Vous êtes sur la page 1sur 25

2014 / 2015

Les contrats
d’adhésion et les
clauses abusives

 Préparé par
 Fadile Mehdi
&
Hadri Brahim

LOGO

Introduction
 Dans la théorie générale du contrat, les contractants
sont supposées égaux au niveau des droits et
obligations de chacun d’eux.
 Une telle affirmation n’est pas toujours juste surtout si
l’on parle de contrat d’adhésion.
 D’autant plus, si on évoque le terme de clauses
abusives.
 Donc, il y a suppression du consensualisme,
condition sinéquanone de tout contrat.

Problématique  Qu’est ce qu’un contrat d’adhésion ?  Qu’est ce qu’une clause abusive ?  De quoi dispose la loi pour lutter contre ses abus ( Loi Québécoise et Loi Française) ?  De quoi dispose la Loi Marocaine ? .

Plan Introduction Contrat d’adhésion Clauses abusives Exemples de cas Législation Marocaine Conclusion .

de façon abstraite et générale avant la période contractuelle.  En d’autres termes. une absence de débat préalable ainsi qu’une détermination unilatérale du contenu contractuel .Contrat d’adhésion  Définition : Un contrat d’adhésion est un contrat dont le contenu contractuel a été fixé totalement ou partiellement.

Contrat d’adhésion Clauses de nature technique Clauses de nature juridique Clauses de livraison Clauses pénales Contenu typique Clauses de détermination des prix et de moyens paiement Clauses d’obligations et de moyens .

Contrat d’adhésion Manque de légibilité Imprécisions Clauses inacceptables Les abus Lacunes Ambiguïtés .

Types Contrat de transpor t Contrat d’assurances Contrat de services Contra t de baux Contrat de banque s t Tex t Tex ur Yo ur Yo .

Clauses abusives en matière de contrat d’adhésion .

un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties au contrat ». sont abusives les clauses qui ont pour objet ou pour effet de créer. au détriment du nonprofessionnel ou du consommateur. crée au détriment du consommateur un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties ». 132-1 du code de la consommation).Clauses abusives 1 2 3 Dans les contrats conclus entre professionnels et non-professionnels ou consommateurs. l’article 1437 de la loi québécoise qui dispose que la clause abusive est celle « qui désavantage le consommateur ou l’adhérent d’une manière excessive et déraisonnable. (art L. allant ainsi à l’encontre de la bonne foi » « Est considérée comme abusive toute clause relevant d'un contrat d'adhésion qui. en dépit de l'exigence de bonne foi. (article 12 de la loi Marocaine de protection du consommateur .

Types de clauses abusives Clause externe Clause illisible (forme) Clause incompréhensible (contenu) .

Critères des clauses abusives  Critère du lien de causalité  Critère de l’écart aux règles habituelles ou de l’obligation essentielle  L’entorse à la bonne foi  Critère de l’équivalence des prestations  Le caractère excessif et déraisonnable  Le moment de l’évaluation du caractère abusif .

il avait été établi. notamment au moyen d’enregistrements vidéo.  La clause a donc été jugée abusive. que la personne qui avait effectué ces retraits n’avait aucune ressemblance avec le conjoint. une personne avait été victime de retraits frauduleux. car. Cependant. À la suite de la perte de sa carte. la violation de l’obligation de confidentialité n’avait aucun lien avec les retraits frauduleux .  Or.Critère de lien de causalité  les contrats de cartes de débit contiennent habituellement une clause qui interdit au titulaire de la carte de divulguer son numéro d’identification personnel à qui que ce soit et qui le rend entièrement responsable de tout retrait frauduleux à la suite de la divulgation du numéro. ce qui. aux termes de la clause en litige. elle avait admis avoir divulgué son numéro à son conjoint. la rendait entièrement responsable des retraits frauduleux. dans les circonstances particulières de l’affaire.

