Vous êtes sur la page 1sur 100

L’infirmerie : une discipline scientifique et humaniste

Louise Ruiz

Infirmière, spécialiste clinique, maître en Santé Publique, épidémiologiste

JUGEMENT DIAGNOSTIQUE ET JUGEMENT THERAPEUTIQUE EN INFIRMERIE

Louise Ruiz

Infirmière, spécialiste clinique, maître en Santé Publique, épidémiologiste

OBJECTIFS

Clarifier la démarche de soins

Identifier les liens entre cadre de référence et démarche de soins

Identifier les étapes de la démarche de soins

Comprendre le processus de jugement diagnostique et thérapeutique

Clarifier la position de l’infirmerie dans le système social

Santé, médecine, soins infirmiers: le contexte de cette réflexion

Les soins infirmiers sont définis comme l’ensemble des connaissances, des compétences et des techniques relative à la conception et à la mise en œuvre d’actes de soins infirmiers pour répondre aux besoins de santé d’une personne ou d’un groupe de personnes voire d’une collectivité

• Santé, médecine, soins infirmiers: le contexte de cette réflexion Les soins infirmiers sont définis comme

.

Avènement du rôle infirmier autonome:

l’infirmier n’est plus tout à fait un «para-médical»

Postulats

Les soins infirmiers offrent une perspective unique sur les situations de soins, il s’agit d’une discipline et d’une profession

Cette perspective singulière est complémentaire de celle apportée par les autres professionnels de santé

Le projet de la discipline est d’assurer l’entretien et la continuité de la vie, l’accompagner les réactions humaines liées à la trajectoire santé de la personne, de contribuer à l’établissement du diagnostic médical et à l’application de la prescription

l’infirmerie a une approche trifocale/

aux problèmes de santé (A. Marchal etT. Psiuk)

1/d’aider les individus à identifier et à traiter les réactions humaines développées lors d’une rupture dans le continuum de vie : rôle autonome

2/ d’assister les médecins à l’application des techniques médicales : rôle délégué

3/ L’interface des 2 rôles :

est la

complémentarité des deux champs précédents soit de contribuer à la pose du diagnostic médical : rôle interdépendant

Code de santé publique

La profession infirmière comporte:

L’analyse L’organisation La réalisation L’évaluation

Le recueil de données cliniques et épidémiologiques

La participation aux actions de prévention, dépistage, formation et d’éducation à la santé, en relation avec d’autres acteurs sanitaires, sociaux et éducatifs

Par rapport à profession médicale

Les médecins sont autorisés à porter atteinte à l’intégrité physique des personnes

Les infirmiers exercent en dérogation à ce monopole et leur pratique constitue une exception autorisée dans le cadre d’un décret d’actes médicaux

Notre champ de compétence:

le modèle trifocal

Rôle interdépendant
Rôle
interdépendant

Rôle propre

Rôle prescrit

synthese

Le rôle propre, l’infirmier pose des diagnostics en lien avec les réactions humaines

Le rôle interdépendant, l’infirmier pose des diagnostics de risque en lien avec les problèmes connexes

Le rôle délégué, l’infirmier assume la transmission des capacités juridiques des médecins/ autorisation en lien avec une liste d’

10

Aborder la personne soignée sur une perspective infirmière

Adopter un cadre de référence

Appréhender l’expérience singulière d’un être humain en interaction avec son environnement

Proches Caractéristiques singulières Attentes Degré d’autonomie dans les AVQ Besoins Environnement social C. Debout Janvier 2006
Proches
Caractéristiques
singulières
Attentes
Degré d’autonomie
dans les AVQ
Besoins
Environnement
social
C. Debout Janvier 2006
11

Environnement

professionnel

Concept et Cadre de référence

Représentation mentale d’une idée abstraite conçue par l’esprit afin de mettre en lumière un aspect de la réalité filtré par la cognition et ou l’intuition c’est ainsi qu’une pensée ou/et une représentation prennent forme C’est une construction mentale qui vise à rendre compte du réel sans en retenir tous les aspects Le caring est le concept du cadre de Watson

12

Concept ?

Représentation mentale abstraite que l’on se fait d’un objet, d’une idée, d’une chose, d’une opinion.

Le raisonnement par concept permet d’organiser les perceptions et les connaissances.

Conception de soins ?

