Vous êtes sur la page 1sur 34

Dorsalgie avec

décollement des
omoplates.

Élaboré par: Mlle Naoual Chafai


Identité
 IL
s’agit de Rachid ADNANE, jeune
âgé de 24 ans, étudiant en 3
année faculté de droit et stagiaire
à Macdonald . Non mutualiste et
résident à Hay Hassani.
Antécédents
pathologiques

 Médicaux: Allergique à la
pénicilline.

 Chirurgicaux: Il a subit une


Amygdalectomie.
 Toxique: non alcoolique
non tabagique
Motif de consultation

En raison de l’aggravation
d’une douleur au dos.
Histoire de la maladie
 Depuis 8 mois, Adnane ressent des
douleurs au niveau de la région dorsale
initialement maximales lors de port de
charges. Il a consulté un médecin généraliste
qui lui a prescrit un traitement à base d’anti-
inflammatoire (non stéroïdien) pendant
1O jours sans résultat, c’est alors qu’il s’est
adressé chez un spécialiste rhumatologue.
Suite à l’examen clinique le médecin a
diagnostiqué une dorsalgie mécanique avec
décollement des omoplates,celui-ci lui a
prescrit un traitement médical et 15 séances
de rééducation.
Examen clinique:
 INTERROGATOIRE:
 La douleur remonte depuis 8 mois au niveau de la région
dorsale haute.
 De type mécanique (majorée par la fatigue et l’effort aussi
se manifeste en fin de journée).
 PALPATION:
 Recherche de contracture des muscles paravertebraux.
 Signe de sonnette par percussion des épineuses (points
douloureux des paravertebraux et les inter épineuses)
 Examen rachidien:
comporté : la statique du rachis .
la souplesse rachidienne en flexion extension.
la normalité des courbures (ce qui n’est pas le
cas de mon patient) .
l’absence de gibosité.
Examen para clinique
Examen Biologique
• créatine sanguine normale
• taux de globules rouges.

• Vitesse de sédimentation
( permet de diagnostiqué un
syndrome inflammatoire ou
infectieux)
• Etc.…….
Traitement médical

Farudoxi :200mg , 1C/J.

 Cytéal : une toilette M/S.


Prise en charge
kinésithérapique
I. Bilan morphologique :
L’attitude de la tête et du cou par
rapport au tronc paraît normale.
Une légère cyphose dorsale.
Une hyper lordose lombaire.
Un déséquilibre de la ceinture
scapulaire
On remarque aussi un décollement des
omoplates apparent surtout pour le côté
droit
comme nous l’indique les photos ci-
dessous:
L’EIAS-EIPS sont alignés donc un
équilibre du bassin.
Les 2 membres inférieurs sont égaux à
première vue.
L’architecture de la voûte plantaire est
normale aussi.
I. Bilan articulaire:

la taille : 1m90 le poids :78kg


on commence par
1: le rachis cervical:
Patient assis sur une chaise on
mesure:
 Distance menton-sternum :

Flexion=o(normal) .Extension=.
 Distance tragus –acromion:

I.G=12cm I.D=12.5cm
 Distance milieu menton
 Distance occiput mur:
 Flèche cervicale :

D’après la comparaison entre le coté


droit et le coté gauche on remarque que
le patient peut faire les mouvements
librement sans raideur
Après
2: le rachis dorsal:
 Distance main sol : 25cm(et puisque ce test
n’est pas fiable pour déterminer si il y a un
problème du rachis dorsal ou bien une faiblesse
des ischio-jambiers on réalisera le test de
schÖber).
 schÖber:
 schÖber étagée:
 SchÖber inversé:
Assis en califourchon(épaule D avec EIAS) on
mesure les rotations
RG=55cm RD=54cm
Pour les inclinaisons : ID= IG=
Flèche D1:(pour la cyphose dorsale)=
Flèche L4:(pr la lordose lombaire)=
On constate que le rachis dorsolombaire est normale aussi.
ensuite
 Thorax :
on mesure les ampliations thoraciques, on note 3mesures:

Lors de inspiratio expiratio différenc


Ss n
91cm n
87cm e
4cm
axillaire
Ss 85cm 82cm 3cm
mamllair
e
xiphoïdie 77cm 75cm 2cm
Comme on peut constater la
mobilité de la cage thoracique est
normale ,il n’y a de raideurs.
On peut conclure que la mobilité
rachidienne est normale chez se
patient.
Et on termine par le bilan des
articulations périphériques :
Membre supérieur(scapulo
humérale)

actif ct.Dr ct.G nrml pass ct.Dr ct.G


h f h
ANT 135° 145° 180° 145° 155°
RET 15° 15° 15° 15° 15°
ABD 145° 155° 180° 150° 160°
ADD
R.I
R.E
Membre inférieur(coxo-
fémorale)

actif droit gche nrml pass droit gche


FLE f

EXT 15° 15° 15°


ABD
ADD
R.I
R.E
 Donc d’après les mesures
articulaires et l’inspection, on
peut constater qu’il rotation
externe et adduction,alors que les
épaules présentent surtout une
limitation des mouvements d
antépulsion et d’abduction
Bilan musculaire
 Pour la région cervicale les
fléchisseurs,extenseurs,rotateurs internes externe et
ceux des inclinaisons sont tous coté A5 .
 L’omoplate:

les add : coté A3


les abd: coté A3
les releveurs :coté A4
les abaisseurs :coté A4
Donc il existe une faiblesse au niveau des add et abd de
la scapula.
 Pour la région dorsolombaire les fléchisseurs ,les
rotateurs et ceux des inclinaisons sont coté A4 sauf
les extenseurs qui sont cotéA3.
conclusion:
Membre sup et inf

