Vous êtes sur la page 1sur 15

QUELQUES

NOTIONS
D’ASTRONOMIE
Thème électronique
2010
1- Le Système solaire :
d
Il comporte 8 planètes 58
qui sont, dans l’ordre 108
d’éloignement du soleil : 150
228

1- Mercure 5- Jupiter
778
2- Vénus 6- Saturne
3- Terre 7- Uranus
4- Mars 8- Neptune 1430

Distance du soleil en millions de km : d


2875
«  planète naine  » à cause de l ’ inclinaison de son orbite
4504et
Quelques précisions sur la terre :
-Elle tourne autour du soleil en : 365,25 j
sur une orbite elliptique à la vitesse de :
- Sa
29 ,78 distance
km/s moyenne au soleil définit
l’unité astronomique : 1 ua = 149,6 .
106 km
Orbite Son plan
terrestre définit
.
147 106 152 . 106 l’écliptiq
km
km ue

- Elle tourne sur elle-même en un peu moins de


24h sur un axe incliné de 23,44° par rapport à
son orbite.
- Elle possède un satellite : La lune.
La lune :
Elle est située à : 384 400 km.
km
Elle tourne sur elle-même en : 27 j 7h 43
mn
Son diamètre est de : 3474 km

Sa période de rotation étant la


même que sa période orbitale,
elle présente toujours la même
face à notre regard.

Ci-contre une photo prise par


La sonde Galileo qui permet de voir à
droite la face visible et à gauche la face
cachée.
2 - La voû te céleste :
C’est ce que l’on voit au dessus de notre
tête, en particulier les étoiles, la lune et
certaines planètes.
Les premiers éléments de repère sont
les « Constellations » qui sont des
regroupements d’étoiles. On en dénombre 88
dont les plus connues sont :
-La Grande ourse,

-La Petite ourse,


-Cassiopée

Mais le point de repère le plus important est


« Polaris » c’est-à-dire l’étoile polaire. Elle
indique le pôle Nord céleste qui est le
prolongement de l’axe de rotation de la terre.
Quelques Constellations

Petite Ourse
t ée
ac
L
i e
Vo

Polaire

Grande Ourse Cassiopée

Pour repérer la Polaire


3 - C om m en t ob server le ciel :
Repérage d’un objet céleste :
Il faut commencer par repérer sa position sur la
terre avec :
-La longitude qui se mesure à partir du méridien
de
-La Greenwich
latitude , qui se mesure par rapport à
l’équateur.
-La longitudefixe des fuseaux horaires et par conséquent l’heure
ou l’on pourra observer un objet.
-La latitude fixe la nature des objets que l’on peut voir.
-

Greenwich
latitude

équateur

longitude
Coordonnées célestes :
La représentation du ciel se fait en 2
dimensions, sans tenir compte de la distance de
l’objet à la terre.
Pour celle-ci, on utilise 2 unités :
-l’année lumière égale à : 9,14 . 1015 m
soit la distance parcourue par la lumière en
une année avec environ : c = 300 000 km/s

-l’unité astronomique égale à environ 1,5 . 1011 m

Pour repérer un objet dans le ciel, deux


types de coordonnées peuvent être utilisés :
- Les coordonnées azimutales
- Les coordonnées équatoriales
Les coordonnées azimutales :
On utilise les 4 points cardinaux et le
zénith qui est la verticaleLes
du coordonnées
point d’observation
sont : .
L’azimut : Angle mesuré sur l’horizon à
partir du nord (0°) dans le sens des
aiguilles d’une montre.
La hauteur : Angle mesuré à partir de
l’horizon (0°) jusqu’au zénith (90°)
zénith
Objet

hauteur
N E

azimut
O S
Les coordonnées équatoriales :
Étoile Polaire
Il faut d’abord définir le objet
point Vernal qui est l’intersection δ
entre l’équateur céleste (projection
de l’équateur sur la voute céleste) α
et l’écliptique.
Les coordonnées sont : Point Vernal
L’ascension droite : α Mesurée en h, mn
et s
sur l’équateur céleste à partir du point
Vernal vers l’Est de 0 à 24 h.
La déclinaison : δ Angle mesuré à partir de
l ’équateur céleste qui est incliné par rapport à
l’horizon de la valeur de la latitude du lieu
d’observation.
Le pôle Nord céleste est donc le prolongement
de l’axe de rotation de la terre. Il correspond à
l’étoile Polaire.
4-Les différentes montures des
instruments d’observation :
Il existe 2 types de monture :
1- La monture Altazimutale :
H
Elle permet 2 déplacements :
AZ
-Un vertical (hauteur)

-Un horizontal (azimut)

En général utilisée pour les observations terrestres.


2- La monture Equatoriale :
Elle comporte 2 axes :
Polaire
-Un axe polaire (ascension droite α ) α

-Un axe de déclinaison (δ ) δ

Il faut alors orienter


l’axe polaire vers la
Polaire.
Les astres semblent alors
se déplacer de manière
circulaire autour du pôle
Nord céleste. Une étoile
garde donc toujours la même
déclinaison.
Une motorisation de la tourelle du télescope permet de
compenser la rotation de la terre. Il suffit de faire
tourner l’axe d’ascension à la même vitesse que la terre
(0,25°/mn) mais en sens inverse.
3- La monture du télescope ETX 90 :

Il peut être monté


suivant les 2 formules
avec ou sans l’utilisation
du trépied.
D’autre part, la raquette de
commande permet un
déplacement sur 2 axes avec
des vitesses prédéfinies.

Cela favorise une recherche


simple et un pointage précis
et permet aussi d’explorer un
objet important comme la
lune.
5 - In staller u n p lan étariu m su r
son ord in ateu r :
Il existe un logiciel libre qui permet de
simuler la voûte céleste sur son ordinateur. Pour
cela, aller sur le site :

http://www.stellarium.org/wiki/index.php/Accueil

Après avoir défini le lieu d’observation, on


voit apparaître les planètes ainsi que les
constellations visibles.
Il est même possible de piloter un télescope
pour visualiser réellement l’objet qui nous
intéresse.
Bonne observation !