection d’un tracé de courbes
obtenu à partir de formules mathématiques grâce à
un logiciel.
Tableau
 Il est utilisé comme le tableau classique, mais

il offre un panel de fonctionnalités


innovantes : annotation du document projeté,
superposition ou mise en parallèle de
documents, surlignage de texte,
enregistrement des annotations, retour en
arrière (annotations effacées), etc.Exemple :
en EPS, la projection de la vidéo d’un match
de basketball entre les élèves et la correction
des mouvements sur le TBI grâce à des arrêts
sur image.
 Interface de communication avec
différentes sources de données
Il permet d’accéder par simple clic à Internet ou à
des documents enregistrés sur un ordinateur en
réseau.Exemple : en histoire, l’analyse d’une
œuvre d’art grâce à la multiplicité des documents
utilisables et la facilité de croisement des
informations par la navigation hypertexte.
Le vidéoprojecteur est lui, uniquement utilisé
comme moyen de projection.
Le matériel
Le tableau
blanc interactif
TBI
Le stylet

Double-clic : appuyer deux fois rapidement sans trop écarter la pointe


de la surface du tableau.
L'appui de la mine du stylet sur le tableau correspond à un clic gauche
de souris, le bouton sur le corps du stylo à un clic droit.
Il est plus ergonomique de tenir le stylet bouton vers le haut. Le stylet
n'a pas besoin d'être chargé.
Le logiciel ACTIVstudio Professional Edition

Il est fourni avec le tableau,


Le pilotage d'ACTIVStudio Professional est accessible par un raccourci sur
le bureau
ou par le menu démarrer / tous les programmes / ACTIVSoftware /
ACTIVStudio2 / ACTIVStudio Professional Edition.
Il y a deux modes de fonctionnement accessibles en cliquant ou décliquant
sur les icônes suivantes :

Mode annotation qui est double : en cliquant sur


vous travaillez sur des captures d'écran Windows

en cliquant sur vous travaillez sur le paperboard ce qui vous


permet de dessiner à l'aide
du stylet électronique mais vous perdez la main sur les fonctions
habituelles de l'environnement
Windows .
Mode Souris : le stylet se comporte comme une souris pour piloter les
applications Windows (ou Mac).
Le vidéo-projecteur
matériel de type XGA
pour un meilleur confort visuel.
FONCTIONNEMENT
Mise en place
 1. Allumer le vidéo-projecteur et l'ordinateur avec

la télécommande(bouton rouge)
 2. Calibrer le tableau. C'est une opération

nécessaire au moindre déplacement du tableau


ou du vidéo- projecteur. Il permet de faire
correspondre parfaitement la pointe du stylo avec
le curseur de la souris.
 Un écran blanc apparaît, il faut alors pointer sur

les croix qui s'affichent successivement, en


veillant à bien tenir le stylet dans la position dans
laquelle on écrit et non perpendiculaire au
tableau.
ACTIVStudio Professional Edition
Les barres d’outils par défaut d’ACTIVStudio
Professionnel Edition :

Barre d’outils Barre d’outils Barre d’outils de

principale avancée navigation

Tous les boutons fonctionnent sur un mode ON / OFF.


La désactivation de ces outils s’obtient en cliquant à nouveau
sur leur icône dans la barre d’outils.
Fonctions principales :

Accès aux menus (Ouvrir, enregistrer paperboard,


configuration , aide)

Ce bouton permet de passer du mode paperboard au mode avec Windows


: le stylet permet alors de piloter les applications Windows
comme le ferait la souris.

page suivante

page précédente.
En mode paperboard il est possible de faire défiler les pages en
utilisant les flèches de navigation entre pages.
Fait une capture de l’écran Windows qu’il est alors possible
d’annoter.

Après ouverture d’un paperboard, donne l’accès aux


bibliothèques (Images; objets, fonds; tampons).

Organiseur de pages paperboard. Permet d’effacer, dupliquer,


déplacer les pages les unes par rapport aux autres.

Sélecteur de page. Permet un affichage et un défilement rapide des


pages pour une sélection immédiate.
Annule la dernière action sur le paperboard actif.
Outils d’annotation
Permet de choisir la taille du trait du stylo ou du surligneur.
Permet de choisir la couleur (Clic droit pour avoir davantage de couleurs).

Stylo

Surligneur le clic droit fait apparaître les formes que l’on peut
tracer directement :

Gomme permet de masquer les annotations et les formes en


déposant dessus un bloc de la
même couleur que celle du fond.
Outils de présentation

Spot lumineux –poursuite. Cet outil masque la page au


profit d’un faisceau. Il est possible de moduler l’opacité du
masque et la forme du faisceau.

Rideau vertical ou horizontal : permet de masquer une zone


plus ou moins grande de la page.

Zoom : clic pour agrandir ; double-clic pour revenir à la taille


d’origine.

Efface de manière sélective : objets ; fonds ; annotations ;


page ; grille.
Autres outils

Appareil photo : capture un écran,


une fenêtre, une zone délimitée à main levée (la
capture est placée dans le presse papier).

Reconnaissance de caractères, de chiffres ou de formes.


Cet outil reconnaît des lettres ou des formes faites à
main levée et les transforme
en script ou
formes parfaitement dessinées.

