Vous êtes sur la page 1sur 42
 ESSAI SUR L’ANALYSE DU FONCTIONNEMENT DE MARCHES PUBLICS A MADAGASCAR: CAS DE MARCHES DE TRAVAUX
 ESSAI SUR L’ANALYSE DU FONCTIONNEMENT
DE MARCHES PUBLICS A MADAGASCAR: CAS DE
MARCHES DE TRAVAUX ET DE FOURNITURES
Présenté par JAONASY ANIVOSOA
Directeur de thèse: Mr RAVELOMANANA Raoul Mamy,
Professeur Agrégé des Universités ès Sciences
Economiques
1
 Objet de la recherche  Problématique principale  Objectif de la recherche  Approche méthodologique
 Objet de la recherche
Problématique principale
 Objectif de la recherche
 Approche méthodologique
 Hypothèse de la recherche
 Contextes théoriques du fonctionnement des marchés
publics
 Résultats
 Conclusion
2
 La thèse cherche à étudier le comportement d’un agent économique en charge de la conduite
 La thèse cherche à étudier le comportement d’un
agent économique en charge de la conduite de
passation de marchés dans le cadre de sa relation
d’agence avec l’autorité contractante (Modèle
Principal/Agent)
 L’analyse économique de contrat envisage
l’économie comme la science du comportement
humain [Mackaay et Rousseau, 2008]. Dans ce
cadre, les marchés sont les lieux d’observation
privilégiés pour étudier l’ensemble des
comportements humains réglementés.
3
 Est-ce que les règles comportementales définies dans le cadre de gouvernance de marchés publics (Code)
 Est-ce que les règles
comportementales définies dans le
cadre de gouvernance de marchés
publics (Code) garantissent
l’efficience du fonctionnement de
marchés publics à Madagascar sous
l’effet de jeu de mise en
concurrence et de transparence
quasi-systématique?
4
 Analyser le comportement de la Personne Responsable des Marchés Publics (PRMP) dans la conduite des
 Analyser le comportement de la Personne
Responsable des Marchés Publics (PRMP) dans la
conduite des procédures de passation et d’exécution
du contrat de marchés publics, en qualité de l’agent
vis-à-vis du Principal (Autorité contractante).
 Chercher à établir le lien entre l’incomplétude de
règles comportementales et l’opportunisme de la
PRMP, et d’en mesurer ainsi l’impact sur le choix de
l’offre économiquement la plus avantageuse, ainsi
que sur le prix d’équilibre du contrat.
5
 Observation des données et informations sur les contrats de marchés publics centralisées au niveau de
 Observation des données et informations sur les contrats
de marchés publics centralisées au niveau de l’Autorité
de Régulation des Marchés Publics (ARMP) grâce au
Système Informatisé de Gestion des Marchés Publics
(SIGMP);
 Enquête effectuée auprès des entités-échantillon
« autorités contractantes » par le biais de la mise à
disposition d’une fiche de recensement économique et
d’une fiche de simulation de seuils de procédures à
l’endroit des PRMPs;
 Consultation de travaux théoriques et empiriques de
théoriciens, des professionnels et des universitaires
publiés dans le « International Journal of Public
Procurement (IJoPP) » (www.ippa.org)
6
 Le choix d’un mécanisme d’attribution efficient par la PRMP permet théoriquement de sélectionner l’offre économiquement
 Le choix d’un mécanisme d’attribution efficient par la
PRMP permet théoriquement de sélectionner l’offre
économiquement la plus avantageuse; mais de toutes les
façons, mue par son caractère utilitariste (recherche de
son intérêt personnel), la PRMP a par nature une
aversion à la mise en concurrence de l’achat public, et
adopte ainsi un comportement opportuniste en profitant
de l’incomplétude de règles comportementales de
passation et/ou d’exécution prévues dans le Code. Par
voie de conséquence, l’opportunisme de cette dernière
provoquerait ainsi le bouleversement de l’économie du
contrat.