Pas une finalité, mais un outil qui permet d’atteindre un objectif. Sert de référence pour évaluer les soins, et de principe organisateur des pratiques qu’elle détermine.

13

Structuration du savoir

Méta-paradigme : niveau le + abstrait

Personne : individu/groupe/famille Santé : dépasse l’absence de maladie, équilibre Environnement : milieu où se situe la personne Soins infirmiers : activité spécifique ↓ Recherche de liens entre ces concepts Recherche de propositions de SI pour changer + Procédure de paramètres généraux aux SI Orientation scientifique Résume les missions dévolues à une discipline

Fonction de la théorie

Explicative Prédictive Unificatrice Heuristique Représentation Moyen d’aboutir à une finalité Outils d’aide à la pratique Guide la recherche

« elle représente le monde qui nous entoure au travers d’un modèle qui le simplifie »

Les concepts en infirmerie

La

santé

La

maladie

L’homme L’environnement Les soins infirmiers

16

concept

- La Santé

Etat de complet bien-être physique, mental et social, et pas seulement absence de maladie.

OMS 1946

17

concept

- La Santé

Processus dynamique. Capacité d’utiliser au mieux ses potentialités et de gérer contradictions, agressions et conflits.

Elle vise à construire du bien-être physique, psychique et social, et passe par une adaptation modulée à son environnement ou par une action contribuant à la transformation du mode extérieur.

EPS

18

concept

- La Santé

Un équilibre, une harmonie, à trouver ou à retrouver et à maintenir, influencés par les croyances, la culture, l’éducation et l’environnement.

Ministère des Affaires Sociales et de la Solidarité Nationale –

1985

19

Concepts Fondamentaux – Santé Publique

« Discipline autonome qui s’occupe de la santé globale et de la maladie des populations sous tous les aspects concernés; son objectif est la mise en place d’un système de service de santé en incluant des activités planifiées de promotion et de protection de la santé, de prévention de la maladie, de traitement et de réadaptation des malades, d’éducation pour la santé, de recherche, d’administration,… La santé publique est donc une discipline multi- et inter- disciplinaire bien plus vaste que la

concept

- La Maladie

Rupture de cet équilibre, de cette harmonie, un signal d’alarme se traduisant par une souffrance physique, psychologique, une difficulté ou une inadaptation à une situation nouvelle, provisoire ou définitive. C’est un événement pouvant aller jusqu’au rejet social de l’homme et de son entourage.

Ministère des Affaires Sociales et de la Solidarité Nationale –

1985

21

concept

- La Maladie

« Etat de déséquilibre entre l’Homme et son environnement lié à une incapacité durable de s’adapter à cet environnement, ou d’agir sur son milieu de vie. »

Groupe de Réflexion SIDERAL-Santé – 2004

(2009)

22

Concepts - L’Homme

Concepts - L’Homme

Concepts - Le Soin Infirmier

Le Diagnostic Infirmier est

« …l’énoncé d’un jugement clinique sur les réactions aux problèmes de santé actuels ou potentiels, aux processus de vie d’une personne, d’une famille ou d’une collectivité.

Les diagnostics infirmiers servent de base pour choisir les interventions de soins visant à atteindre des résultats dont l’infirmière est responsable… ».

ANADI

concept

Taxonomie des diagnostics infirmiers

définition, caractéristiques majeures et mineures, ANTCD, facteurs étiologiques Conséquences → signes

Référents empiriques soit des signes que je reconnais

Les paradigmes infirmiers

Catégorisation Intégration Transformation

C’est un ensemble de concepts qui servent de grille d’analyse de la réalité

Il constitue la pensée dominante d’une communauté scientifique

26

Vision de catégorisation

(bio-médicale)

Il est axé sur la maladie Les phénomènes sont divisibles en catégorie et sous catégorie

Il oriente la pensée vers le recherche d’une cause à effet

Modèle de la maladie et de la santé publique (Henderson)

27

Modèle Conceptuel de Virginia Henderson

Cible: L’individu vu comme une entité ayant 14 besoins fondamentaux

Respirer, boire et manger, éliminer les déchets, contrôler sa température, dormir et se reposer, se mouvoir, se vêtir et se dévêtir, être propre et soigné, éviter les dangers, communiquer, agir selon ses valeurs et ses croyances, s’occuper et se réaliser, se récréer, et apprendre.

