Vous êtes sur la page 1sur 30

Dossier documentaire du chapitre

classes et stratification sociale

Le chapitre structure sociale est accessible :


Fiche 1 – Définition de la stratification
sociale et de ses différentes formes
I -La définition de la stratification sociale
par Georges Balandier

 « Toute société assure une répartition


inégale des biens, du pouvoir et des
signes exprimant le statut ».

Source : Anthropo-
logiques 1974 page 113
II – Les différentes formes de
stratification
La stratification peut être de nature différente selon les
sociétés et leur culture
 Castes:
 Imperméables.
 A fondement religieux.
 Ordres:
 Hiérarchie des droits.
 Classes:
 Inégalités de fait.
A - La société des castes indienne

Un reportage du journal de
France 2
sur la permanence des
castes en Inde :ici
B -La société d’Ancien Régime :
une société divisée en ordres
Le dais délimite un espace sacré Une monarchie absolue
autour du roi.
Thèmis, déesse
Portrait de LOUIS XVI
grecque de la justice, roi de 1774 à 1789-1792.
tenant une balance

Colonne = puissance,  Par Antoine François


solidité CALLET. 1779.
. Le décor
. Les symboles
. Le trône et l’estrade
. Les gants = pureté
. Le sceptre
L’Épée . La couronne
. La main de justice
. Le collier d’or et la croix de l’ordre
Manteau du du Saint-Esprit.
sacre à fleurs . Un pouvoir dit absolu, c’est à dire
de lys: bleu, blanc sans limites précisées.
et or.
. Un pouvoir de droit divin établi avec
l’appui du clergé.
Source : B.Jacquet , 2007
• deux caricatures de l’époque de la Révolution

Source: musée Carnavalet et BNF. 1789

Le clergé
La
noblesse Le clergé
Le tiers
La
noblesse

Le tiers

Quelle est la dimension Symbolique de ces deux caricatures ?


•Extrait du Mariage de Figaro (1784) de
Beaumarchais:
•Figaro s’adresse au comte Almavira:

 « Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez


un grand génie… Noblesse, fortune, un rang, des places, tout
cela rend si fier!
 Qu’avez-vous fait pour tant de biens?
 Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus, du
reste homme assez ordinaire.
 Tandis que moi, morbleu ! Perdu dans la foule obscure, il m’a
fallu déployer plus de sciences et de calculs pour subsister
seulement, qu’on en a mis depuis cent ans à gouverner toutes
les Espagnes. »

Cliquez ici pour visionner un extrait d’un discours de Danton

Quel est le reproche que Figaro adresse au comte ? La Révolution française y a-elle mis
un terme selon Danton ?
Un tableau de synthèse à compléter :
Caste, Ordre, Classe

CASTE ORDRE CLASSE


SYSTÈME____________ SYSTEME SYSTEME ___________
-On naît et meurt dans la __________________ Mobilité sociale
même caste -Forte viscosité sociale
-Pas de mariage inter-caste -Possibilité de mobilité :
dérogeance, mésalliance,
achat d’une charge…

EXISTENCE __________ EXISTENCE __________ EXISTENCE_________

_____________________P _____________________P _____________________P


OLITIQUES ET OLITIQUES ET OLITIQUE,
SOCIALES SOCIALES _____________________S
(privilèges, prestiges…) OCIALES
Conclusion : la disparition de la
stratification avec la révolution française

Complétez le dessin de
Plantu .
Peut-on dire que la
division de la société en
strates au destin inégal
a disparu avec la
Révolution Française ?
Fiche 2 – Les analyses
théoriques de la stratification
I – L’analyse marxiste des classes
1789 1939

XVIII e s. 1800 XIX e s. 1900 XXe s.


Société d’ordres. France 1791 : suppression des corporations.
Propriété privée, Les idées libérales sont appliquées
mais peu pendant la révolution industrielle :
d’initiatives à cause des  triomphe du capitalisme avec ses excès.
CORPORATIONS. Crises cycliques. Profondes inégalités sociales
Capitalisme balbutiant
Critiques et
sauf pour le grand
propositions
commerce.
socialistes:
. Anarchisme et
syndicalisme
Critique des
LIBÉRAUX. révolutionnaire
A. SMITH(1723-1790) .socialisme utopique 1917-1922:1er État
. Marxisme. socialiste,L’URSS de
Lénine et Staline
Production et consommation
sont des activités et besoins AUTRES ACTIONS:
naturels qu’il faut laisser libres; -État interventionniste: lois sociales
soumises seulement au marché et allemandes de 1883.(Bismarck)
à la concurrence. - « Rerum novarum » de Léon XIII. 1891
Le moins d’État possible, J.M. KEYNES. 1883-1946.
sauf pour le maintien de l’ordre (police),
Vers l’État-providence
La défense (armée), la monnaie et
Source : missiontice.ac-besançon
quelques ouvrages d’utilité publique.
La conception de l’histoire : un exemple :
le mode de production féodal :

 La classe dominante (les seigneurs) est propriétaire de la terre

 Les paysans exploités (les serfs) sont attachés à la glèbe : ils sont fixés avec le sol
• Développement des forces productives (invention de la machine à vapeur ): la révolution industrielle
implique que de grandes masses de travailleurs soient rassemblés dans des usines. Il faut qu’il puissent se
déplacer qu’ils soient « libres » de tout lien de servage.
• La révolution bourgeoise porte les capitalistes au pouvoir (Angleterre, 17ème, France et Amérique, fin
du 18ème)

 La révolution bourgeoise abolit le servage et les privilèges de l’aristocratie

 Elle abolit aussi les corporations d’artisans (Loi Le Chapelier)

 Les prolétaires deviennent doublement « libres » : ils ne dépendent plus du seigneur et ils ne peuvent
plus s’associer.

