Vous êtes sur la page 1sur 17

LA GASTRONOMIE

FRANÇAISE
La richesse et la diversité des produits
rencontrées dans chaque région ainsi que
toutes les recettes créées autour de ces
produits font de la gastronomie française, une
cuisine riche et variée.
Avec plus de 365 fromages, mille producteurs
de vins, foie gras, fruits de mer, poissons et des
viandes délicieuses, sans oublier, bien sûr les
spécialités telles que les escargots, les cuisses
de grenouilles, la bouillabaisse, le pot au feu, le
bœuf bourguignon; la France est un paradis
pour ceux qui aiment la bonne cuisine et les
plat originaux.
LE PETIT-
DÉJEUNER
 Le petit déjeuner se compose généralement de café,
de thé ou de chocolat chaud avec des croissants, du
pain avec du beurre et de la confiture. Si vous
souhaitez manger quelque chose de rapide, nous
vous conseillons le "plat du jour" ou encore les
"Croque Monsieur" ou autres "Croques Madame".
 Vous les trouverez aussi bien dans une taverne que
dans un petit restaurant. Vous pourrez aussi vous
procurer des paninis ou des sandwichs dans une
brasserie ou acheter des frites, des crèpes, des
gaufres ou des sandwichs, auprès de tous les
marchands ambulants de la ville que vous
rencontrerez.
 Un jour typique commence avec un
tazón de café au lait, un croissant
et une tranche fine de pain
généreusement graissée de beurre
et confiture. 
LE DÉJEUNER
 Comme dans presque n'importe quel pays, le repas
qui peut se trouver dans les restaurants sera en
général plus copieuse que lequel les gens
consomment dans ses maisons. Cependant, si tu vas
à un de ces établissements ou si tu es invité par un
français à une mangée moyennement formel dans son
domicile familial, il garde encore souvent une
structure traditionnelle :
 Apéritif. il est habituel donner la bienvenue avec
une boisson alcoolique : des doux vins comme le
Porto, mistelas comme le Pineau des Charentes, des
boissons alcoolisées en vertu des herbes, ou des
cocktails comme le kir (un vin blanc et une liqueur
d'airelle ou de groseille). On accompagne de quelque
chose de la nourriture (en général frire) comme des
canapés, des conserves au vinaigre, une charcuterie,
des fruits secs, des olives, etc. Le concept est pareil à
celui-là des amuse-gueules espagnols. 
 Entrée o hors d'oeuvre. Le premier plat a
l'habitude d'être plus léger que dans d'autres
gastronomies, plus proche des antipasti italiens. Les
salades sont habituelles. Dans quelques zones du nord
la bière fait partie de sa culture, l'habituel consiste en
ce que la nourriture s'accompagne d'un vin (dont la
couleur varie selon les plats servis). Dans la région de la
Champagne, est traditionnel servir champagne durant
toute la nourriture.
 Plat principal o plat de résistance. Ici c'est où
la viande ou le poisson se sert dans ses préparations
distinctes, bien qu'ils puissent aussi être en vertu d'un
riz, une pâte ou des légumes. 
 Fromage. Entre le plat principal et les desserts c'est
une coutume servir une sélection de les fromages à
déguster.

 Dessert. Le dessert peut aller depuis un fruit simple


ou un yaourt à n'importe quel type de confiture plus
élaborée. L'habituel est de finir la nourriture avec un
seul café, et s'il est désiré par une petite coupe de
liqueur (digestif), comme l'Armañac, le Cognac, ou de
diverses eaux - de - vie de fruit, pour aider à descendre
la nourriture. 
Apéritif Entrée d'oeuvre Fromage