Modèle Conceptuel de Virginia Henderson

Sources de difficultés:

  • - Manque de force physique (l’individu de peut pas…)

  • - Manque de connaissance (l’individu ne sait pas…)

Problèmes liés au manque de savoir (connaissance), de savoir-faire (habileté), de savoir-être (conscience de soi et de ses comportements)

  • - Manque de volonté (l’individu de veut pas…)

La vision intégrative (Globale)

Conçoit la personne comme une entité bio-psycho- sociale organisées dont les composantes ne peuvent être abordées que dans une approche globale.

Etre humain et environnement sont en interaction de manière continue.

Une réaction est le produit de causes multiples qu’il est possible d’estimer avec une certaine probabilité.

Modèle de l’interaction et des effets souhaités (Peplau)

Cette vision est en phase avec la définition de la santé de l’OMS définie en 1946 révisée en 1986 (charte d’Ottawa):

« une ressource de la vie quotidienne et non comme un but dans la vie. La santé c’est ce qui permet à un individu d’une part de réaliser ses ambitions et de satisfaire ses besoins et d’autre part d’évoluer avec ce milieu ou de s’adapter à celui-ci. La santé constitue un moyen parmi d’autre de se réaliser »

Peplau

Famille (Allen) Interaction (Peplau) Infirmière Patient Caring (Watson)
Famille (Allen)
Interaction (Peplau)
Infirmière
Patient
Caring (Watson)

32

Modèle Conceptuel :

Hildegard Peplau

) 33
)
33

La vision transformative (existentielle)

insiste sur la singularité de l’être humain qui dépasse la somme des parties qui le composent.

Ses

comportements

présentent

certaines

« régularités »

observables. Ces régularités ne sont pas toujours prédictibles.

L’être humain est en évolution constante dans une complexité sans cesse croissante.

Autonomie condition essentielle à la santé individuelle

Le patient revendique sa liberté, il questionne le sens de ce qu’il vit, il se positionne

Santé: existence d’un sujet autonome, Elle est expérience de vie individuelle et collective dont la maladie fait partie

Le patient est acteur et décideur, reconnaissance des savoirs expérientiels : modèle de promotion de la santé (Watson, Rogers)

Adopter un ou plusieurs cadres théoriques

Le cadre théorique va permettre de répondre à ces 2 questions:

quel modèle de santé ? quelle relation patient- soignant?

Ecoles de Pensée

Choix d’un modèle conceptuel infirmier :

Ecoles de Pensée Choix d’un modèle conceptuel infirmier : Ph. Bordieu (2009) 36

Le modèle

Choix d’un modèle conceptuel infirmier :

Oriente le regard vers les signes infirmiers (Recueil de données)

Permet de donner du sens aux informations recueillies ( Diagnostic infirmier)

Oriente les interventions de soins ( Interventions infirmières)

Ph. Bordieu (2009)

37

Pourquoi des modèles conceptuels en soins infirmiers?

Aucune activité humaine n’est neutre d’un point de vue théorique même si l’individu n’en a pas forcément conscience

Pour aborder la réalité de notre pratique soignante dans toute sa complexité, nous utilisons tous un cadre de référence, une grille de lecture le plus souvent implicite.

Toute infirmier(e) a une conception individuelle de sa fonction et des rôles qu’elle assume.

Cette conception est le produit de la représentation initiale de la profession infirmière, des motivations à l’exercer mais aussi de la formation reçue et de la socialisation professionnelle.

Cette image mentale permet au quotidien à l’infirmier de donner un sens à ce qu’il observe et guide le choix de ses actions

En résumé

Méta-paradigme : concept général en SI Paradigme : cadre de conception( ex. santé) Modèle conceptuel : lien entre concepts Théorie : explique les phénomènes dérivés du modèle Processus de raisonnement

Classification des diagnostics infirmiers, des actions, des résultats

Rédaction des procédures qui tiennent compte de Carper : mode empirique, éthique, esthétique, personnel, l’incertitude, l’intuition

La Démarche Clinique Infirmière

DEMARCHE SCIENTIFIQUE car:

Universelle

Intemporelle

Reproductible

9)

41

La Démarche Clinique Infirmière

RAISONNEMENT

INDUCTO –

- HYPOTHETICO –

)

- DEDUCTIF

42

Démarche clinique

Processus intellectuel qui englobe la démarche diagnostique et de résolution de problèmes

Elle s’applique dès l’accueil du malade et pendant tout son séjour

Elle se réalise à partir d’étapes successives et selon un raisonnement scientifique

Ce processus s’appuie sur l’approche tri-focale

La Démarche Clinique Infirmière

PERCEPTION

ACTIVE (être à la recherche de…) PASSIVE (découverte fortuite) MEMOIRE (expériences passées) CREATIVITE (adaptation à la situation présente)

RAISONNEMENT

44

La Démarche Clinique Infirmière

RAISONNEMENT -diagnostique

Y’a-t-il un problème ? Signes présents ? Facteurs favorisants ?