. siégeant alors à la Cour d’appel. dont le fait qu’il s’agissait d’une clause abusive contraire à l’article 1437. il a d’abord noté que la clause invoquée par Hydro-Québec avait une portée beaucoup plus vaste que celle des clauses d’exonération des autres distributeurs d’électricité au Canada. a retenu plusieurs arguments afin de conclure à l’invalidité de cette clause. Le juge Fish.  La clause s’écartait donc des pratiques habituelles de l’industrie. le juge Fish a observé que la clause s’écartait des principes fondamentaux du droit civil québécois. un appareil défectueux appartenant à Hydro-Québec avait causé un incendie dans l’usine de l’abonné.  En l’espèce.l’écart aux règles habituelles ou de l’obligation essentielle  L’arrêt Allendale de la Cour d’appel portait sur une clause du contrat standard de fourniture d’électricité d’Hydro-Québec qui prétendait exonérer celle-ci de toute responsabilité de quelque nature que ce soit face à son abonné. De surcroît. Dans ses motifs.

la clause pourra être jugée abusive.Critère de l’équivalence des prestations  si les frais imposés semblent beaucoup plus élevés que la valeur du préjudice subi par l’entreprise ou que la valeur du service que celleci rend au consommateur. .

Caractère excessif & Déraisonnable Clauses Excessif Déraisonnable .

Évaluation du caractère abusif  Au moment de la formation du contrat : Le cas d’une clause d’un contrat d’assurance qui prévoit que les soins dentaires doivent être prodigués dans les 12 mois suivant l’accident pour être remboursés alors qu’il est admis que. pour des raisons médicales les traitements ne pouvaient être effectués dans ce délai .

Évaluation du caractère abusif  Au moment de l’exécution du contrat: En l’espèce. . La preuve révèle que les locataires n’ont coupé que les arbres qui devaient l’être sans toutefois obtenir l’autorisation écrite préalable.  La Cour considère la clause de résiliation abusive dans les circonstances. Une autre clause prévoyait la résiliation du bail en cas de contravention aux conditions du bail. le bail forestier stipulait que le locataire devait obtenir de la locatrice l’autorisation écrite pour couper des arbres.

Législation Marocaine .

.  Met en place une liste non exhaustive des clauses considérées comme abusives.Législation Marocaine  Inspirée de la Loi Française de lutte contre les clauses abusives. Ci-après quelques clauses dont parle la loi.

 Prévoir un engagement ferme du consommateur. alors que l’exécution de l’engagement du fournisseur est assujettie à une condition dont la réalisation dépend de sa seule volonté. . du bien à livrer ou du service à fournir.Législation Marocaine  Réserver au fournisseur le droit de modifier unilatéralement les caractéristiques du produit.  Imposer au consommateur qui n’exécute pas ses obligations une indemnité d’un montant disproportionnellement élevé.

. effectivement.Législation Marocaine  Constater de manière irréfragable l’adhésion du consommateur à des clauses dont il n’a pas eu. l’occasion de prendre connaissance avant la conclusion du contrat.  Autoriser le fournisseur à modifier unilatéralement les termes du contrat et sans en informer le consommateur.  Obliger le consommateur à exécuter ses obligations alors même que le fournisseur n’exécuterait pas les siennes.  Supprimer ou d’entraver l’exercice d’actions en justice ou des voies de recours consommateur.

 En cas de doute sur le sens d'une clause. ces clauses doivent être rédigées de façon claire et compréhensible. l'interprétation la plus favorable au consommateur prévaut ». .Législation Marocaine  L’article 15 de la loi de protection du consommateur dispose que « Dans le cas des contrats dont toutes ou certaines clauses proposées au consommateur sont rédigées par écrit.

. et dispose ainsi «Sont nulles les clauses abusives contenues dans les contrats conclus entre fournisseurs et consommateurs ».Législation Marocaine  L’article 16 quant à lui frappe de nullité les clauses abusives d’un contrat.

Thank You ! LOGO .