Dessert
LA DÎNER
 En France, le repas du soir (nommé dîner) est
souvent comparable dans sa composition au repas
de midi, quoique souvent plus simple. Il est
l'occasion de se retrouver en famille autour de la
table. Dans ce pays, le souper est un repas léger
pris en fin de soirée, mais son usage est tombé en
désuétude. . Avant la dîner, on a l'habitude de servir
un apéritif, comme le Kir (un vin blanc sucré avec
sirope); le digestif (un cognac ou brandy Armagnac)
se sert à la fin. D'autres boissons qui aident à la
digestion et stimulent la conversation sont : le café
express, la bière, les liqueurs comme le pastís (90
% d'alcool, avec goût à un anis et un cousin de
l'absenta) et les meilleurs vins du monde.
HORAIRE DE
REPAS
 Bien que l’horaire du petit-déjeuner est
variable en France, il est souvent précoce
 Entre semaina, l’horaire habituel pour les
repas est entre les douze et l’ une de
l’après-midi, tandis que pour le dîner les
restaurants ouvrent de 8 à 10 de la nuit. Si
ces sont les horaires commerciales, les
repas familiers aux weekends peuvent être
prolongués de façon considerable.
TYPE DE
RESTAURANT
 Les Français distinguent quelques types
d'établissement où un repas et une boisson se sert, en
fonction de l'heure du jour :
 Restaurant. C'est le même concept de
restaurant qui peut se trouver dans presque n'importe
quel pays du globe. Ils varient les menus selon la
spécialisation de chacun et le niveau de luxe. Les plats
sont sélectionnés en fonction d'un menu préétabli ou à
la carte.
 Bistrot o bistró. Plus petit et d'un caractère
plus familier, les menus ont l'habitude d'être dictés
verbalement ou sont écrits chaque jour dans une
ardoise  Bistrot à Vin. Similaire à une taverne,
actuellement cette limite évolue vers vinothèque où
peuvent être dégustés des vins des AOCs distincts. 
 Brasserie. À sa origine elle se rapportait aux
usines de bière qu'avaient l'habitude d' disposer
d'une taverne où il se pouvait aussi manger.
Aujourd'hui, une brasserie offre en plus des
boissons tout au long de toute la journée une petite
sélection d'assiettes pour les accompagner. Il est
l'équivalent des ‘`taberna’’ en Espagne.
 Café. Les cafés, que ne se doivent pas de
confondre avec les snack-bar. Ils sont le premier
choix pour la consommation de cafés et les boissons
alcoolisées. Bien que il y a des exceptions (en des
généraux sandwichs, crêpes ou salades), ne sont pas
destinés à la consommation de repas.
 Salon de Thé. Orientés aux boissons chaudes
(tes, des infusions, des cafés et des chocolats), et
spécialement fréquentés dans des petits déjeuners
et des goûters, ils ont l'habitude de servir des
sucreries et des gâteaux dans un accompagnement.
Grâce à l'effet de l'immigration beaucoup de teterías
acquéraient un caractère ethnique et il est facile de
trouver dans les grandes villes des salons orientaux
 Bar. Malgré le nom nord-américain, il est simplement un
établissement destiné à des boissons alcooliques plus
sophistiquées (cocktails, liqueurs...) Et à un public par le
général plus nocturne.

 Bouchon. Restaurant typique de Lyon. Repas


traditionnel prochain à l'haute cuisine.