Descriptif PES (Problème – Etiologie – Symptôme)

Exemple: Intolérance à l’activité liée à la rapidité d’exécution de l’acte (toilette) se manifestant par une dyspnée

45

La Démarche Clinique Infirmière

RAISONNEMENT

JUGEMENT CLINIQUE (pose le problème ou l’hypothèse)

JUGEMENT THERAPEUTIQUE (Proposition d’action en vue de résoudre le problème)

CONTRAT DE SOINS (tient compte des représentations du patient, son environnement, sa situation, ses choix, ses limites)

STRATEGIE THERAPEUTIQUE

)

46

La Démarche Clinique Infirmière

PLANIFICATION

ASCENDANTE (Exemple: DSI)

Des buts à atteindre vers le résultat: Formulaire vierge standard – On pose les objectifs de soins à partir de l’identification de problèmes.

DESCENDANTE (Exemple: PSG)

Du cas général (élaboration) vers le singulier (réalisation): Formulaire pré rempli pour un problème donné avec une démarche type que l’on adapte au patient.

EVALUATION

47

La Démarche Clinique Infirmière

Le Plan de Soins Guide (PSG):

C’est un support d’informations qui regroupe les mêmes éléments que le plan de soins (diagnostic infirmier, caractéristiques, facteurs favorisants, objectifs et interventions), mais ces données sont préétablies au regard d’un diagnostic infirmier, d’un profil type et d’une pratique de soins déterminée.

48

Une démarche logique et structurée

Une démarche logique et structurée 1- recueil de données et diagnostic infirmier selon l’ANADI 2-validation avec

1- recueil de données et diagnostic infirmier selon l’ANADI 2-validation avec le malade 2- planification : objectifs et délais 3- mis en œuvre du plan de soins 4- évaluation des résultats obtenus/attendus

Une démarche logique et structurée 1- recueil de données et diagnostic infirmier selon l’ANADI 2-validation avec

Les différents types diagnostics infirmiers

Le diagnostic actuel :

il s’écrit en 3 parties

PROBLÈME

LIE À… facteurs d’influence SE MANIFESTANT PAR …Caractéristiques

Exemple : anxiété liée à l’anesthésie prévue, se manifestant par de l’agitation, des sueurs, tremblements dans la voix

Le diagnostic de risque (risque, risque élevé) :

il s’écrit en 2 parties

1:Risque de …

2: LIE À… facteurs d’influence

exemple : risque de violence lié l’alcoolisme chronique

Le diagnostic possible :

il s’écrit en 3 parties

1: HYPOTHESE DE …

Problème soupçonné

2: LIE À …certaines étiologies

3: SE MANIFESTANT PAR…caractéristiques majeures et mineures déjà identifiées

Il s’agit là de recueillir de nouvelles données afin de compléter les caractéristiques majeures manquantes

Le diagnostic de recherche de mieux être :

il s’écrit en 1 seule partie

exemple : recherche d’un meilleur niveau de santé allaitement efficace

Le diagnostic de syndrome

C’est un ensemble de diagnostics infirmiers actuels ou de risque élevé que l’on peut extrapoler quand un événement ou une situation se produit

Exemple : syndrome d’inadaptation à un changement de milieu

Quelques diagnostics

Prise en charge inefficace du programme thérapeutique

Définition : Façon d’organiser le programme thérapeutique d’une maladie ou de ses séquelles et de l’intégrer à la vie quotidienne ne permettant pas d’atteindre certains objectifs de santé.

La personne et/ou son entourage éprouvent des difficultés à atteindre les objectifs du programme thérapeutique ; malgré un désir de suivre le programme thérapeutique, leur mode de vie ne permet pas d’atteindre les buts du traitement.

Non Observance

Définition : refus d’adhérer au traitement recommandé chez une personne qui voulait se faire soigner.

