Vous êtes sur la page 1sur 33

Notes de recommandation : choix d’une

plateforme LMS et politique TICE à


l’Université Française d’Egypte

Auteurs :
Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


EXECUTIVE SUMMARY

L’Université Française d’Egypte vient de valider la solution de SI qu’elle implémentera


très prochainement, pour une meilleure gestion des données, du fonctionnement et des
coûts de l’institution.

En 2005, l’UFE a choisi la plateforme pédagogique Moodle pour fournir des supports de
cours en ligne aux étudiants inscrits en formation initiale en présentiel. L’utilisation
d’une plateforme pédagogique ne faisait alors pas clairement partie intégrante de la
stratégie de l’institution, et ne reflétait pas une vision partagée par tous.

La création d’un centre universitaire de formation continue et à distance, dont le cadre


juridique a été fixé en 2007, constitue une étape importante vers le développement d’une
politique de e-formation. De plus, la création en février 2008 d’un centre de ressources en
langues nous permet de valoriser différents modes pédagogiques : l’auto-apprentissage, le
travail collaboratif et le tutorat. Une réflexion suivie sur les objectifs pédagogiques et une
veille technologique dans le domaine de la e-formation sont désormais indispensables.
Pour accéder à un plus large public, devenir plus compétitif tout en continuant
d’améliorer la qualité de nos services, le développement d’une offre de formation à
distance et mixte s’impose.

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


EXECUTIVE SUMMARY

Une première sélection parmi les plateformes pédagogiques disponibles sur le


marché nous a permis d’en conserver deux qui répondaient aux critères jugés
éliminatoires. Le choix de Moodle a été déterminé par une évaluation approfondie, à
partir de critères classés en plusieurs familles de fonctionnalités : technologie,
support, apprenant, enseignant/concepteur et administration. Notre choix s’appuie
également sur un facteur primordial : la création d’une cellule TICE compétente tant
au niveau fonctionnel que technique.

Interface directe entre la cellule SI et l’équipe professorale, la cellule dédiée à la e-


formation serait garante du succès de notre stratégie.

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

ORGANISME

UFE : de droit égyptien, l’Université Française d’Egypte est le


fruit de la coopération franco-égyptienne

FINANCEMENT :
Bourses du gouvernement égyptien
Budget alloué par le MAE au titre de la coopération
Mécénat d’entreprises
Partenariats inter-universitaires (Paris 3, Paris 6, UHA, Corte,
Savoie, etc.)

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

SES ACTIVITÉS

3 facultés, 6 départements

Préparation à la licence égyptienne et à la licence française,


ainsi qu’à des Masters, en partenariat avec des universités
françaises. Originalité : offre une co-diplômation

2007-2008 : Premier pas vers l’enseignement à distance, le


Master ACSI de l’Université Paris 6 :
1er semestre : cours par visioconférence
2nd semestre : stage à Paris

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

Février 2008 : Création d’un centre de ressources en


langues (CERCLE)

Juin 2007 : Création du CUFCAD (Centre Universitaire de


Formation Continue et Formation à Distance) :
stages en présence à la demande
formations diplômantes en partenariat avec des établissements
privés égyptiens et français

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

L’EXISTANT
2004 : mise en place de Moodle v.1.4

15-19 janvier 2004 : formation financée et organisée par


l’UNESCO à l’UFE

2004-2008 : mise en ligne de contenu par certains enseignants, en


complément de leurs cours en présentiel sur la base du
volontariat. Pas de stratégie globale ni de consignes procédurales

Juin 2007 : journée de formation pour les enseignants (10


participants)

Novembre 2007 : création d’une « commission Moodle » à l’UFE

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

L’EXISTANT

Février 2008 : installation de Moodle v.1.8, sans migration


du contenu de l’ancienne version vers la nouvelle

Fin mai 2008 : Accord avec l’université de Mansoura


(Egypte) pour l’implémentation à l’UFE de leur solution SI
expert
A ce jour, la e-formation n’a pas été clairement identifiée
comme élément décisif de la stratégie de l’institution
Aucune personne ressource n’est dédiée au développement et
à la gestion de la plateforme éducative existante

