Vous êtes sur la page 1sur 47

Dossier 3

Culture
Le roi, L’église et les Canadiens
en Nouvelle-France
• Vie spirituelle= catholicisme
• Vie politique = monarchie absolue de
droit divin
• La culture est lente a prendre racine –
peu de productions littéraires &
artistiques.
• Identité canadienne unique -> qu’est-
ce qui différencie les Canadiens des
Français?
La monarchie absolue de droit divin

• Droit divin = le roi affirme que son


pouvoir vient de Dieu.
• Alors, quelqu’un qui désobéît au roi
contrevient a la loi divine & commet
un pèche > impressionne la
population (très religieuse)
• 1663 > Louis XIV retire le pouvoir des
compagnies et le prend directement
entre ses mains (colonie royale)
• Souhaite reproduire le modèle
absolutiste
• Philosophes en Europe plaident pour
un changement a l’absolutisme > ne
rejoint pas les Canadiens
(interdiction d’imprimerie & fort taux
d’analphabétisme)
L’Eglise catholique romaine

• Le pape gouverne l’Eglise a partir de Rome et


donne des directives a l’ensemble du
clergé > mais le roi peut nommer l’évêque.
• Le religion est très présente dans la vie des
habitants > sacrements, prières messe,
éducation, sante charité.
• Imprègne la vie culturelle de la NF -> artistes
souvent au service de l’Eglise
(musique, sculptures, tableaux)
• Production littéraire restreinte (censure) >
une bonne partie est produite par des
religieux (ex. Relations des Jésuites)

Protestants

• Officiellement interdit en NF
• En pratique tolérés et pas vraiment
contrôles (malgré les plaintes des
autorités religieux catholiques)
• Le conquête leur redonne leur liberté
religieuse

Le régime britannique:
Libéralisme & Nationalisme
Libéralisme

• Courant de pensée qui met l’accent


sur la raison humaine, la liberté
individuelle, l’egalite des droits, la
tolérance et le progrès.

18e siècle

• Siècle de la raison et des « Lumières »


(mouvement philosophique) >
naissance du libéralisme
• La Conquête apporte la diffusion des
nouvelles idées au Québec.
L’origine de la pensée libérale
• L’anglais John Locke = un des
fondateurs
• Grande importance accordée a
l’individu
• Chaque personne possède des droits
essentiels (ex. a la vie, a la liberté)
que personne ne peut lui enlever.
• Egalite des droits pour tous
• Tolérance envers la diversité des
opinions politiques & croyances
religieuses
Le libéralisme dans la Province of
Québec
• 1764 > autorités britanniques permettent
l’arrivée de l’imprimerie > publication de
journaux & brochures rend possible la
diffusion des idées libérales
• Discussions politiques réprimées durant le
régime français
• Bourgeoisie anglophone & loyalistes propagent
idées libérales.
• Résultât: des groupes réclament plus de
pouvoirs politiques dans la province > luttes
& revendications.
• Ex. Parlement accorde dans le BC en 1791
Les débuts du nationalisme

• Nation = groupe de personnes ayant un


sentiment d’appartenance commune et qui
possède une unité historique et culturelle
(pas nécessaire géographique)
• Avec la Conquête, les Canadiens (français &
catholiques) ont peur pour leur avenir
• But: assimilation, Réalité: conciliation (ex.
religion, lois civiles françaises)
• Eveil d’une conscience national > déjà a la
fin du Régime Français (Canadiens)
• Les amène a vouloir protéger tout ce qui les
définit comme Canadiens > nationalisme
19 siècle – nationalisme naissant

• Surtout politiqué au début


• Défendu par le Parti canadien (futur
Parti patriote) > francophones &
quelques anglophones libéraux
• Rébellion des patriotes en 1837-38 >
défense d’idées libérales,
démocratiques & nationalistes
• Ex. demande pour le gouvernement
responsable
La position de l’Eglise catholique
• Combat les idées libérales & nationalistes
• Condamne la rébellion des patriotes
• Montre une grande loyauté envers la couronne
britanniques
• Apres L’acte d’Union (1840) > écrase les rebellions
& présage l’assimilation des francophones
• Apres l’acte, l’Eglise reprend le flambeau
nationaliste mais sans l’aspect politique
• Devient le porte-parole de la nation canadienne
française > but de mettre en valeur ses
caractéristiques culturelles (ex. langue, religion)
• Transformation du nationalisme = politique >
culturel
Une vie culturelle plus riche

• 1834 > Société Saint-Jean Baptiste =


organisation patriotique pour la
défense de la langue française.
• Plus de production littéraire
• Culture amené par l’immigration
britannique (surtout après 1815) >
journaux, arts, associations, McGill
(1821)


Le régime britannique:
Ultramontanisme & Anticléricalisme
L’émergence de l’ultramontanisme

• Début 193 siècle > l’Eglise sent sa position


menacée par la diffusion des idées
libérales
• Réaction énergétique = ultramontanisme
• Demande:
• + Obéissance absolue du clergé envers le
pape
• + Soumission du pouvoir politique au pouvoir
religieux
• Mouvement qui combat le gallicanisme ->
autonomie par rapport a l’autorité du pape
• Ne fait pas l’annamite dans la clergé
La religion comme programme
politique
• Les ultramontains choient que l’Etat
dois être soumis aux volontés de
l’Eglise (vs. Libéraux > séparation
de l’Eglise et l’Etat)
• Invitent les électeurs a voter pour des
candidates conservateurs qui ont
des idées ultramontaines.