La personne avoue qu’elle ne suit pas le programme thérapeutique proposé, elle n’y participe pas ou est confuse.

Sentiment d’impuissance

Définition : situation où une personne ou un groupe a l’impression de n’avoir aucun pouvoir sur certains évènements ou certaines situations, ce qui affecte sa vision de l’avenir, ses ambitions et son mode de vie. La personne exprime directement ou indirectement ce sentiment de non maîtrise.

Confronté à la chronicité, à la lourdeur des programmes thérapeutiques, aux répercussions sur la vie et aux complications malgré l’observance, la personne soignée et/ou son entourage est parfois découragé.

Si ce sentiment d’impuissance n’est pas pris en compte par l’infirmière, il peut conduire la personne à perdre tout espoir (perte d’espoir) voire à ne plus trouver de sens à sa vie (détresse spirituelle)

Anxiété

Définition : sentiment de malaise (appréhension) individuel ou collectif d’origine généralement indéterminée ou inconnue, se manifestant par une activation du système nerveux autonome (Augmentation du pouls, tension, respiration, sueurs, palpitations…)

L’annonce du diagnostic de maladie chronique, la représentation des répercussions sur la vie quotidienne, puis la réalité au long cours engendrent chez la personne comme chez ses proches beaucoup d’anxiété qui doit être pris en compte dans le programme thérapeutique

Stratégies d’adaptation inefficaces

Définition

Incapacité d’évaluer correctement des facteurs de stress, de décider ou d’agir de manière appropriée ou de se servir des ressources disponibles.

La personne est incapable de faire face à la situation ou de demander de l’aide. Elle emploie de manière inappropriée les mécanismes de défense, et ne remplit pas les obligations inhérentes à son rôle.

Deux stratégies d’adaptation inefficace peuvent être identifiées :

Stratégie défensive :C’est un système d’auto-défense contre tout ce qui semble menacer une image positive de soi, se traduisant par une surestimation systématique de soi (déni de faiblesse, mégalomanie, hypersensibilité à toute remarque, rejet de la responsabilité sur autrui

Certaines personnes gérant leur traitement depuis des années semblent avoir ce genre de comportement. Même si elles connaissent bien leur pathologie elles peuvent surestimer leur savoirs, refuser l’aide de professionnels et se mettre en danger.

Déni non constructif : C’est la tentative consciente ou inconsciente d’une personne de désavouer la connaissance ou la signification d’un évènement afin de réduire son anxiété ou sa peur au détriment de sa santé (remise à plus tard de la demande de consultation, refus de recevoir des soins, négation ou ignorance des symptômes)

Tension dans l’exercice du rôle de l’aidant naturel

Définition : situation où une personne a des problèmes physiques, affectifs, sociaux ou financiers parce qu’elle s’occupe d’une autre personne. L’aidant déplore un manque de temps ou d’énergie pour s’acquitter de sa tâche, il a des difficultés à dispenser les soins ; et a le sentiment que les soins à prodiguer l’empêchent d’exercer d’autres rôles.

Le raisonnement diagnostique

OPERATIONS MENTALES DU RAISONNEMENT DIAGNOSTIQUE

Le mode probant : l’induction et la déduction

L’intuition perceptive Le mode esthétique

Le mode éthique ou la pensée critique

Le mode personnel

L’induction

Comparer ses observations aux savoirs connus

ou d’apprendre une nouvelle donnée

qui

n’existe pas dans ses savoirs

Il s’appuie sur l’anamnèse

Ex. un mode de communication agressif chez un malade habituellement réservé m’interroge sur le caractère grave du phénomène

La déduction

A partir d’une donnée le scientifique je peux comprendre un autre phénomène en se référant aux savoirs

ex. une plainte de douleur buccale majorée par le contact des aliments avec la muqueuse peut m’amener à suspecter une infection par la prolifération de levures

Modèle hypothético-déductif

À partir de données fonctionnelles je peux les assembler afin qu’il en résulte une signification : hypothèse diagnostique soit une probabilité

Je valide ou invalide grâce à des investigations complémentaires en référence à la littérature infirmière

esthétique

Je suis capable de mobiliser mes savoirs pour les adapter à une situation singulière

Ex. ANC doivent être majorés de 10% par °T AU dessus de 38 et les apports hydriques de 300 ml

par °

au dessus de 38 . Aussi compte tenu que

ce malade présente 39° je lui conseillerais de boire 600ml en sus de ses apports habituels et je lui conseillerais de maintenir ses apports nutritifs habituels car il présente un statut nutritionnel de type surpoids