7
 Fonctionnement de l’économie de contrat de marchés publics susceptible de rencontrer le problème d’asymétrie d’information
 Fonctionnement de l’économie de contrat de marchés
publics susceptible de rencontrer le problème d’asymétrie
d’information (problèmes d’antisélection et d’aléa moral)
qui risquerait ainsi de bouleverser l’économie du contrat 
Opportunisme informationnel de l’agent [ Mougeot M., 2001]
 Vertus de la théorie de l’enchère inversée: Réduire à
son strict minimum voire annihiler le
problème d’asymétrie d’information [Laffont J-
J et J. Tirole, 1993]
8
 L’enchère n’a pas intérêt à étudier le comportement du Principal-PRMP en tant que « agent
 L’enchère n’a pas intérêt à étudier le comportement du
Principal-PRMP en tant que « agent » dans sa relation
d’agence avec l’autorité contractante « Principal » , alors
que celle-ci (PRMP) peut afficher un comportement
opportuniste dans la conduite de passation de contrats,
comportement susceptible d’affecter le bon fonctionnement
de marchés publics.
 La modèle Principal-Agent appliqué à la relation entre la
PRMP et l’Autorité contractante permet d’éclaircir la nature
ou la forme d’opportunisme qui existerait dans le
fonctionnement de marchés publics ;
9
Opportunisme de l’agent-PRMP dans le modèle Principal/agent dû à l’incomplétude de règles Théorie de Opportunisme de
Opportunisme de l’agent-PRMP
dans le modèle Principal/agent dû à
l’incomplétude de règles
Théorie
de
Opportunisme de l’agent-Candidat
dans le modèle Principal/agent dû
à l’asymétrie d’information
l’agence
Asymétrie de
compréhension
astucieuse des règles
Asymétrie
d’information
Délégation de
pouvoir ou mandat
Contr
Acheteur public ou
pouvoir adjudicateur
Personne
Responsable des
Marchés Publics
(PRMP)
at
Candidat/Titulaire
du contrat
Opportunisme
d’ordre cognitif de
l’agent-PRMP
Opportunisme d’ordre
informationnel de l’Agent-
Candidat/Titulaire
10
 Travaux théoriques sur l’étude de comportement opportuniste d’un agent public pris comme « Agent »
 Travaux théoriques sur l’étude de comportement opportuniste
d’un agent public pris comme « Agent » vis-à-vis des règles dans
la conduite de marchés publics envers l’autorité contractante
« Principal » n’étant pas encore assez développés;
 Opportunisme d’ordre cognitif: Dans la pratique, un agent
public n’agit pas à l’instar d’un agent individuel rationnel selon
le modèle homo oeconomicus dans la conduite de passation de
marchés publics. Il cherche toujours à exploiter et profiter des
limites ou distorsions des règles comportementales sans pour
autant passer outre ces règles prédéfinies (incomplétudes de
règles)
 Opportunisme précontractuel (ex ante) de la PRMP susceptible
d’entraîner la non sélection de la véritable offre économiquement
la plus avantageuse (Bouleversement a priori de l’économie du
contrat)
11
 L’agent-PRMP est parfaitement en connaissance des limites ou des défaillances de ces règles comportementales 
 L’agent-PRMP est parfaitement en connaissance des
limites ou des défaillances de ces règles comportementales
 Tandis que le Principal-Autorité contractante considère
que ces règles comportementales du Code suffisent à
garantir la sélection de la véritable offre économiquement la
plus avantageuse et respecter le principe d’intangibilité de
prix post-contractuels;
 Dans le modèle Principal/agent, l’Autorité contractante-
Principal a du mal à vérifier ou à contrôler les pratiques ou
les efforts déployés par l’agent-PRMP en raison du fait que
le comportement de ce dernier s’avère conforme aux règles
existantes ou disponibles.
12
 En raison de l’asymétrie de compréhension astucieuse de ces règles comportementales, l’agent-PRMP ne fait que
 En raison de l’asymétrie de compréhension astucieuse de
ces règles comportementales, l’agent-PRMP ne fait que
chercher à poursuivre ses propres intérêts individuels en soi-
disant à se conformer aux règles comportementales visant à
atteindre l’efficience dans l’allocation de ressources;
 D’où aversion par ce dernier à la mise en concurrence
et/ou au contrôle a priori de l’achat public pour atteindre
son but;
 Présence d’opportunisme précontractuel et/ou
postcontractuel en exploitant ou en profitant des limites ou
défaillances de règles comportementales
13
 Sous-détermination de besoins par la PRMP Besoins réels, sincères et complets de l’acheteur public Besoins
 Sous-détermination de besoins par la PRMP
Besoins réels, sincères et
complets de l’acheteur
public
Besoins
Besoins
complémentaire
principaux
Computation
de seuils
Choix de
procédures
s
Choix de
l’offre évaluée
la moins
disante
Besoins
déclarés ou
exprimés par la
PRMP
 Le fait de sous-déterminer les besoins objet de l’achat public échappe
aux règles comportementales prévues dans le Code des Marchés Publics.