Ignace Bourget
• Évêque de Montréal en 1840
• S’impose comme le chef de l’ultramontanisme
• Forme de nouveaux prêtres & ramené des ordres
religieux de France.
• Faire de l’éducation une priorité
• + Plusieurs enseignants sont membres du clergé
• + Le catéchisme a une plaise centrale dans
l’enseignement, limites sur la science.
• L’eglise contrôle les valeurs vehiculees a l’ecole en
ecrivant ou en choissant les manuels
• Utilise un journal catholique pour répandre les idées
ultramontaines & combattre les idées libérales
L’anticléricalisme

• 1844 > des jeunes libéraux fondent l’Institut


canadien (IC)
• + lieu d’échangés sur des questions politiques
& scientifiques
• + inclut des libéraux radicaux
• + luttent pour un régime plus démocratique
• + fondent des journaux pour promouvoir leurs
idées (ex. L’Avenir, Les Pays)
• + 1848 > créent un parti = le Parti
démocratique ou Parti rouge

Les « rouges » vs. ultramontains

• IC possède un bibliothèque avec


plusieurs libres dangereux et mis a
l’Index (interdits par l’Eglise)
• Les « rouges » s’opposent a
l’intervention du clergé dans les
affaires politiques & réclament la
séparation complète de l’Eglise & de
l’Etat.
• Mgr Bourget s’engage dans une lutte
contre IC
• Fin 19e siècle > les 2 cotes devinent
L’Affaire Guibord

• 1869 > Joseph Guibord (imprimeur &


membre de IC) meurt
• Il est excommunie parce qu’il avait
refuse de démissionner après que
des livres de l’IC aient été mis a
l’Index
• Bataille pour l’entrer dans un
cimetière catholique
1867-present

Partie 1: Le nationalisme &


l’impérialisme au Canada
anglais.
Le Canada anglais: Pensée a la fois
nationaliste & impérialiste
• Impérialiste = partisan du maintien
ou du renforcement du lien impérial
(ex. lien du Canada avec la GB)
• 1867 -> le Canada devient un pays
partiellement indépendant
• + autonome pour ses affaires internes
• + soumis a l’Empire britannique pour
ses affaires externes

Pensée impérialiste

• Les anglophones conservent un fort


sentiment d’appartenance a
l’Empire britannique
• La conviction d’être Canadien
apparaît progressivement

Pensée nationaliste

• Le désir d’exprimer un sentiment


national canadien émergé au
Canada anglais
• Désire de voir le Canada s’affirmer
comme nation adulte & se
distinguer des EU
• Paradoxe: l’affirmation du Canada
passe par le maintien des liens
étroits avec l’Empire britannique
(mais dans lequel le Canada devrait
Les guerres et l’identité canadienne

• Tensions entre partisans du maintien du lien


impérial & partisans d’une plus grande
indépendance du Canada:
• 1899 > guerre des Boers > le Canada
anglais (attache a l’Empire) fait pression
sur le PM Wilfrid Laurier pour qu’il envoie
des soldats.
• Cause la colère chez plusieurs Canadiens
français (députe libéral Henri Bourassa
démissionne en protestation)

1iere Guerre mondiale – Crise de la
conscription
• Est-ce que le Canada devrait participer? La question
divise le Canada anglais & français
• Les recrues sont moins nombreuse chez les
Canadiens français que chez les anglophones
(impérialiste moins forte)
• 1917 -> Loi sur le service militaire obligatoire
(conscription)
• + PM Robert Borden
• + manifestation pour protester contre la loi
• La participation a la guerre renforce l’identité du
Canada mais aggrave les tension entre
anglophones & francophones.
• + 1931 -> Statut de Westminster confirme
l’autonomie du Canada dans ses affaires
Idéologie de 20 e siècle
Libéralisme

• L’état ne doit pas intervenir dans


l’économie, sauf pour assurer les
conditions nécessaires a son bon
fonctionnement
• Laisser-faire = libre jeu des forces du
marche
• Leaders nationalistes Canadiens
français s’y opposent -> monde des
affaires, veulent du soutien pour
leurs entreprises.
Coopératisme

• Créations d’entreprises associatives gérées a


égalité par les membres afin d’en tirer les
meilleurs services et profits.
• Variées > épargne, assurance, agriculture,
foresterie, etc.
• Permet aux Canadiens français d’avoir plus de
contrôle sur l’économie
• Difficulté des Canadiens en milieu rural
d’obtenir du crédit des banques
• Prend de la vigueur durant la crise économique
(1930s), appuyé par l’Eglise
Corporatisme