 Estaminet. Restaurant typique de la région Nord-Pas de


Calais. Anciens lieux de réunion des classes travailleuses
et aujourd'hui sont des attractions touristiques.
DIVERSITÉ
 Traditionnellement, chaque région possède sa propre
cuisine :
 Grand Ouest: Le nord-ouest de la France se caractérise
par une influence significative de son littoral dans la
gastronomie locale. La mer fournit en effet la matière
première des plateaux de fruits de mer et des poissons servis
dans les restaurants ou sur les tables familiales. Alors que la
Bretagne a développé une offre de qualité en homards, en
écrevisses et en moules, la Normandie est devenue spécialisée
dans les pétoncles et les soles. utilise le beurre, la pomme et
la crème, comme par exemple dans les moules farcies aux
amandes.
 Sud-Ouest: est connue pour son vin, et il utilise l'huile,
le foie gras, les champignons et l'Armañac.
 Sud-est: est caractérisée par des influences italiennes et
se sert de l'olive, les herbes fines et la tomate
 Nord: est caractérisée par des influences belges et se
sert de la pomme de terre, de la viande de porc, de Juives et
de la bière
L’ IMAGE
EXTERNE
 À l'étranger s'associe normalement la gastronomie française
avec la grande cuisine servie en les grands restaurants et
avec des élevés prix. Cette cuisine, hautement raffinée, est
héritière des cuisines régionales de Lyon (avec ses connus
bouchons) et de la région de Paris. Pourtant, il y a qu'avoir en
compte que les français logiquement ne mangent pas ou ils ne
préparent pas cette cuisine en sa vie quotidienne.
Généralement les anciens tendent à consommer des assiettes
typiques de sa région, alors que les plus jeunes sont enclins à
manger des spécialités d'autres régions ou même repas
étranger.
 Mais il y a autres produits, plus prochains au consommateur
de à pied que le appel haute cuisine, que sont universellement
identifiés avec la gastronomie française. Il est le cas de la
baguette, du pâté ou des vins et fromages français, qu'avec
son ample variété et élevée qualité forment le bateau insigne
de la gastronomie de l'Hexagone.
 Ainsi, déterminées matières premières moins connues en
matière culinaire sont associées avec la cuisine française, à
l'être des éléments clefs à l'élaboration de beaucoup de
recettes. Un exemple ils seraient la crème fraiche, le
bouquet garni, les herbes de Provence ou le beurre
CHEFS
CÉLÈBRES

Fernand Point : est
un grand chef cuisinier
français, (1897-1955)
pionnier de la gastronomie
française, premier chef à
obtenir Trois étoiles au Guide
Michelin en 1933 (jusqu'en
1955), considéré comme un
des pères de la nouvelle
cuisine. Il dirige le célèbre
restaurant La Pyramide à
Vienne près de Lyon en Isère
de 1925 à 1955 et en fait
pendant une trentaine
d'années une référence de la
gastronomie française.
 Frères Troisgros :
 Marie et Jean-Baptiste Troisgros (en 1930), leurs
deux fils Pierre et Jean Troisgros (les Frères
Troisgros) en 1957, puis depuis 1983 leur petit-fils,
Michel Troisgros, sont entrés tour à tour dans
l'histoire de la gastronomie française. Ce dernier est
le propriétaire du célèbre restaurant aujourd'hui
appelé «La Maison Troisgros », à Roanne. Trois
étoiles au Guide Michelin depuis 41 ans (1968).
 Plutôt discrets, ils avaient et ont toujours conservé
la réputation, internationale, d'être les meilleurs et
les plus réguliers au sein de l'élite de la cuisine
française avec une continuité sur trois générations à
nulle autre pareille. Leur restaurant de Roanne fut
qualifié par le Gault-Millau de « meilleur restaurant
du monde ».
 Les vins, de Bourgogne, du proche Beaujolais et du
Roannais, furent toujours mis à l'honneur dans la
maison. Jean et Pierre, qui conseillèrent notamment
le Savour Club, et participèrent à d'innombrables
dégustations, peuvent être considérés comme des
œnologues professionnels, dépassant l'horizon de
leur propre et superbe cave. Pierre Troigros s'est
d'ailleurs investi dans sa région avec le vigneron
Robert Serol.
Paul Bocuse :
 Il est né à Collonges-au-Mont-d'Or le
11 février 1926) est un grand chef
cuisinier français (Trois étoiles au
Guide Michelin depuis 1965) et
désigné « Cuisinier du Siècle » par
Gault-Millau et « Pape de la
cuisine » en 1989. Il dirige plusieurs
restaurants à Collonges-au-Mont-
d'Or et à Lyon.
 En 1989, il est désigné « Cuisinier
du Siècle » par Gault-Millau. Il est
considéré comme le « Pape de la
cuisine ».
 En 1995, Paul Bocuse sculpté par
Daniel Druet, est le premier chef à
entrer au musée Grévin de Paris.
Réalisation:
Macarena Ortega Pérez.
Pilar Muñoz González.