L’Autorité contractante n’a aucun moyen de vérifier les pratiques de
l’agent-PRMP s’il se livre à une sous-détermination ou non. Ces règles
comportementales ne prévoient aucun dispositif de détection de pratique
de sous-détermination susceptible d’être concoctée par la PRMP.
14

Même l’organe de contrôle n’arrive même pas à détecter cette pratique puisque la PRMP semble déterminer d’une manière sincère et complète les besoins de l’AC . L’Autorité contractante et l’organe de contrôle s’avèrent être myopes vis-à-vis du comportement opportuniste de l’agent-PRMP étant donné les limites ou défaillances de règles comportementales définies dans le Code. Cet opportunisme affecterait le choix de cadre de mise en concurrence efficient

 Sous-estimation des besoins de l’Autorité contractante par la PRMP Détermination de besoins aussi sincère et
 Sous-estimation des besoins de l’Autorité contractante par la
PRMP
Détermination de
besoins aussi sincère
et complète que
possible
Sous-estimation du
montant de besoins
objet de l’achat
public
Choix de cadre de
Choix de
l’offre évaluée
mise en
concurrence
la moins
disante
 La sous-estimation d’une manière délibérée de besoins objet de l’achat public de
la part de la PRMP échappe manifestement aux règles comportementales définies
dans le Code et partant au contrôle de l’Autorité contractante. Cet opportunisme
entraînerait à son tour le choix d’un cadre de passation moins concurrentiel et
partant la sélection de l’offre a priori économiquement la plus avantageuse.
 Ni les règles comportementales ni l’autorité contractante ne prévoient de
dispositif de prévention ou de détection dans quelle mesure l’éstimation du
montant de besoins par la PRMP sera qualifiée de sous-estimation.
15
Hypothèse: Estimation sincère réaliste besoins de et  Règle de l’enchère inversée en matière de besoins:
Hypothèse:
Estimation
sincère
réaliste
besoins de et
 Règle de l’enchère inversée en matière de besoins:
 Estimation sincère et réaliste du montant de l’achat
public avant le choix de cadre de mise en concurrence
approprié;
 Effet logiquement escompté de recours à la mise en
concurrence (marché) de l’achat public:
Théorie de l’enchère inversée:
Recours à la mise en concurrence
de tout achat public
Efficience: Sélection de l’offre
économiquement la plus
avantageuse
Montant contractuel ≤ Montant estimé
sincère
Mc ≤ Me
16
Nombre Nombre de contrats dont Marchés de Travaux total Nombre de contrats dont Mc < 40.10
Nombre
Nombre de
contrats dont
Marchés de Travaux
total
Nombre de
contrats dont
Mc < 40.10 6 *
Nombre de contrats
dont
40 10 6 ≤ Mc< 140 10 6
Nombre de
contrats dont Mc
140
10 6 ≤ Mc <500 10 6
≥ 500 10 6
2 391
2 361
27
03 00
● Marchés passés par
bon de commande ou
consultation restreinte
Nombre
total
Nombre de contrats
dont
Mc < 140 10 6
Nombre de
contrats dont
Nombre de
contrats dont Mc
140
10 6 ≤ Mc <500 10 6
≥ 500 10 6
● Marchés passés par
voie de consultation
ou consultation
ouverte
702
693 08
01
Source: Données brutes exploitées du SIGMP/ARMP -
2011
17
Nombre de Marchés de Nombre Fournitures total Nombre de contrats dont Mc ≤ 15.10 6 *
Nombre de
Marchés de
Nombre
Fournitures
total
Nombre de
contrats dont
Mc ≤ 15.10 6 *
Nombre de contrats
dont
15 10 6 ≤ Mc < 80 10 6
Nombre de
contrats dont
8010 6 ≤ Mc <200 10 6
contrats dont
Mc
≥ 200 10 6
● Marchés passés
par bon de
commande ou
consultation
restreinte
28 964
28 779
155
25
05
(100%)
(99,36)
(0,53)
(0,08)
(0,03)
(15. 10 6 < M)
Nombre
total
Nombre de contrats
dont
Mc < 80 10 6
Nombre de
contrats dont
8010 6 ≤ Mc <200 10 6
Nombre de
contrats dont
Mc
≥ 200 10 6
● Marchés passés
par voie de