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BESOINS TECHNIQUES ET STRATÉGIE SI/E-FORMATION

Un Système d’Information complet pour gérer les activités et


les ressources relatives à la vie universitaire :
Outils de gestion : inscriptions, salles, emplois du temps,
maquettes des cursus et des formations, etc.
Référentiel unique
(Learning) Content Management System - (L)CMS
interconnecté à la solution SI

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BESOINS TECHNIQUES ET STRATÉGIE SI/E-FORMATION

Nous préconisons :
Une redéfinition des responsabilités du service IT afin qu’il
incluse la gestion du SI
La mise en place d’une cellule TICE-multimédia, en charge de
la gestion des contenus, le respect des normes et standards de
la FOAD, la veille technologique dans le domaine,
l’accompagnement au changement
L’élaboration d’un plan de formation du personnel administratif
et académique (aux outils du SI, e-formation, etc.)

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BESOINS TECHNIQUES ET STRATÉGIE SI/E-FORMATION

Du point de vue de l’apprenant :


Evaluation des acquis et prérequis (prétests et tests de positionnement
en ligne)
Dans le cadre de l’auto-apprentissage et de la formation à distance :
parcours individualisés et analyse des écarts
Visualisation de son parcours pédagogique et sa progression
Des outils de travail personnel (blog, dossiers, agenda, e-portfolio) et
collaboratif (forum, chat, tableau blanc, wiki)
Mise à disposition de supports complémentaires de cours, banque
d’exercices, banque de ressources (vidéos, images, etc.)
Permettre plusieurs types de pédagogie selon les modes d’apprentissage
: travail auto-dirigé, tutorat, travail collaboratif / communication synchrone

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BESOINS TECHNIQUES ET STRATÉGIE SI/E-FORMATION

Du point de vue de l’enseignant/tuteur :


Prévoir les outils pour créer les parcours types personnalisés (outils
intégrés au LCMS/LMS ou non)
Suivi de l’apprentissage, permettant l’évaluation globale via la plateforme
(carnet de notes, rapports, feedbacks)
Outils de tutorat
Outils de création d’évaluations multiples (sommative, formative,
enquêtes et questionnaires, etc.)
Mise à disposition de supports complémentaires de cours, banque
d’exercices, banque de ressources (vidéos, images, etc.)
Permettre plusieurs types de pédagogie selon les modes d’apprentissage
: travail auto-dirigé, tutorat, travail collaboratif / communication synchrone

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETAT DES LIEUX

BUDGET

Un cahier des charges doit être établi pour la gestion du SI


de l’université, incluant le LCMS ou LMS retenu

Un budget prévisionnel prenant en compte toutes les


dépenses liées à la mise en place du SI
Il nous est impossible de préciser quel serait le budget consacré par
l’UFE, mais il nous semble qu’une fois le cahier des charges et le
budget prévisionnel établis conformément aux besoins spécifiés et
validés par les acteurs concernés, nous pourrions trouver des
financements extérieurs par le biais de partenariats d’entreprises et
universitaires et de projets européens du type Tempus
Cas du financement du CERCLE en 2008

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


AVANTAGES DE LA E-FORMATION

Augmenter la rentabilité :
La e-formation a un rôle important à jouer car elle permet
une grande flexibilité et des économies d’échelles
importantes :
Concevoir une séquence ou une unité d’apprentissage
multimédia permet de la rejouer un nombre illimité de fois
Miser sur l’adaptativité et l’adaptabilité des outils permet de
fournir des contenus adaptés aux besoins des étudiants et
d’être capable de répondre aux besoins d’un plus grand
nombre d’étudiants (cf. hétérogénéité des niveaux)

Etre efficaces et compétitifs à l’échelle nationale, régionale


et internationale
2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
CHOIX D’UNE PLATEFORME

CRITÈRES ÉLIMINATOIRES

Technologie : Solution libre de droit (Open source) :


pour permettre de garder la main sur les outils
pas de frais de licence et d’hébergement

Technologie : Doit pouvoir être implémentée sous Linux

Technologie : Interconnexion entre le LMS/LCMS et les


autres éléments du SI : partage, mise à jour et accès aux
données ou aux applicatifs (Single sign on)

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

CRITÈRES ÉLIMINATOIRES

Support : Le SI et le LMS/LCMS doivent être multilingues


(français, anglais, arabe)