Intuition perceptive

Issus de sentiments ou de ressentis

Elle exclus la raison et souvent issus des savoirs expérientiels

Elle est à la base de la recherche scientifique

Ex. la façon dont ce malade se comporte me fais pressentir un risque de décompensation cardio- vasculaire à court terme

Mode éthique ou pensée critique

Je pondère chaque décision en m’adossant sur les notions de bienveillance et de non maléficiene

Toute décision est précédée de réflexion , mes choix sont issus d’une opération mentale discriminante

Chaque décision sera évaluée avant et après l’action

Ceci limite le risque d’effets secondaires, d’accidents, d’incidents, de fautes professionnels

Outils de l’examen clinique

L’entretien: la communication et la relation avec l’autre

L’examen physique : observer le malade à l’aide de tous nos sens

L’entretien

  • - La communication fonctionnelle : recherche de données utiles et vérifier du sens des mots avec le malade (feed-back, reformulation, questions), elle entend aussi bien le verbal et le non verbal, l’objectif et le subjectif

  • - La communication thérapeutique: relation d’aide, empathie

  • - La communication pédagogique : l’autonomie

Examen

physique/l’observation

Je regarde la présence de signes physiques

J’écoute la présence de bruits pathologiques

Je touche à la recherche d’irrégularité, de déformation, de chaleur…

Je sens des odeurs spécifiques comme celle des pommes reinettes évocatrice d’une hyperglycémie

Recueil de données au plan tri-focal

Chercher Rassembler Rapporter

→ 1 er temps

Décrire ces éléments

→ 2 ème temps

En référence à la maladie, aux risques et aux réactions humaines

Recueil de données

Rassembler : remettre en place les pièces d’un ensemble démonté

Recueillir : recevoir ce qui vient à soi en ramassant en vue de conserver ou d’utiliser + tard

Rechercher : chercher de façon consciente et méthodique

Rapporter : faire profiter, venir dire, répéter Décrire : représenter dans son ensemble = la phase active :

- préparer

- orienter

Recueil de données

* Méthode :

-« principe opérationnel qui aide à penser par soi même » Edgar Morin

- aide à penser la complexité du réel au lieu de dissoudre la complexité au risque de la mutiler

- « chemin vers l’inconnu où l’on apprend à reconnaître des éléments connus » Collières

* Recueillir une donnée fonctionnelle : qui remplit une fonction

Recueil de données

Observation : processus cognitif actif Situation :

« élément de circonstance dans laquelle se trouve le sujet » Robert

la position dans le monde avec le concours des obstacles que ce

«

monde enferme et qui conditionnent la réalisation d’un projet personnel » Sartre

Recueil de données

Plan somatique Plan cognitif Plan socio-professionnel Plan psychologique Plan projectif ou motivationnel Ressources et difficultés

Recueil de données

1/L’entretien : ATCD personnels et familiaux, chirurgicaux et médicaux

Traitement en cours, de fond ou d’attaque, les dernières modifications, les examens para- cliniques

Les habitudes de vie etles émotions ressenties

Motif et ses préoccupations du malade

Recueil de données

2/ examen physique :

relève des signes physiques, le monitorage de signes hémodynamiques, anthropométriques

la mesure des signes de saturation ou de déficit

La mesure de la capacité fonctionnelle

Recueil de données

Cadre de référence :

oriente le recueil

ex. connaître les habitudes de vie et environnement matériel afin de dispenser une éducation thérapeutique

- mobilise mes savoirs :

* mémoire : je me souviens de …. * anticipation : je vous questionne sur …

ex. alimentation excessive

→ habitude alimentaire

ex. changement du rythme de travail → condition

ex. ↘ des activités sportives ex. choc affectif

→ loisirs/activité → évènements marquants

Analyse

« opération intellectuelle qui décompose une œuvre, un texte ou des éléments essentiels afin d’en saisir les liens et d’en donner un schéma d’ensemble » Robert

« processus de fractionnement du matériel en ses parties constituantes pour en saisir les rapports qui existent entre elles et la manière dont elles sont organisées » Bloom