consultation ou
consultation
ouverte
885
862
19
04
(100%)
(97,4)
(2,14)
(0,45)
(15.10 6 ≤M<80.10 6 )
Source: Données brutes exploitées du SIGMP/ARMP - 2011
18
19
19
 Une fois estimé sincèrement le montant de besoins objet de l’achat public, la PRMP n’a
 Une fois estimé sincèrement le montant de besoins objet de l’achat
public, la PRMP n’a qu’à procéder à une comparaison de ce montant avec
les seuils de procédures pour le choix de cadre de mise en concurrence
approprié;
 Différents cadres de mise en concurrence suivant les seuils: Appel
d’offres ouvert, Consultation ouverte et Consultation restreinte
 Valeurs financières de ces seuils fixées d’une manière plutôt subjective
(appréciations des experts)
 L’agent-PRMP se rendent compte dans la plupart de cas que les valeurs
de seuils sont relativement élevées;
 Ainsi, si elle voudrait se comporter comme un agent rationnel, la PRMP
doit renoncer à choisir un cadre de mise en concurrence apparemment
efficient sur la base de ces seuils tout en décidant de s’aligner à des
valeurs de seuils qui lui paraissent approximativement objectives ou
scientifiques.
20
VALEURS FINANCIERES ACTULLES DES SEUILS D’ALLOCATION Travaux Construct° Réhabilitat° Entretien Courant et Périodique routes Autres que
VALEURS FINANCIERES ACTULLES DES SEUILS D’ALLOCATION
Travaux
Construct°
Réhabilitat°
Entretien
Courant et
Périodique routes
Autres que
routiers
routes
Seuils contrôle
a priori Commissions
des marchés
2 milliards
1 milliards
500 millions
200 millions
100 millions
Contrôle a posteriori
CNM/CIRM
Appel d’offres
Marché
Seuils passation
1 milliard
500 millions
140 millions
80 millions
25 millions
Consultation par voie d’affichage
Convention s/f marché
Affichage 10j
40 millions
15 millions
10 millions
Comparaison
3 prestataires
Fourn
Prest.Int.
Services
 L’estimation de besoins objet du contrat est considérée comme sincère et réaliste (sélection de la
 L’estimation de besoins objet du contrat est considérée
comme sincère et réaliste (sélection de la PRMP ayant un
niveau de professionnalisme remarquable)
 La conduite du processus de la passation du contrat doit
être réalisée par la PRMP dans un environnement
concurrentiel par appel d’offres ouvert ou consultation par
voie d’affichage;
 La PRMP doit sélectionner comme attributaire du contrat
le soumissionnaire ayant soumis l’offre économiquement
la plus avantageuse;
 Aucune possibilité d’entente ou de collusion entre
soumissionnaires.
22
V V = M = M   CT CT = CT = CT sao sao
V
V
= M
= M
  CT CT
= CT
= CT
sao
sao
e e
ao
ao
cva
cva
  β β + + X X
= α + Y
= α + Y
ao
ao
cva
cva
Avec Avec H: H: Me Me ≥ ≥ X X
ao
ao
  V V
valeur financière du seuil de l’appel d’offres,
valeur financière du seuil de l’appel d’offres,
Où :
Où :
sao, sao,
  M M , , montant montant estimé estimé entrainant entrainant l’égalité l’égalité de de ces ces deux deux coûts coûts de de
e e
transaction transaction de de l’appel l’appel d’offres d’offres (CT (CT
) et de la
) et de la
consultation par voie
consultation par voie
ao
ao
d’affichage d’affichage (CT (CT
) ;
) ;
cva
cva
  β β et et α α représentent représentent respectivement respectivement les les couts couts de de gestion gestion de de procédure procédure de de
l’appel l’appel d’offres d’offres et et de de consultation consultation par par voie voie d’affichage, d’affichage, avec avec β≥ β≥ α α ; ; Ces Ces
valeurs sont supposées constantes
valeurs sont supposées constantes
  X X
et et Y Y
désignent aussi respectivement les montants contractuels de
désignent aussi respectivement les montants contractuels de
ao
ao
cva
cva
l’appel d’offres et de la consultation par affichage.