Support : Doit avoir une documentation et des communautés


de développeurs et d’utilisateurs

Doit s’inscrire dans un système d’accès, d’échange et de


développement des ressources pédagogiques qualifiés
RAID (réutilisables, adaptables, interopérables et durables)

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

CRITÈRES DE CHOIX
Outils de Objets Gestion des Utilisabilité Adaptation
communication d’apprentissage données
-synchrones -import, export et utilisateurs -convivialité -adaptabilité
chat, conférence, gestion des objets -utilisateurs et rôles -documentation -adaptativité
tableau blanc, prise d’apprentissage -suivi et statistiques -support et assistance -extensibilité
de contrôle -identification des -personnalisation
-asynchrones -création de tests et utilisateurs en ligne
forum, email, journal d’exercices -gestion des profils
de bord, calendrier

Aspects Gestion Gestion des cours Évolution / Outils TAL**


techniques administrative -référentiel unique - longévité -recherche/fouille dans
-facilité de prise en -gestion des gestion du contenu -communautés de le contenu ;
main utilisateurs des cours pratiques et de -intégration d’outils TAL
-respect des -gestion des droits -gestion de développeurs comme le correcteur
standards -installation et mise à l’évaluation -intégration de orthographique ou le
-configuration requise jour de la plateforme -organisation des nouvelles correcteur
objets du cours fonctionnalités et de grammaticale
-sécurité
nouvelles
-scalabilité* technologies
*aptitude à passer à l’échelle 2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput **Traitement Automatique des Langues
CHOIX D’UNE PLATEFORME

NOTRE PROCÉDURE D’ÉVALUATION


Consultation de la documentation de référence en ligne et des forums

Consultation des comparatifs, des analyses et des retours


d’expériences d’experts reconnus

Présélection des plateformes répondant aux critères éliminatoires

Installation et test des outils

Scénario de test (en fonction des critères décisifs)

Elaboration d’une matrice fonctionnelle d’aide à la décision

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

EXEMPLE DE MATRICE FONCTIONNELLE

L’approche qualitative QWS (Qualitative Weight and Sum)


pour l’évaluation des logiciels :
Moyenne pondérée
Approche basée sur l’utilisation de symboles
Six degrés qualitatifs :
• E = essentiel, * = extrêmement important, # = très
important, + = important, I = marginalement important, 0 =
pas important
Le poids d’un critère détermine sa valeur dans l’évaluation de
la performance d’un logiciel.
Pour évaluer les résultats, on fait le compte des symboles
assignés à chaque critère.
 cf matrice sur la diapositive suivante

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

Une matrice fonctionnelle

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CHOIX D’UNE PLATEFORME

NOTRE MATRICE FONCTIONNELLE


La matrice est obtenue par croisement des besoins exprimés
par la stratégie de l’UFE avec les fonctionnalités des
plateformes évaluées.

Il faut garder à l’esprit que les besoins évoluent dans le temps ;


l’outil doit donc être suffisamment évolutif et personnalisable en
interne/par la communauté de développeurs.

La mise en place d’une cellule TICE conditionne le poids de


certains critères pour notre matrice fonctionnelle (ex : support ;
fonctionnalités du concepteur / enseignant)

Notre orientation : miser sur un outil dont les points forts sont la
technologie et les outils de l’apprenant
2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
CHOIX D’UNE PLATEFORME

NOTRE MATRICE FONCTIONNELLE

Source : RFP Evaluation Centers


2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
COMPARATIF ATUTOR/MOODLE

Est un LCMS Est un LMS

Spécifications du système : Spécifications du système :


Disponible sous Linux, Unix et Disponible sous Linux, Unix et
Windows Windows
Langage PHP, BD MySQL Langage PHP, BD MySQL

Partage de contenu (dossier personnel) Partage de contenu (dossier


entre apprenants et avec les instructeurs personnel) entre apprenants et avec
les instructeurs
Matériel pédagogique : import export
sous différents formats ; choix du format Matériel pédagogique : import export
d’export sous différents formats

Chat : par cours, par groupe Chat : par cours, par groupe

Exercices chronométrés ou non, Exercices chronométrés ou non,


autocorrectifs ou non, ordre des autocorrectifs ou non, ordre des
questions aléatoire ou non. questions aléatoire ou non.