épaul droite gche hnch droite gche


e
FLE A5 A5 e
FLE A5 A5
EXT A4 A3 EXT A5 A5
ABD A5 A5 ABD A5 A5
ADD A5 A5 ADD A5 A5
R.I A5 A5 R.I A5 A5
R.E A5 A5 R.E A5 A5
On constate que la hanche est
normale même l’épaule (pas de
faiblesse musculaire ) sauf pour
les rétropulseurs de l’épaules; ils
sont faibles et doivent être
renforcer.
Bilan fonctionnel
 Patient mange; prend son bain et
fait sa toilette seul mais avec
quelques douleurs surtout quand
il se coiffe ou passe la main
derrière la nuque.
 Position assise possible sur une
chaise ou sur le bord du lit.
 Retournement possible.
Après avoir effectuer avec
délicatesse tous ces bilans dans
le but de suivre l’évolution de la
maladie, on entame le traitement
kinésithérapique
les buts du ttt:
 Soulager la douleur.
 Lutter contre les
déformations et attitudes
vicieuse .
 Renforcement musculaire
des muscles déficients
Le traitement kinésithérapique
est reposé essentiellement sur

Un traitement antalgique basé


sur:
 la physiothérapie : infrarouge ,ultrasons.
 Massage : de type sédatif portant sur les points
douloureux (effleurage,PGP,P).
 Exercices de rééducation, on note à ce sujet 3
types d’exercices :
exercices de prise de conscience .
Exercices d’assouplissement .
Exercices de musculature .
a. Exercices de prise de conscience
(nommé aussi exercices de maintien posturale) :

• Assis sur un tabouret ,dos au mur ,prendre appui


dorsal contre le mur on demande au patient de
faire une flexion du tronc ,reprendre contact
avec le mur dos redresser et faire constater au
patient la courbure lombaire tout en basculant
son bassin pour l’effacer en passant la main
derrière la région lombaire .
• Debout ,les mains le long du corps en supination
,dos au mur en demande au patient d’effacer la
lordose lombaire.
• D.D : faire constater au patient le défaut de la
statique en lui apprenant de plaquer les épaules
contre la table d’examen ,les mains en
supination , membres inférieurs tendues ou
fléchies , et faire passer la main derrière la
région lombaire .

A chaque exercice on apprend au malade de


b. Exercices d’assouplissements :

 Région cervicale :
• Assis sur le banc ,main fixant le siège en
arrière des fesses le malade exécute une
flexion/extension de la tête+cou ,des
mouvements d’inclinaison droite +gauche et
des mouvements de rotations .
• Double menton ,nuque droite , cou mobile ; le
patient exécute des mvts de flexion/extension
au niveau de l’articulation atloîdo-
occipital(entre l’atlas et l’occiput) .

 Région dorsale :
Sujet en position quadripedique face à
l’espalier,le sujet empaume un barreau de
l’espalier par les 2 mains,le kiné oppose une
pression manuelle de haut en bas sur la région
enraidie ,projetant le thorax en bas .
• Position quadripedique sur la table , on
demande une augmentation latérale du bras
et du tronc du même sens .
• Assis en tailleur sur le sol , main derrière la
nuque ,le kiné derrière le patient empaume
ces bras près des coudes et les étirent en
arrière avec la face du genou (du kiné) , il
donne une Résistance sur la zone à
assouplir(dorsale)au moment de l’exercice
on demande une inspiration et expiration
synchroniser .
 Région lombaire :
• D.D:main nuque,jambe fléchit, pieds
reposant à plat sur le sol le malade courbe
et décourbe son dos une de ces 2mains est
placée entre le sol et la région lombaire pour
apprécier l’hyper lordose .
 Assis en califourchon on essaye de courber
et décourber en localisant le mvt au niveau
de la région lombaire ,les épaules doivent
être immobiles aussi une main doit être
• Assis en califourchon on essaye de courber et
décourber en localisant le mvt au niveau de la
région lombaire ,les épaules doivent être
immobiles aussi une main doit être placé sur le
pubis et l’autre sur le sacrum .

c. Exercices de musculations :
• DV : coussin ventrale pour délordoser le
région lombaire , les 2 mains du patients
derrière la nuque, faire double menton,
relever les coudes décoller le thorax du sol en
tirant vers le haut en évitant la lordose .
• DD : genou fléchit ,bras élevé à 90° puis
tendus latéralement à l’horizontal, d’abord
avec les mains libres puis avec des altères
légères .
• DV : bassin fixé au bout de la table
par une sangle , coussin sous le
ventre, les 2 mains derrière la nuque,
la tête est relevée en arrière suivie
du thorax ce qui entraîne une
extension dorsale , arrêté le mvt
avant la mise en lordose lombaire .

• Exercicessur table DV haltères pour


chaque mains qui sont pendantes ,
contractions isométrique des add de
l’omoplates .
Hygiène de vie
Repos :il faut savoir l’utiliser et le
doser .
Allongement au mois 1 heure
pendant la journée .
 Arrêt du travail lorsque la douleur
survient .
Prescrire la natation sur le dos
comme complément .
Enfin cette gymnastique
médicale doit être enseigné
,assisté et corriger par le kiné ,
facile à réaliser et sans matériel
elle sera poursuivi
obligatoirement et longtemps à
domicile .
Merci Pour
Votre
Attention..