l’
l d’
ff
t d
l
lt
ti
ffi
h
23
 β+X ao > α+Y cva , l’acheteur public a intérêt à choisir la procédure de
 β+X ao > α+Y cva , l’acheteur public a intérêt à choisir la procédure
de Consultation par voie d’affichage au lieu de celle de l’appel
d’offres, puisque le cadre de mise en concurrence par consultation
par voie d’affichage se trouve plus efficient et efficace ;
 β+X ao < α+Y cva, l’acheteur public a intérêt à choisir la procédure
de l’appel d’offres ouvert au lieu de celle de la Consultation par voie
d’affichage, puisque le cadre de mise en concurrence par appel
d’offres se trouve plus efficient et efficace;
β+X ao =
α+Y cva, le
comportement de l’acheteur public est
indifférent dans le choix de ces deux procédures, puisque l’une et
l’autre se trouvent respectivement aussi efficientes et efficaces.
24
V V = M = M   CT CT = CT = CT sco sco
V
V
= M
= M
  CT CT
= CT
= CT
sco
sco
e e
co
co
cr
cr
  λ λ + + X X
= δ + Y
= δ + Y
co
co
cr
cr
Avec Avec H: H: Me Me ≥ ≥ X X
co
co
  V V
Valeur financière du seuil de la Consultation ouverte
Valeur financière du seuil de la Consultation ouverte
Où :
Où :
sco, sco,
  M M , , Montant Montant estimé estimé entrainant entrainant l’égalité l’égalité de de ces ces deux deux coûts coûts de de
e e
transaction transaction de de la la Consultation Consultation ouverte ouverte (CT (CT
) et de la
) et de la
Consultation
Consultation
co
co
restreinte restreinte (CT (CT
) ;
) ;
cr
cr
  λ λ et et δ δ représentent représentent respectivement respectivement les les couts couts de de gestion gestion de de procédure procédure
de de la la Consultation Consultation ouverte ouverte et et de de la la consultation consultation restreinte, restreinte, avec avec λ λ ≥ ≥ δ δ ; ;
Ces valeurs sont supposées constantes ;
Ces valeurs sont supposées constantes ;
  X X
et et Y Y
désignent respectivement les montants contractuels de la
désignent respectivement les montants contractuels de la
co
co
cr
cr
consultation ouverte et de la consultation restreinte.
consultation ouverte et de la consultation restreinte.
25
 λ + X co > δ + Y cr , l’acheteur public a intérêt à
 λ + X co > δ + Y cr , l’acheteur public a intérêt à choisir la
procédure de Consultation restreinte au lieu de celle de la
consultation ouverte, puisque le cadre de mise en concurrence par
consultation restreinte se trouve plus efficient et efficace ;
 λ + X co < δ + Y cr, l’acheteur public a intérêt à choisir la procédure
de consultation ouverte au lieu de celle de la Consultation
restreinte, puisque le cadre de mise en concurrence par
consultation ouverte se trouve plus efficient et efficace.
 λ + X co = δ + Y cr, le comportement de l’acheteur public est
indifférent dans le choix de ces deux procédures, puisque l’une et
l’autre se trouvent respectivement plus efficientes et efficaces.
26
Montant estimé sincère et réaliste de la prestation Appel d’offres ouvert Consultation par voie d’affichage Comparaison
Montant
estimé sincère
et réaliste de la
prestation
Appel d’offres ouvert
Consultation par voie d’affichage
Comparaison d’au moins de
trois prestataires
Coût de la
gestion de
procédure
Montant réel du
contrat
Coût de la
gestion de
procédure
Montant réel du
contrat
Coût de la
gestion de
procédure
Montant réel du
contrat
200
000
000
187 882 000
*
950 000
100
000
000
98 751 000
85
000
000
79 672 000
65
000
000
60 952 000
----
50
000
000
48 733 000
……….
……….
200
000
44 000
950 000
42 991 000
380 000
43 628 000
000
30
000
000
29 520 000
29 610 000
30 100 000
10
000
000
950
000
380 000
8 824
000
9 812 000
8
000
000
9 435 000
…………….
7 613 000
7 897 000
7 000 000
380 000
6 614 000
200 000
6 795 000
6
000
000
………
5 795 000
5
000
000
950
000
……….
5 885 000
4 855 000
………
4 790 000
200
000
1
000
000
………..