Donc : décomposer – trouver, découvrir les liens –rendre un schéma d’ensemble = de rendre intelligible ce qui ne l’était pas du fait de sa complexité et de sa composition

diagnostique

Enoncé d’une difficulté, à un moment donné

Clarté/précision/concision/exhaustivité

MESSAGE

Raisonnement thérapeutique ou étape de résolution de problèmes

Planification/ Objectif

° d’urgence : pronostic vital, durée de séjour … ° d’importance : du patient ° d’effort ; capacité, durée d’effort… ° d’intérêt : motivation selon valeur accordée *objectif global : vers quoi l’on tend *objectif opérationnel : acquisition ↓ Portent sur le comportement cognitif/sensori- moteur/psycho-social ou/et au plan somatique

Résolution de problèmes

Ressource : tout ce qui peut améliorer une situation

Ressource = résoudre = rejaillir

Planning :

Ce qui est à faire Qui fera l’action À qui l’action peut être redistribuée Comment faire À quel moment Dans quel lieu Pour quelle durée

Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP)

Concernant le cadre de vie familial ou social :

Protéger = éviter l’aggravation d’une situation sanitaire initialement anormale

Maintenir = éviter l’aggravation d’une situation sanitaire initialement normale

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP)

Concernant le cadre de vie familial ou social :

Restaurer = permettre le retour à une situation de santé considérée comme normale

Promouvoir = permettre le passage d’une situation de santé acceptable à une situation de santé encore meilleure

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP)

Concernant le cadre de vie familial ou social :

Maintenir = permettre à la personne de continuer à vivre dans son environnement habituel

Insérer = permettre à la personne de vivre dans un nouvel environnement (dans la famille, dans un EHPAD)

Réinsérer = favoriser le retour dans le cadre de vie habituel après une absence (hospitalisation par exemple)

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP)

Concernant le cadre de vie familial ou social :

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP) Concernant le cadre de vie familial ou

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP)

Concernant le cadre de vie familial ou social :

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP) Concernant le cadre de vie familial ou

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP)

Surveiller = procéder à une observation clinique dans le cadre:

d’une problématique liée au comportement,

de la contribution à la mise en œuvre d’un traitement,

de l’aide apportée au médecin pour établir son diagnostic,

ou dans le cadre de l’identification d’un diagnostic infirmier.

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP)

Concernant la nature des soins infirmiers :

Compenser = apporter une aide à la personne pour lui permettre de satisfaire un ou plusieurs besoins fondamentaux

Prévenir = éviter l’apparition d’un problème de santé, quel que soit le niveau de santé initial (diffère de « Protéger » qui s’applique à une personne qui est déjà en situation de faiblesse)

– Objectifs des Soins Infirmiers (Art. R.4311-2 du CSP)

Eduquer = utiliser une méthodologie d’apprentissage qui permet au patient de maintenir, restaurer ou promouvoir sa santé

(Réadapter = mettre en place des outils et/ou des actions de suppléance pour permettre la réinsertion sociale du patient)

– Dimensions des Soins Infirmiers

Soins préventifs, Soins éducatifs, Soins de maintenance, Soins curatifs, Soins de réhabilitation.

Résolution de problèmes

L’actions liées aux rôle délégué et autonome :

Temps/disponibilité Reconnaissance du sens relationnel Maîtrise du sens relationnel Sécurité/confort Respect des règles d’hygiènes

Capacité gestuelle, d’organisation, de créativité, de sécurité, de qualité

*Temps préparatoire de l’action *Temps de transmission

évaluation

Mesurer l’écart entre le résultat attendu et le résultat obtenu

évaluation

Evaluer : porter un jugement sur la valeur, le prix

Synonyme : mesurer, calculer, jauger, estimer

« évaluer est une activité spontanée de l’être humain pour choisir, décider la décision suivie d’une action qui recevra confirmation ou infirmation immédiates qui permettra de corriger. L’évaluation se base sur les objectifs » Catherine Madocq

Des paradoxes qui demeurent dans la déclinaison opérationnelle des avancées réglementaires

Une catégorisation de l’infirmière dans la rubrique « auxiliaires médicales » du CSP

Une absence d’accès direct du patient aux compétences infirmières autonomes sans aval médical

Démarche clinique clairement identifiée au sein du CSP et du cadre conventionnel (DSI)

MCI évolution de la profession/sécurité sociale

Des prescriptions infirmières figurant dans le CSP

FIN D COURS

MERCI PROCHAIN COURS LE DECEMBRE DE 13 H 30 A 15 H 30