Conclusion : selon Marx , la bourgeoisie avant d’être une classe dominante et conservatrice a d’abord été une
force progressiste qui est à l’origine du mode de production féodal .
Marx développe une conception
déterministe et holiste
 Selon Marx :«ce n’est pas la
conscience des hommes qui
déterminent leur existence , c’est au
contraire leur existence sociale qui
détermine leur conscience » .
 Marx s’oppose ici à la conception
libérale issue de la Révolution
française et de la Révolution
industrielle qui postule des individus
égaux ( cf DDH ) qui sont les acteurs
de leur propre histoire ( cf A.Smith et
la main invisible )
Une conception matérialiste de
l’histoire

 Selon Marx , les hommes sont


déterminés par l’infrastructure
matérielle ou économique , c’est-à-
dire les forces productives qui sont
caractéristiques d’une époque d’un
mode de production
 L’infrastructure matérielle détermine
la superstructure idéelle( les valeurs
religieuses, les modes de pensée,
etc.)
 Cela correspond à la vision
matérialiste de l’histoire de Marx
Une conception finaliste ou
téléologique de l’histoire

Marx considère que les modes de production se


succèdent inéluctablement , il différencie 2
temps :
les forces productives sont cohérentes avec
les rapports de production , le mode de
production est donc viable
Mais arrive un moment où les forces
productives entrent en contradiction avec les
rapports de production , le mode de production
est donc condamné à la destruction

Conclusion : la révolution détermine la


destruction de l’ancien mode de production qui
est remplacé par un nouveau plus adapté aux
nouvelles conditions matérielles
LE MARXISME: toute évolution politique et sociale dépend de l’évolution économique.

Alfred Krupp 1870 Punch. 1843. Capital/travail

Karl Marx 1818-1883


MARX constate, vers le milieu du XIXe siècle,
Le creusement des écarts entre deux classes:
Les ouvriers ou prolétaires:
Henri Schneider Il les explique par la plus-value que réalisent
→à l’origine constituent une
les propriétaires sur la seule vraie richesse:
la bourgeoisie la force de travail de leurs salariés.
classe en soi (une classe
monopole de la non mobilisée)
propriété des moyens →qui subit une exploitation
Lutte des classes croissante
de production.
→classe exploiteuse →donc elle entre en lutte
→ accumule le capital contre la bourgeoisie
Révolution →elle développe une
→remplace l’homme Inéluctable, prise
par la machine en charge par conscience de classe pour
→est à l’origine d’une un parti au nom du soi
prolétariat →les luttes se multiplient
constitution d’une
armée industrielle de une contre culture se
réserve Dictature du prolétariat développe
→qui assure une pour parvenir à une →et des partis et syndicats
exploitation toujours société communiste sont créés
plus poussée sans classes
L’explication de l’exploitation dans
l’analyse de Marx
La théorie de la plus-value
et de l’exploitation
La théorie de la plus-value
et de l’exploitation
La théorie de la plus-value
et de l’exploitation
Calcul du taux de profit
II –L’analyse de Max Weber

Les diaporamas suivantes


sur ce paragraphe sont
réalisées par : J.Dornbush ,
le site est ici
Dans cet ouvrage,
Max Weber Weber conteste
l’interprétation marxiste
du protestantisme

On peut parler de
«sociologie
compréhensive »
Le sociologue
prend en
compte le sens
que les
individus
donnent à leur Il fait au contraire de
action, leur l’éthique protestante un
valeurs. 1864
des –facteur
1920 d’essor du
capitalisme
Sociologue allemand
I. L’approche weberienne de la
En quoi
consistent les
stratification sociale
groupes
statutaires ?

En quoi cette
analyse
diverge-t-elle
du marxisme Serge Bosc
? Stratification et
transformation
s sociales
(Nathan 1993)
En quoi consistent les groupes
statutaires ?

 Les membres du groupe statutaires


sont unis par des liens « extra
économiques » : prestige, « honneur
social »

C’est une réalité « intersubjective » : les membres du groupe statutaire se


reconnaissent comme tels les uns les autres.

Le groupe repose sur des critères objectifs : style de vie, instruction,


naissance, profession.
En quoi cette analyse diverge-t-elle du
marxisme ?

 Pour Marx, les classes sociales


s’enracinent dans les rapports de
production. Toutes les autres
dimensions leur sont
subordonnées.

Weber admet que la stratification sociale puisse reposer sur des


critères subjectifs (opinion des agents sur leurs positions
relatives).

Pourtant des points de convergence existent (distinction classe en


soi / pour soi…)
Expliquez la phrase

 « L’analyse de Max Weber est


en effet pluridimensionnelle ».

La stratification sociale est plurielle, elle diffère


selon le registre considéré : ordre économique,
prestige ou ordre politique

Ces dimensions sont en interaction : les classes peuvent


avoir une dimension communautaire, « les partis peuvent
s’orienter consciemment dans l’intérêt de groupes statutaires
ou de classes »