8 429 000
850 000
……
27
V sao = M e  CT ao = CT cva  β + X ao
V sao = M e  CT ao = CT cva
 β + X ao = α + Y cva
Vsao =
44 000 000
950 000
+ 42 991 000  380 000 +
43 628 000
43 941 000  44 008 000
28
 Avec Ve = 7 000 000,00  380 000 (λ) + 6 614 000 (Xco)
 Avec Ve = 7 000 000,00
 380 000 (λ) + 6 614 000 (Xco)  200 000 (δ) +
6 795 000 (Ycr)
On a :
 6 994 000  6 995 000
29
Montant estimé sincère et réaliste de la prestation Appel d’offres ouvert Consultation par voie d’affichage Comparaison
Montant
estimé
sincère et
réaliste de la
prestation
Appel d’offres ouvert
Consultation par voie
d’affichage
Comparaison d’au moins
de trois prestataires
Coût de la
gestion de
procédure
Montant réel
Coût de la
Montant réel
gestion de
du contrat
Coût de la
gestion de
procédure
Montant réel
du contrat
du contrat
procédure
200 000 0
178 754
00*
000
100 000
950 000
87
826 000
000
85
000
78
563 000
………..
000
65
000
60
609 000
………
………
000
200 000
----
50
000
46
931 000
………..
…………..
000
35
000
950 000
33 980 000
380 000
34 520 800
000
30
000 000
29 987 500
29 307 000
……..
10
000 000
950
000
10 000 000
380 000
9 542 800
12 123 000
8
000 000
7 560 300
7 549 200
7 803 100
5 000 000
4 603 200
380 000
4 615 100
200 000
4 790 000
3
000 000
2 877 800
2 651 800
2
000 000
950
000
1
000 000
1 890 500
……..
2 850 200
1 874 800
939 300
1 812 500
200 000
972 000
30
 V saof = 35 000 000,00, puisque avec comme valeur estimée, on a pu vérifier
 V saof = 35 000 000,00, puisque avec comme valeur
estimée, on a pu vérifier l’égalité suivante :
CTao = CT cva  β + X ao = α + Y cva
 950 000 (β) + 33 980 000 (X ao ) 
380 000 (α) + 34 520 850 (Y cva )
 34 930 000(CT ao )  34 900 800 (CT cva )
31
 Avec Ve = 5 000 000,00  380 000 (λ) + 4 615 100 (Xco)
 Avec Ve = 5 000 000,00
 380 000 (λ) + 4 615 100 (Xco)  200 000 (δ) + 4 790 000
(Ycr)
On a :
 4 995 100  4 990 000
32
Appel d’offres Consultation par voie d’affichage Nombre de contrats passés sous les seuils actuels (Seuil :
Appel d’offres
Consultation par voie d’affichage
Nombre de contrats
passés sous les seuils
actuels
(Seuil : 80 millions)
Nombre de contrats
qui aurait dû être
passés sous les seuils
de simulation
(Seuil : 35 millions)
Nombre de contrats
passés sous les seuls
actuels
(seuil : 15 millions)
Nombre de contrats
qui aurait dû être
passés sous les seuils
de simulation
(seuil : 5 millions)
Marchés
de
fournitures
326 504
885 3753
Ecart
(178)
33
Appel d’offres Consultation par voie d’affichage Nombre de contrats Nombre de contrats passés sous les seuils
Appel d’offres
Consultation par voie d’affichage
Nombre
de
contrats
Nombre de contrats
passés sous les seuils
actuels
(Seuil :140 millions)
Nombre de contrats
qui aurait dû être
passés sous les seuils
de simulation
(Seuil : 44 millions)
passés sous
les
seuls
Nombre
de
contrats
actuels
(seuil : 40 millions)
qui
aurait
être
passés
sous
les seuils
de simulation
(seuil : 7 millions)
Marchés de travaux
111
423
702
349
Ecart
(312)
34
 Tout achat public ou tout projet de contrat annexe postcontractuel doit en principe faire l’objet
 Tout achat public ou tout projet de contrat annexe
postcontractuel doit en principe faire l’objet d’une mise en
concurrence, quel qu’en soit le montant et le motif ;
 La possibilité de renégociation ex post de contrat est permise
par les règles comportementales définies dans le Code:
Recours à des marchés complémentaires et l’avenant à
incidence financière;
 Dans l’hypothèse où elle agirait comme un agent rationnel
(homo oeconomicus), elle devrait renoncer à recourir à la
passation d’un avenant ou de marchés complémentaires qui
pour autant qu’elle le sache, risquerait d’augmenter d’une
manière « injustifiée » le coût du marché;
 Dans la pratique, bon nombre de PRMP se sont livrées à la
passation d’avenants et/ou à de marchés complémentaires.