Gestion par groupe Gestion par groupe


2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput
COMPARATIF ATUTOR/MOODLE

Utilisation des ressources : Utilisation des ressources : Pas de


Séparation des données et de la séparation des données et de la structure
structure : permet de modifier un
élément dans tous les cours qui
l’utilisent sans tout reconstruire. Création de ressources :
Le choix de la feuille de style s’applique à
Création de ressources : Possibilité toute la plateforme et non au cours
de créer et d’utiliser des templates et
des feuilles de style
5 formats de cours :
LAMS (Learning Activity
Création, import et export conformes
Management System)
aux standards IMS et SCORM
SCORM format
– Social (autour d’un forum principal)
Plateforme multilingue
– Thématique
– Hebdomadaire
– Hebdomadaire, CSS/no tables

• Plateforme multilingue

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


PLATEFORME ELIMINÉE

• Intérêts
– Un LCMS : Un système de gestion de contenu pédagogique avec son
référentiel unique d’objets d’apprentissage (le TILE)
– Conforme aux normes
– Système prometteur, favorisant les facteurs d’accessibilité, d’adaptabilité
et d’adaptativité. Exemple de projets en cours : Une plateforme
d’apprentissage sans frontières et un serveur média de streaming)
– Bonne documentation
– Installation facile

• Raisons d’élimination
– Pas de développement possible de nouvelles fonctionnalités entre deux
versions
– Solution de SI complet (Université de Mansoura) avec son référentiel
unique et interconnexion totale avec le LMS
– Historique Moodle (déjà installé)
– ATutor est inconnu de tous à l’UFE

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


PLATEFORME RETENUE

• Motivations
– Plateforme déjà installée par le service IT
– Une partie des enseignants l’a déjà utilisée
– La pérennité du produit : respect et évolution selon les normes, le
nombre d’établissements de l’enseignement supérieur (et d’entreprises)
qui l’utilisent (ex : Open University, UK)
– Grande extensibilité pour l’intégration de fonctionnalités et d’outils
– Importante communauté de développeurs

• Fonctionnalités intéressantes :
– Modules d’activités (v.1.8.2) : devoirs (assignment), chat (clavardage),
sondage (choice), base de données (database), forum, glossaire, leçon,
quiz, SCORM/AICC, consultation (survey), wiki, atelier (workshop)
– Aide contextuelle très pratique

• Défaut essentiel : pas de gestion interne des objets d’apprentissage

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


ETENDUE DU PROJET

• Sur le plan stratégique, s’assurer de l’implication de l’ensemble des acteurs


de la formation dans le développement de contenus pédagogiques et la
gestion de la FOAD

• Sur le plan technique, s’assurer que la solution proposée par l’université de


Mansoura intègre bien les fonctionnalités nécessaires à la création de
grains d’apprentissage et au stockage des données dans le référentiel
unique

• Sur le plan fonctionnel, la cellule TICE devra élaborer une procédure de


gestion des grains d’apprentissage et de la formation en général, conforme
aux normes de la FOAD et selon les objectifs suivants : réutilisabilité et
interopérabilité des objets d’apprentissage

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


SCENARII D’UTILISATION DE MOODLE

• Actuellement :
– Supports de cours et activités en complément des cours en présentiel

– Calendrier pour les événements de type examens, devoirs à rendre

– Conception d’activités et d’unités d’apprentissage en langue

– 2 projets pilotes de programmes de FOAD :


• Le master ACSI en sciences de l’ingénieur (option
télécommunications), délivré par Paris 6 (partiellement à distance)
• Le master « Mécanique et Sciences des Fibres », délivré par
l’Université de Haute-Alsace (projet)

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


SCENARII D’UTILISATION DE MOODLE

• Perspectives :
– Prise en compte du concept de création de grains d’apprentissage et
mise en place d’une procédure d’implémentation dans Moodle

– Formation des enseignants et des étudiants à l’utilisation de Moodle

– Utilisation de la plateforme comme environnement de travail collaboratif


(Web 2.0)

– Mise en place d’un ePortfolio d’apprentissage des langues

– Mise en place d’un système de tutorat :


• par cours,
• accompagnement méthodologique
• aide à l’utilisation des outils informatiques

