Vous êtes sur la page 1sur 60

Les différentes méthodes de contraception

Définition

Dans le mot “contraception”, il y a:

contre et conception.

La contraception est l’ensemble des méthodes visant à éviter de façon réversible et temporaire la grossesse. Elle concerne tant les garçons que les filles.

On parle aussi de méthode de régulation des naissances car elle permet à la majorité des couples d’avoir des enfants quand ils le désirent.

Quelques notions de physiologie

• Le cycle menstuel de la femme • l’ovulation • la fécondation • qu’est-ce que la glaire cervicale • le sperme • l’importance du “milieu”

La contraception:comment choisir

3 règles:

• N’importe quelle contraception vaut mieux que pas de contraception du tout.

• La meilleure contraception c’est pas celle que le médecin préfère, mais celle que l’utilisatrice choisit.

• La sexualité ça change avec la vie,la contraception aussi.

Les méthodes dites naturelles

• Ceux qui respectent la physiologie :

la méthode Ogino ou l’abstinence périodique le retrait

• Les moyens locaux qui modifient le “milieu”:

les crèmes,ovules et tampons spermicides les stérilets au cuivre

… bref…

… bref…

La pilule

= contraception hormonale

• La plus utilisée en France • Parmi les plus efficaces • Sur prescription médicale •

2 types:

Pilule combinée eostroprogestative Pilule microprogestative

La pilule combinée

• Blocage de l’ovulation • Empêche la nidation de l’œuf

• Empêche les spermatozoïdes de monter vers l’utérus

• Il existe des pilules monophasiques, biphasiques, triphasiques

• Normodosée,minidosée de 2°génération, minidosée de 3°génération,minidosée avec un progestatif particulier ( DIANE 35, JASMINE)

En pratique

• La commencer le premier jours des règles • 1cp/j • Tolérance de 12h max de décallage • Plusieurs sortes de pilules:

  • 21 cp, nécessitent 7 j d’arrêt

  • 28 cp, pas d’interruption

Contre-indications

• Maladies thrombo-emboliques • Maladies cardiovasculaires • Cancers du seins et de l’utérus • Dyslépimies • Diabète compliqué • Tabagisme important après 35 ans • Affection hépatique sévère

Effets bénéfiques

• Moins de dysménorhée • Moins de kystes de l’ovaire • Diminution de l’abondance des règles

La pilule progestative

• Efficacité: 97% • Epaissit la glaire cervicale, atrophie de l’endomètre • Peu de contre-indication • Inconvénients: spotting, aménorrhée pas de retard de plus de 3h

Les progestatifs injectables

• IM de progestérone tous les 3 mois • Inhibe l’ovulation et épaissit la glaire • Efficace à plus de 99% • La plus utilisée: DEPOPROVERA

Idées fausses

• Ne provoque pas de cancer, de stérilité • Ne fait pas grossir, perdre ses cheveux

• La pilule pour les hommes n’existe pas encore…

DIU

• DIU en cuivre: détruit les spermatozoïdes et agit sur l’implantation

• DIU hormonal: épaissit la glaire cervicale et réduit l’épaisseur de l’endomètre

Implanon

En vrac

• L’Implanon délivre de manière continue de

l'Etonogestrel,

et

s'apparente aux micro

progestatifs. • Il est utilisable en cas d'allaitement. • Son indice de Pearl est voisin de 0. • Il peut également être responsable de spotting et d'aménorrhée. Il convient aux femmes qui ne supportent pas la contrainte de la prise quotidienne de la pilule

Nuvaring

Evra

Les méthodes « barrière »

• Les préservatifs • Les spermicides • Les diaphragmes et capes

La contraception d’urgence

• Le mode d’action n’est pas complètement élucidé, elle perturberait l’ovulation • Est en vente libre dans les pharmacies • Gratuite pour les mineures en pharmacie, dans les CPF, auprès des infirmières scolaires

Cas cliniques

Cas n°1

Elise a 16 ans, elle a un petit ami qui lui plaît beaucoup, elle aimerait franchir le premier pas avec ce garçon. Mais Elise ne prend pas de contraception, elle va demander conseil à l’infirmière scolaire.

Que va proposer l’infirmière à Elise?

Cas n°2

Joanne est très complexée, elle a une acnée du tonnerre. Heureusement, son médecin dermatologue lui a prescrit un traitement efficace. Joanne est heureuse, elle a un petit ami avec qui elle veut faire l’amour. Ses copines lui ont conseillée de prendre la pilule. Qu’en pensez-vous?

Cas n°3

Luc et Maud se connaissent depuis plusieurs mois. La semaine dernière, ils ont eu un rapport sexuel non protègé.

Ont-ils pris des risques? Si oui, lesquels et quels conseils leur donneriez-vous?

Cas n°4

Vannessa a eu un rapport avec un préservatif samedi soir. Elle va voir l’infirmière scolaire qui a une permanence lundi matin. Elle a peur d’être enceinte. Qu’en pensez-vous? Que faites-vous?

Cas n°5

Anne est une fille habituellement sans problème. Mais aujourd’hui elle pleure tout le temps et ne parle pas. Visiblement son comportement n’est pas habituel. Avec beaucoup de patience et de tact, vous arrivez à la persuader de se confier. Elle vous raconte que le petit ami de sa sœur l’a forcée à avoir un rapport sexuel hier soir. Que faites-vous?

Cas n°6

Sophie est sous contraception orale, elle a eu un rapport avec son petit ami Christophe. Le lendemain, en prenant sa pilule, elle se rend compte l’avoir oubliée la veille.

Quels sont les risques d’une grossesse? Que lui conseillez-vous?

CONCLUSION

• Des progrès énormes ont été accomplis dans la contraception orale au cours des 50 dernières années. Instaurée au départ dans le cadre d'une politique démographique efficace, elle a permis grâce à l'évolution des mentalités, une sexualité harmonieuse en évitant les grossesses non désirées.

• Cependant on ne peut pas encore parler de contraception parfaite ni d'une utilisation parfaite de la contraception puisque un certain nombre de femmes doivent encore avoir recours à l'IVG.