Vous êtes sur la page 1sur 21

CARACTERISTIQUES DE TENDANCE CENTRALE

UNE VALEUR CENTRALE EST UNE VALEUR TYPIQUE OU REPRESENTATIVE


D’UN ENSEMBLE DE DONNEES

MOYENNE ARITHMETIQUE
MOYENNE GEOMETRIQUE
MOYENNE QUADRATIQUE
MOYENNE HARMONIQUE

LE MODE
LA MEDIANE
MOYENNE ARITHMETIQUE

cas de valeurs discrètes

1 N 1 N
x = < x >= Σ xi x = <x >= Σ ni xi
N i =1 N i =1

moyenne simple moyenne pondérée


une observation pour chaque xi plusieurs observations pour chaque xi
définition de la fréquence

ni
fi = ni = N × f i
N

1 N 1 N N
x = < x >= Σ ni xi = Σ N × f i × xi = Σ f i × xi
N i =1 N i =1 i =1

la moyenne arithmétique est égale à la somme du produit des valeurs


de la variable par leurs fréquences relatives
cas de variables continues

lorsque les modalités sont regroupées en classes, on utilise la convention suivante

borne.gauche + borne.droite
xi =
2
1 k
x = < x >= Σ ni xi
N i =1
ni : effectif de la classe i
k : nombre de classes
propriétés de la moyenne arithmétique

écart d’une valeur à la moyenne somme des écarts à la moyenne


écart pondéré

xi − x Σ n ( x − x)
i =1
i i

propriété 1 propriété 2

la somme des écarts à la moyenne


la somme des carrés des écarts
est nulle
à la moyenne est minimale
la moyenne pondérée
des écarts à la moyenne est nulle

k k

Σ ni ( xi − x) = 0 Σ i i − 2
n ( x x ) min
i =1 i =1
MOYENNE GEOMETRIQUE

moyenne géométrique simple

G = N x1 x2 x3 .......x N

N 1
G = N Πxi = [Π xi ] N

i =1

1 N
log G = Σ log xi
N i =1
MOYENNE GEOMETRIQUE

moyenne géométrique pondérée

G = x x x .......x
N n1 n2 n3 nk avec N = Σ nk
1 2 3 k i =1

k 1
G = [Π ( x )] ni
i
N

i =1

1 k k
log G = Σ ni log xi = Σ f i log xi
N i =1 i =1
propriétés de la moyenne arithmétique

x+ y = x+ y
ax = a x a et b sont des constantes

x+b = x+b
propriétés de la moyenne géométrique

Gx
Gxy = Gx G y Gx =
y Gy
MOYENNE QUADRATIQUE

moyenne quadratique simple

1
1 N
1 N
Q = Σ xi2
2
Q =[ Σx ] 2 2
i
N i =1 N i =1
moyenne quadratique pondérée
1
1 k
1 k
Q = Σ ni xi
2 2
Q =[ Σn x ] 2 2
i i
N i =1 N i =1
la moyenne quadratique donne beaucoup de poids aux éléments les plus
grands de la série

la moyenne quadratique est souvent utilisée dans le cas de moyennes d’écarts


à une valeur centrale
l’élévation au carré permet de ne pas avoir à manipuler de valeurs négatives.
MOYENNE HARMONIQUE

N
moyenne harmonique simple H= N
1
Σ ( )
i =1 xi

N
moyenne harmonique pondérée H= k
ni
Σ ( )
i =1 xi

la moyenne harmonique et la moyenne géométrique diminuent la


contribution des valeurs élevées et accentuent la contribution des
petites valeurs
H <G< x<Q

position relative des moyennes les unes par rapport aux autres
LE MODE

VARIABLES DISCRETES

MODE d’une distribution statistique


valeur de la variable qui correspond au plus grand effectif
ou à la plus grande fréquence

mode : valeur qui se rencontre le plus fréquemment : valeur dominante

2 2 5 7 9 9 9 10 10 11 12 13 distribution UNIMODALE mode = 9

2 5 7 9 9 9 5 4 11 11 11 13 distribution BIMODALE modes = 9 et 11


VARIABLES CONTINUES

classes d’amplitude égales

classe modale : classe qui correspond à la fréquence maximale


16 15

xi ni
14
12
10
[10;20[ 5 10

[20;30[ 10 8
6 5 5
[30;40[ 15
4
[40;50[ 5 2
0
[10;20[ [20;30[ [30;40[ [40;50[

35
classe modale

si on se réfère au centre des classes, on dira que le mode de cette série


statistique est 35
ni effectifs

détermination graphique du mode

15

10

xi
10 20 30 40 50

mode = 33
classes d’amplitude inégales

ATTENTION : il faut corriger les effectifs ou les fréquences relatives

DONNEES
rapport
amplitude amplitude des effectif
xi ni de la classe de référence amplitudes corrigé

[ 10;20 [ 10 10 10 1 10
[ 20;30 [ 40 10 10 1 40
[ 30;50 [ 220 20 10 2 110 valeur dominante
[ 50;90 [ 240 40 10 4 60
[ 90;100 [ 10 10 10 1 10

la classe modale est donc : [30;50[


et non pas [50;90[ qui correspond à l’effectif le plus important
300
classe modale
avec effectifs
250
non corrigés
200
[ 10;20 [
150
[ 20;30 [
100 [ 30;50 [
[ 50;90 [
50 [ 90;100 [

0
[ 10;20 [ [ 20;30 [ [ 30;50 [ [ 50;90 [ [ 90;100 [

résultat correct
avec effectifs
120 corrigés
100
[ 10;20 [
80
[ 20;30 [
60 [ 30;50 [
[ 50;90 [
40
[ 90;100 [
20

0
[ 10;20 [ [ 20;30 [ [ 30;50 [ [ 50;90 [ [ 90;100 [
LA MEDIANE

médiane
valeur du caractère qui partage la série en deux sous-ensembles égaux

nombre impair de données discrètes

série statistique initiale : 11 26 6 4 34 16 20

série statistique ordonnée : 4 6 11 16 20 26 34

nombre pair de données discrètes médiane = 16

série statistique initiale : 11 26 6 4 34 16 20 28

série statistique ordonnée : 4 6 11 16 20 26 28 34

intervalle médian
médiane = 18
nombre impair de données discrètes

série statistique initiale : 11 26 6 4 34 16 20

série statistique ordonnée : 4 6 11 16 20 26 34 N=7

médiane = 16

Me = x N +1
2
N : effectif de l’échantillon
nombre pair de données discrètes

série statistique initiale : 11 26 6 4 34 16 20 28

série statistique ordonnée : 4 6 11 16 20 26 28 34 N=8

intervalle médian
médiane = 18

x p + x p +1 1
Me = = (xN + xN )
2 2 2 2
+1

p = N/2
cas de variables continues

Il y a 50 individus dans l’échantillon


50 % de l'effectif total correspond à un effectif de 25
la médiane est donc de 25.

18 personnes ont moins de 8


30 personnes ont moins de 12

la médiane 25 appartient à [8;12[


classe médiane
théorème de Thalès Me = 10,33

effectifs cumulés croissant

30

25

18

classe
8 Med 12

Vous aimerez peut-être aussi