• 1930
• Former dans chaque secteur d’activité
economique, comme l’agriculture ou
l’industrie, des corporations qui
rassemblent ouvriers et patrons.
• Collaboration pour eviter les conflits
sociaux
• Creation d’une société plus juste
• Ecrase par le libéralisme au Québec

Des Mouvements plus Radicaux

• Emergent en réaction aux effets


néfastes de la révolution industrielle
sur la classe ouvrière ->
représentent des alternatives.
• Dénoncent les inégalités sociales
engendrées par le capitalisme
• + Socialisme (gauche)
• + Communisme (gauche)
• + Fascisme (droit)
• 1. Nationalistes Indépendants
• 2. Le séparation de Québec, renverser le
gouvernement et créer un classe de travailleurs.
• 3. Le communisme et le fascisme émergé avec
Hitler en Allemande, Staline en USSR, Mussolini
en Italie et Salazar en Portugal.
• 4. Un personnalité exceptionnelle et un attraction
fort de la publique (charismatique)
• 5. Il supprime les libertés individués et ils réprime
l’opposition
• 6. Adrien Arcand dirige le Parti National Social
Chrétien

Un culture entre tradition et
modernité
Américanisme & culture de masse

• 20e siècle > modernisation du Québec


• Nouveaux phénomènes culturels nés
aux EU: jazz, cinéma, danses, loisirs,
consommation
• Les nouvelles habitudes se propagent
au Québec grâce a l’apparaîtrions
des medias de masse (radio &
télévision)
• Idées modernes véhiculées > vues
comme une menace aux valeurs
Le déclin de la culture traditionnelle

• Contes, fêtes, légendes, chansons


• Propulse par le culture de masse & les valeurs
véhiculées par la société de consommation &
par l’américanisme
• Diminue d’abord dans les villes, reste vivante
dans les campagnes parfois jusqu’aux
années 1930
• Elites religieuses & nationalistes voient les
mouvements de pensée modernes comme
une menace a leur autorité.
• L’Eglise distribue dans les écoles de livres qui
font la promotion des valeurs catholiques
Littérature du terroir

• Nostalgique & traditionnelle > s’inspire du


monde rural
• Ex. Un homme et son péché de Claude Henri
Grignon
• + raconte la vie dans un petit village des
Laurentides a la fin de 19e siècle
• + paradoxe: décrit un mode de vie
traditionnelle mais le roman se popularise
grâce aux medias de masse modernes
(radio, télévision, cinéma)
• Décline après la Seconde Guerre mondiale > la
littérature explore maintenant le monde
urbain & la modernité.
La Révolution tranquille et la
culture
La Révolution tranquille (1960-)
• Marquée par une effervescence culturelle &
l’affirmation nationale des Québécois.
• Recul d l’influence de l’Eglise > la religion cesse
d’entre omniprésente dans la vie des gens
• Les Canadiens français deviennent des
« Québécois »
• Les artistes affirment leur fierté nationale
• Un fort sentiment nationaliste colore tous les arts
• La vie culturelle & artistique québécoise devient
reconnue dans le monde entier.
• Ex. des écrivains se font connaître a l’étranger et
remportent des prix

Chanson

• Chansonniers parlent de leur


appartenance au Québec (ex. Félix
Leclerc, Gilles Vigneault, Jean-Pierre
Ferland, Harmonium, Beau
Dommage)
• Robert Charlebois fait du rock en
français et utilise des « sacres »
dans ses chansons > symbolise la
rupture entre la société et la
religion.
Le français au cœur des débats
• Le « joual » (traditionnellement le dialecte de la
classe ouvrière) est approprie par les artistes
dans un genre de renaissance culturelle
• Pour certains, le joual symbolise:
– Peur que la culture québécoise disparaisse > la
rendre unique, invitante & accessible
– Fierté québécoise
– Identité québécoise unique (début du mouvement
de couvraient)
• Certains auteurs utilisent & défendent le joual
(ex. Michel Tremblay – pièce de théâtre Les
belles0soeurs = une des 1iere fois que le joual
est entendu sur scène)
• Certains critiquent son usage
• Ânées 1970 > la défense de la langue
française est l’un des principaux
sujets de débats qui agitent le
Québec
• Commission Laurendeau-Duton (63-
71) > confirme qu’au Canada, parler
français est souvent synonyme
d’infériorité économique
• A cause de l’affichage commercial, le
Québec urbain présente un visage
anglophone
• Les immigrants envoient leurs enfants
Législation sur la langue

• 1974 – Loi sur la longue officielle (loi 22)


– Fait du français la seule langue officielle au
Québec
– Le français devient obligatoire dans
l’affichage
– Seuls les élevés connaissant suffisamment
l’anglais ont accès aux écoles anglaises
• 1977 – Charte de la langue française (loi
101)
– Le français devient la langue exclusive de
l’affichage
– Seuls les enfants sont un des parents a reçu
• 1988 – Loi modifiant la charte de
la langue française (loi 178)
– Maintient l’usagé exclusif du français
dans l’affichage extérieur, mais
permet l’usage d’une 2e langue a
l’intérieur des établissements, a la
condition que le français prédomine
– Loi constitutionnelle de 1982 > change
l’enseignement des parents « au
Québec » a « au Canada »