35
Année 2008 Année 2009 Année 2010 Année 2011 Ensemble des % Ensemble des % Ensemble des
Année 2008
Année 2009
Année 2010
Année 2011
Ensemble des
%
Ensemble des
%
Ensemble des
%
Ensemble des
%
marchés (Ar)
avena
marchés (Ar)
avenan
marchés (Ar)
avena
marchés (Ar)
avenan
nt
t
nt
t
Renégociation
ex
post
de
269 940 956 296,32
11,28
41 036 671 703,21
6,13
496 023 578 939,06
12,32
457 078 467 350,35
14,51
contrat
36
Montant Objet de l’achat public Avenant 1 Avenant 2 Avenant 3 Avenant 4 contractuel HT* Contrôle
Montant
Objet de l’achat public
Avenant 1
Avenant 2
Avenant 3
Avenant 4
contractuel
HT*
Contrôle et surveillance des travaux de
réhabilitation d’axe routier national
320 522 000,00
386 065 340,00
555 623 095,00
Audit externe d'une institution publique
200 520 000,00
139 712 000,00
148 993 400,00
34 854 000,00
Fournitures de papier dossier journal blanc
48,8g/m2, 65x100cm
284 900 000,00
98 420 000,00
24 420 000,00
Animation et encadrement des bénéficiaires
du projet
commune et organisations paysannes Lot 1
1 176 371 464,00
61 694 036,00
1 048 158 700,00
Animation et encadrement des bénéficiaires
du projet
commune et organisations paysannes Lot 2
1 116 970 000,00
31 673 256,00
948 071 238,00
Animation et encadrement des bénéficiaires
du projet
commune et organisations paysannes Lot 3
552 999 891,00
232 587 883,00
668 851 452,00
Animation et encadrement des bénéficiaires
du projet
commune et organisations paysannes Lot 4
1 021 830 000,00
304 386 338,00
1 146 646 995,00
37
Avec Avec H H : : Mc Mc ≤ ≤ Me, Me, Où Où M M
Avec
Avec
H H : : Mc Mc ≤ ≤ Me, Me,
Où Où M M
: Montant estimé global sincère et réaliste du contrat, avec M
: Montant estimé global sincère et réaliste du contrat, avec M
= M
= M
+ M
+ M
eg
eg
eg
eg
ei
ei
eca
eca
M
M
: Montant réel total du contrat y compris le(s) avenant(s), ou de(s)
: Montant réel total du contrat y compris le(s) avenant(s), ou de(s)
rtc
rtc
marché(s) complémentaire(s)
marché(s) complémentaire(s)
R
R
: Résultat de l’appel d’offres
: Résultat de l’appel d’offres
ao
ao
M
M
: Montant réel du contrat
: Montant réel du contrat
c c
.
.
Me Me : : Montant Montant estimé estimé sincère sincère et et réaliste réaliste du du contrat contrat
Source Source : : Recherche Recherche et et analyse analyse personnelle personnelle
38
 Si R ao > 0, Economie budgétaire ou gains budgétaire de l’appel d’offres ; 
Si R ao
> 0, Economie budgétaire ou gains
budgétaire de l’appel d’offres ;
Si R ao < 0, Deséconomie budgétaire ou
surcoût inefficient du contrat, suite soit
au mauvais choix d’un cadre de mise en
concurrence, soit à la passation d’un
avenant ou d’un marché complémentaire;
 Si R ao = 0, l’estimation de l’acheteur n’est
autre que l’offre économiquement la plus
avantageuse.
39
40
40
41
41
 Dans l’hypothèse où le mécanisme de contrôle fonctionnerait normalement, le fonctionnement de marchés publics serait
 Dans l’hypothèse où le mécanisme de contrôle
fonctionnerait normalement, le fonctionnement de
marchés publics serait susceptible d’être bouleversé par le
comportement opportuniste d’ordre cognitif de la PRMP;
 Dans le cas où le système de contrôle ne marcherait pas
comme il faut, le fonctionnement de marchés publics
serait bouleversé non seulement par l’opportunisme de la
PRMP, mais également par des pratiques bouleversantes
ou des mauvaises pratiques auxquelles pourrait se livrer la
PRMP.
42