Permet la saisie de texte au clavier


(il faut alors demander le clavier flottant
Barre d’outils avancés :
Règle – Propose le choix d’un type de graduation (cm, mm ou pouce) puis
affiche une règle qui peut être déplacée,
inclinée (clic sur la zone graduée), agrandie ou réduite (double clic sur
l’objet)

Rapporteur – Choix d’un type (semi circulaire, complet)


puis affichage d’un rapporteur pouvant être déplacée,
agrandie - réduit (double clic sur l’objet) ou incliné (clic sur la zone
graduée). La
désactivation se fait en cliquant à nouveau sur l’outil dans la barre
d’outils avancés.

Dé – Propose le nombre de dés à lancer


et génère un jet de dés en cliquant sur
Fraction – Affiche un générateur de fraction.
Calculette – Affiche une calculette simplifiée en cliquant
sur l’objet avec le bouton droit.
Clavier – Affiche le clavier flottant avec menu de paramétrage.
Navigateur– Affiche le navigateur du logiciel
qui permet des captures de liens diverses en cliquant sur
.

Message télé-imprimante – Affiche un message déroulant sur le


paperboard ou le bureau.
Notes – Affiche un « post it » déplaçable ou un pointeur dont la taille et
l’orientation sont modifiables par double clic.

Enregistreur – Permet le choix du type d’enregistrement (paperboard,


plein écran, zone écran) et affiche les
commandes d’un magnétoscope.

Horloge – Propose le choix du type (horloge ou décompte) et permet de


paramétrer une action à la fin du décompte.
Paperboard
 Le paperboard est la zone principale de
l'espace de travail. Il se compose d'autant
de pages que vous souhaitez en créer, et
permet de créer ou d'extraire du contenu
destiné à votre présentation. Vous pouvez
ouvrir plusieurs paperboards simultanément,
ce qui vous permet de faire glisser des
objets ou des liens d'un paperboard à un
autre. Vous pouvez ensuite envoyer le
paperboard vers une imprimante ou
l'exporter dans une vaste gamme de
formats.
Bibliothèque de ressources
 La bibliothèque de ressources permet d'accéder
aux fichiers et objets à utiliser avec vos
paperboards ou présentations.
 • Ouvrez la bibliothèque de ressources
partagée pour manipuler et enregistrer une vaste
gamme de ressources fournies avec ACTIVstudio.
Cette bibliothèque peut être partagée avec
plusieurs utilisateurs.
 • Votre bibliothèque de ressources personnelle
permet d'enregistrer vos propres ressources.
 • Naviguez dans les dossiers sur votre
ordinateur pour accéder aux ressources.
 Vous pouvez répertorier les ressources de votre
bibliothèque de ressources personnelle et de la
bibliothèque de ressources partagée, en fonction
de leur type.
Analyse des plus-values
associées
Pour les élèves
• Accroît la motivation de l’élève : l’aspect
innovant, moderne de l’outil qui permet l’éveil
de la curiosité des élèves en classe et permet
de mieux capter leur attention,

• Accroît la participation des élèves, en


particulier pour « aller au tableau »,

• Favorise le processus d’apprentissage et


de mémorisation grâce à :
- La meilleure visibilité des documents (vs. un
polycopié),
- Le fait que la mémoire visuelle vienne
compléter la mémoire auditive habituellement
sollicitée en classe ; l’expérience montre que
cela facilite la mémorisation de la séance en
tant que telle,
• Permet de valoriser les élèves :
l’enseignant projette à la classe les travaux de
certains élèves pour illustrer ses corrections et
met ainsi en avant la qualité de leur travail,

• Favorise une posture et un apprentissage


proactifs : si pendant le cours un mot pose
question, on va rechercher sa définition dans
un dictionnaire en ligne qui lui-même peut
mener à un autre document, etc.
• Facilite la prise de notes : les élèves travaillent sur
un support distribué par l’enseignant, qui est le même
que celui qui est projeté sur le TBI pour le cours,

• Familiarise l’élève avec l’utilisation de l’ordinateur et de


logiciels : la manipulation de l’outil représente un apport
dans une perspective professionnelle,

• Offre la possibilité d’imprimer le travail réalisé sur le TBI


(document annoté) : cela est surtout utilisé pour les
élèves absents, mais peut servir à l’ensemble de la
classe.

• Publication facilité pour la mise à disposition après le


cours, ce qui permet de favoriser la mémorisation de la
séquence pédagogique.
Pour l’enseignant

 Rend le cours plus dynamique et animé,

 Suscite une « créativité didactique »,

 Lui permet de se consacrer aux


explications plutôt que d’être dans la
manipulation de documents,

 Lui permet de faire classe en étant face aux


élèves, ce qui représente un réel confort.
Pour les deux, les élèves et l’enseignant

 Renforce l’interactivité en classe : les


élèves interviennent plus facilement pour
poser des questions ou demander un
éclairage ; l’enseignant peut plus facilement
mettre les élèves dans une posture d’acteurs.
Quelques difficultés éventuelles
 Quasiment aucun frein associé aux usages du TBI, si

ce n’est :
 L’effet de saturation des élèves (comme il peut y

avoir une saturation face à un écran d’ordinateur).


Quelques inconvénients techniques :
 - La réflexion de la lumière extérieure sur le tableau
amoindrit la visibilité (gênant pour les premiers
rangs),
 - L’outil est légèrement bruyant (ventilation), ce qui
gêne les élèves à proximité,
Conclusions / prospective
• En conclusion, si certains pensent que les apports
du TBI sont faibles par rapport au
vidéoprojecteur, la synthèse des productions sur
le sujet montre le contraire. Les différentes
fonctionnalités du TBI apportent de réelles plus-
values pédagogiques aussi bien pour les élèves
que pour l’enseignant.
• La majorité des disciplines utilisent le TBI.