Vous êtes sur la page 1sur 12

Le prix de l’eau est-il

trop élevé en France ?


Introduction
L'eau a un coût, car il faut la prélever, la
traiter, la distribuer, la stocker,
l'évacuer et l'assainir. Le financement
du secteur de l'eau repose en France
sur deux grands principes :
 "L'eau paie l'eau" : les usagers
supportent, par leurs factures d'eau,
l'essentiel des dépenses liées à la
gestion de l'eau qu'ils consomment ; le
budget des communes, pour les
services de l'eau et de l'assainissement,
doit être autonome, les recettes
équilibrant les dépenses.
 "Le pollueur ou le consommateur paie",
essentiellement via les redevances
pollution ou prélèvement qu'il verse aux
Agences de l'eau.
En apparence, le prix de l’eau
est trop élevé en France
Constat
 L’eau potable fournie
par les services de l’eau
en France est de plus en
plus chère. En 1995,
l’eau coûtait 1 euro au
m3, aujourd’hui , en
2010, l’eau coûte 8
euros. Entre 1990 et
2005, le prix augmentait
lentement, mais à partir
de 2005, le prix de l’eau
augmente rapidement
(1 euro de plus par an
au m3).
L’eau chez le ménage.
 On estime qu'en
moyenne, la facture
d'eau d'un ménage
représente la moitié de
sa facture de téléphone,
un cinquième de ses
dépenses automobiles,
et 1 % de ses dépenses
totales.

 En France, chaque
habitant utilise en
moyenne 150 à 200
litres d'eau par jour.
Exemple: Un bain 120 à
200 L/jour alors qu’une
douche seulement 60 à
80 L.
Calculs
 Par exemple, si le prix de l’eau en
2010 est de 8euros par m3 alors
annuellement le coût d’un bain est
de 584 euros.[(200*365/1000)*8]
 Si le prix de l’eau en 2010 est de 8
euros par m3 alors annuellement le
coût d’une douche est de 233.6
euros. [(581*365/1000)*8]
En réalité, le prix de l’eau n’est
pas élevé en France
Constat : le prix de l’eau en France est
inferieur à la moyenne européenne.

 Il existe une grande


disparité entre les
pays : en Europe, le
prix moyen de l’eau
est de 3,40 €/m3 alors
qu’il est de 3,01 € en
France.
Le prix de l'eau en
France se situe donc
,d’après le graphique,
dans la moyenne des
pays européens.
Explications
 En France, le prix de
l’eau couvre non
seulement celui de
l’eau potable mais
aussi le coût de
l’assainissement et
des redevances
alors que dans
certains pays, il ne
couvre que l’eau
potable.
 Les factures ne payent pas seulement
l'eau en tant que telle, mais rémunère
aussi l'ensemble des services qui
garantissent sa qualité. Ces services,
nécessitent de nombreuses installations et
l'intervention d'un personnel important.
Autrement dit, aujourd'hui, c'est l'eau qui
finance l'eau. (C’est parce qu’on paye
l’eau qu’on peut avoir de l’eau).

 Au cycle naturel de l'eau (schéma), il faut


associer un cycle de services :
• prélevée dans les nappes souterraines,
puis rendue potable, l'eau est envoyée
dans le circuit de distribution.
• Une fois utilisée, cette eau est évacuée
des habitations puis acheminée vers une
station d'épuration qui la traite.
• L'eau est alors nettoyée avant d'être
rejetée dans le milieu naturel.
Coût du traitement de l’eau
 43% du prix de l’eau est utilisé pour la
distribution de l'eau d'alimentation.
 31% du prix de l’eau est utilisé pour la collecte
et l’assainissement (dépollution) des eaux
usées 
 20,5% du prix de l’eau est utilisé pour les
redevances « péréquation et solidarité ».
 La TVA représente 5,5% du prix de l’eau. 
Conclusion
Le prix de l’eau correspond à celui d’un service
complet qui va de la production d’une eau potable
à son acheminement à domicile, et de la collecte
des eaux usées à leur dépollution.
On entend souvent dire que l’eau coûte cher,
qu’elle est meilleur marché à l’étranger...
Quelques idées reçues qui méritent une mise au
point et qui ne tiennent pas compte de la qualité
du « service de l’eau » . Un service complexe qui
consiste à produire une eau potable, à la
distribuer jusqu’au domicile en permanence, à
entretenir les canalisations et à traiter les eaux
usées. Le prix de l’eau rémunère donc aussi un
travail et un savoir-faire...