Vous êtes sur la page 1sur 26

La représentation du corps

du gothique à Donatello
Introduction générale
Cadre spatio-temporel:

période troublée de l'Eglise

Italie: foyer important pour les innovations
qui vont mener à la Renaissance
Thème et corps

Thème iconographique : passion= la
crucifixion et la descente de croix :
prétexte à représenter le corps du Christ.

Importance de la représentation du corps
dans les évolutions de l'Art.
Problématique: comment se traduisent

les évolutions artistiques dans la

représentation du corps lors de la

transition Moyen-Âge / Renaissance ?


La réalité du corps du gothique à la Renaissance

-
Le contexte des pestes et calamités du XIVe siècle provoque un besoin de réflexion sur le corps, sur l’âme, sur le temps.
-
La sculpture traduit ces inquiétudes par la recherche d’un plus grand réalisme : l’anatomie des transi reflète celle étudiée par les
médecins.
-
Giovanni Pisano rompt avec l’idéalisation de son père (Hercule) pour aller vers un plus grand réalisme de la figure avec la
Prudence et la Force : deux femmes au corps fidèlement inspiré de la réalité.
-
Les Vierges à l’enfant ondulent alors que les corps des Damnés de Maïtani à Orvieto possèdent des détails anatomiques sans
précédent : jointures, veines, muscles, ossatures, pubis.
-
Le Christ lui même n’échappe pas à la tendance. : les crucifié apparaît en milieu germanique comme un cadavre pendu sur la
croix. Le corps sanguinolent et effrayant de réalisme appelle à la compassion.
-
Ces tendances coexistent avec l’émergence du portrait réaliste de souverains, de donateurs, de défunts accompagné souvent par
le transi.
I Benedetto
Antelami,

le corps au service
du symbole
Introduction

● L'artiste, sculpteur et
architecte italien, très actif à
Parme (1150-1230)

● La Déposition de Croix est un


haut-relief situé dans la
Cathédrale de Parme, dans le
transept, sculptée en 1178.
La Déposition de Croix, Antelami
A. Des influences romanes très présentes
dans la symbolique du corps


Symbole du Christ représenté
debout, dressé sur la Croix:
victoire sur la mort.


Attitudes codifiées et
symboliques des
personnages: exemple des
pieds nus symbolisant
l'humilité.

Hiérarchisation des
personnages par leur
dimension: procédé très
ancien


Une esthétique qui prime
sur le réalisme: simplification
des visages (voir détail) mais
travail minutieux des détails
(vêtements,...)
B. Des innovations formelles


Antelami cherche à représenter le corps dans l'espace: il utilise
des superpositions pour créer une illusion de profondeur.


Retour à des formes antiquisantes préfigurant la Renaissance
(traitement des vêtements et aspect processionnel des
personnages) ci dessous, frise et médaillons.
Conclusion


Antelami réalise un nouveau modèle de sculpture en travaillant sur un
procédé fondamental au siècle suivant: l'espace en 3D et la recherche de
profondeur.


Il garde cependant dans la Déposition de Croix un système de symboles et
de représentation particulier à l'art roman, ainsi que certaines des
caractéristiques de la ligne romane.
II Giovanni Pisano,

le corps miroir des


émotions
Introduction

L'artiste (1240-1320)

Principales œuvres : comme
architecte, le Campo Santo de Pise ,
comme sculpteur, la chaire du
Dôme de Sienne, la fontaine de
Pérouse et les chaires de
Sant'Andrea à Pistoia et de Pise.

Localisation de l'œuvre
étudiée(photo) cathédrale de Pise
(1063-1260)- forme basilicale
romaine divisée en cinq nefs mais
coupée transversalement par un
nouvel élément, le transept, qui
détermine la forme en croix latine.
La Crucifixion, Giovanni Pisano
A. Dynamisme important malgré une
structure rigide et stricte

Composition rigoureuse,
structurée et symétrique:

Lignes fortes....
...et masses (photo)

Mais important dynamisme


d'ensemble.
● Sens du regard qui met en
place une dynamique
circulaire
● Représentation des corps
aux mouvements amples,
fluides et spontanés.
B. Recherche d'une individualisation des corps, qui
tend à une humanisation de tous les personnages


Composition en trois plans,qui
permet à la fois d'instaurer une
tridimensionnalité, et de donner aux
personnages une autonomie
favorable à une plus grande liberté,
et de cette manière à une
singularisation marquée.
● Représentation des corps:

- Variété des positions dans l'espace,


desorientations (détail 1)

- Les nus, témoins d'une recherche de


réalisme anatomique et d'humanisation
de la figure christique, loin de toute
idéalisation ou stéréotype.
C. Le corps, miroir de l'âme, entre réalisme
et hyperbole
● Représentation du corps:
variété des attitudes, des
mouvements, des expressions
du visage qui mettent en
valeur la souffrance à son
paroxysme.
● Le corps en tant que vecteur
de l’intensité pathétique de la
scène.
Conclusion


Eloge du corps, qui n'est plus symbole du péché donc plus caché.
Humanisation de la figure christique dans une recherche anatomique
méticuleuse

Expressivité pathétique des corps et visages grâce à leur diversité, leur
mouvement, leur dynamique

Le corps devient un élément essentiel, central, au cœur des innovations
des artistes.
III Donatello: une première
traduction

des principes humanistes de la

représentation du corps
La Déploration, Donatello

L'artiste (1386-1466)
Sculpteur protégé de Cosme
l'Ancien, porteur d'innovations
marquantes dans la sculpture.
Sculpteur du célèbre David
Oeuvre étudiée:
la Déploration, bronze datant
de 1466 et réalisé à
A Ombres et lumières sur le corps

Innovation formelle dans la
représentation du corps: le
schiacciato. Le corps des
personnages s'ancre dans un
rapport réel à la lumière.
Jeu sur les plans: grâce à la
superposition et le jeu de relief,
les personnages captent la
lumière en des points du corps
à valeur symbolique.
B Force expressive du corps

Le corps est le reflet de
l'exacerbation des tensions
intérieures...et le réalisme est
finalement déréalisant car il
transforme les corps en une
masse collective agitée et
souffrante.

L'idéal antique du corps à
l'œuvre et une première
synthèse des principes
humanistes.
Conclusion

Innovations formelles dans la sculpture même
du corps et le rapport au spectateur, par le
biais de la lumière.

Le personnage est un corps souffrant qui finit
par perdre son individualité.

Une première synthèse des recherches sur le
corps: influence antique issue des principes
humanistes.
Conclusion générale

Le corps change peu à peu de statut dans
l’œuvre et devient le centre d’impulsion
des innovations et recherches stylistiques


Ces recherches sur la représentation du
corps aboutiront à l’éclosion de la
Renaissance caractéristiques :
mouvement, humanisme, réalisme
anatomique et expressif.