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


OBJECTIFS STRATEGIQUES
• Faire partie du Top 100 des universités du continent africain (cf.
classement des universités dans le monde) pour promouvoir la qualité de notre offre
– Un SI et une gestion de la e-formation performants permettront de répondre à
certains critères de sélection

• Remédier au problème d’hétérogénéité entre les programmes du secondaire égyptien


et français

• Elargir le public cible : accueillir des étudiants égyptiens et de pays francophones en


formation initiale et continue

• Personnaliser la formation : mises à niveau linguistique et méthodologique plus


efficaces selon des profils d’apprentissage

• Former les professeurs et les étudiants non-arabophones à l’arabe standard et/ou


dialectal égyptien

• Diversifier l’offre de formation en exploitant nos points forts : situation géographique,


trilinguisme, compétences technologiques, partenariats interuniversitaire / entreprises

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


CONDUITE DU CHANGEMENT

• Notre vision du changement : changement d’organisation et SI

• Le plan d’action doit garantir :


– L’engagement et l’implication des dirigeants
– La sensibilisation de l’équipe pédagogique
– La motivation des acteurs
– L’identification des rôles et tâches des agents du changement
– La bonne communication de la vision et des objectifs de la stratégie de e-
formation validée, à toutes les phases du projet :
• Phase préparatoire : proposer le projet, l’améliorer selon les suggestions
et promouvoir le projet validé.
• Phase de développement : communication projet en utilisant les bons
médias et réunions
• Phase de suivi/maintenance : (ré)évaluation, réorientation, etc.)
– Infrastructure et mise en place
– Formation des acteurs

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


LES CLÉS DU SUCCÈS DU PROJET

Veiller à appliquer les principes suivants :


1.
2.
3.
4.
5.
6.

1. Le changement s’opère à travers un cycle 7. Identifier et Gérer les acteurs du changement :


perpétuel : Préparer, Implanter, Suivre, sponsors, agents, populations concernées (y
Préparer… compris clients, fournisseurs,…) ; et freins
2. Se préparer à la résistance : elle est 8. Donner du pouvoir aux agents : le changement
inévitable, seules l’intensité et la durée est opéré par les « agents », qu’il faut doter des
varient moyens / des outils adéquats et gérer comme
une « élite »
3. Définir le changement : vision, enjeux,
impacts et mesure du changement 9. Motiver les agents du changement : Incentive,
Promotion (efficace = positif + accessible +
4. Évaluer la résistance et le climat : le niveau proche)
de stress de l’organisation, les barrières
historiques … 10.Communiquer
10.Communiquer en permanence : avec toutes les
parties concernées, en utilisant les bons média
5. Définir l’approche du changement : Rapide,
Progressif ? étapes transitoires ? 11.Former
11.Former : planifier, organiser et dispenser les
formations nécessaires
6. S’adapter à la culture : la culture ne change
pas, il ne faut pas se battre contre 12.Impliquer
12.Impliquer et Mettre en oeuvre : impliquer les
ressources, réaliser et suivre les actions

In « Stratégies des SI OCo v1.0.ppt », par Olivier Cotinat

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput


WEBOGRAPHIE

• Site officiel de Moodle : http://www.moodle.org

• Site de ATutor, ‘Roadmap ATutor’ : http://www.atutor.ca/atutor/roadmap.php

• Sabine Graf & Beate List, « An Evaluation of Open Source E-Learning Platforms
Stressing - Adaptation Issues », Vienna Institute of Technology : http://
www.wit.at/people/graf/slides/ICALT05_graf.pdf ;
http://www.moodle.org/other/icalt2005.pdf

• Le Préau de la CCIP (Centre pour le e-learning et l’innovation pédagogique) :


http://www.preau.ccip.fr/etudes/etude_teleformation/

• Université de Mansoura (Egypte) : http://www.mans.eun.eg/english/

David A. Wheeler, « How to Evaluate Open Source Software / Free Software


Programs » : http://www.dhweeler.com/oss_fs_eval.html

• David Touvet, « Learning Object Repositories: tutoriel pour gérer des repositories avec
Moodle! » :
http://www.davidtouvet.com/blog/archives/2005/11/30/learning-object-repositories-tutoriel-pou

2008 - Dina El Kassas & Anne-Charlotte Chaput