Vous êtes sur la page 1sur 13

Les fontes

Les fontes GALAJU MARGARETA

GALAJU MARGARETA

1. Définition :

Une fonte est un alliage métallique dont l'élément essentiel est le fer, et dont la teneur en carbone est supérieure à 2%. Il est à noter que la présence de fortes teneurs en éléments carburigènes peut modifier cette limite de la teneur en carbone. Dans la pratique les pourcentages de carbone se situent le plus souvent entre 3 et 4%.

Composition

moyenne:

Carbone :

3 à 4

 

%

Silicium :

0.5 à

2.5 % Manganèse : 0.4 à

1%

Phosphore : 0 à 2 %

1. Définition : Une fonte est un alliage métallique dont l'élément essentiel est le fer, et

l'un des objets en fonte premières, un bloc de fonte 1965

2. Caractéristiques :

Les fontes sont toutes des alliages destinés à la fonderie. Elles

se distinguent des autres alliages par leur excellente coulabilité (ce

terme regroupe l'inertie thermique et la fluidité de l'alliage en

fusion).

La fonte a une température de fusion allant de 1 135 °C à 1

350 °C, essentiellement en fonction du pourcentage de carbone et

2. Caractéristiques : Les fontes sont toutes des alliages destinés à la fonderie. Elles se distinguent

de silicium La fonte qu'elle est un contient. alliage de Lorsqu'elle fer avec du est en fusion, sa teneur

carbone maximale qui en contient carbone entre dépend 2,11% de sa et température. 6,67%

de carbone, quand l'acier (oțelul) , alliage

de fer avec le carbone contenant moins de

2,11% de carbone. En plus de fer et de

carbone, les fontes et les aciers

contiennent également de petites

quantités, et d'autres éléments tels que: le

silicium,

le

manganèse,

le

soufre,

le

phosphore (appelé ci-jointes éléments) qui

ne pouvait pas être complètement

éliminés lors de la préparation.

Fonte est produite dans les hauts fourne

3. Les types de fonte

Dans la pratique, il se forme avant des carbures Fe3C appelés

cémentite, et ce sont ces carbures qui restent figés de manière

métastable dans les aciers et les fontes, la transformation

Fe3C → 3Fe + Cgraphite

étant très lente.

On distingue les différentes fontes par leur pourcentage de

carbone. Dans le cas d'un alliage pur de fer et de carbone (cas

théorique car la fonte contient toujours du silicium et du

manganèse en quantités non négligeables), on relève les seuils

suivants :

fonte hypoeutectique : de 2,11 à 4,3 % de carbone ;

fonte eutectique : 4,3 % de carbone ;

cette fonte a la température de fusion la plus basse à 1 148 °C ;

fonte hypereutectique : de 4,3 à 6,67 % de carbone.

La production de fonte

Diagramme de phase fer-carbone, permettant de visualiser la zone de

4. Compositions des fontes

Cependant, dans le cas des fontes, la quantité de carbone

est plus importante, et l'ajout d'éléments d'alliages

graphitisants (cuivre, nickel, silicium) permet de faire

précipiter du graphite ; à l'inverse, le manganèse est

antigraphitisant. On distingue donc :

les fontes à cémentite, dites fontes blanches ;

les fontes à graphite, dites fontes grises ;

les fontes truitées (mottled cast iron), partiellement

blanches, partiellement grises (fontes blanches à lamelles

de graphite).

4. Compositions des fontes Cependant, dans le cas des fontes, la quantité de carbone est plus

Historiquement, l'appellation fonte blanche / grise provient

de l'aspect de la cassure.

Fonte moderne est cahoteuse comme ça parce qu'il a été coulé dans un mou

5. Fonte blanche

La cémentite est un carbure, dur et fragile. Les fontes blanches

(FB) sont donc dures, fragiles, résistantes au frottement et à

l’abrasion, et ont une bonne tenue à haute température. Elles

sont difficilement usinables.

Les fontes blanches sont utilisées pour leur aspect esthétique

(pièces d'aspect, fonderie d'art), mais aussi pour leur grande

dureté Les principales et leur résistance qualités des à l'abrasion fontes : boulets de broyeurs,

mâchoires blanches sont de concasseurs, : plaques d'usure, baignoires.

baignoire
baignoire

une excellente résistance à l'usure et

à l'abrasion

un bel aspect

une excellente coulabilité

Leur principal défaut est d'être :

difficilement usinables

6. Fontes grises

Les fontes grises sont donc des fontes alliées (Cu, Ni, Si). Le

graphite est un matériau tendre et qui est un lubrifiant solide.

Les fontes grises sont fragiles, usinables, et ont des bonnes

propriétés d'absorption des vibrations. Le graphite étant du

carbone pur, il représente une très faible proportion massique de

l'alliage : la faible quantité de carbone dans la fonte (moins de

6,67 %) ne permet pas de former beaucoup de graphite.

Il existe des fontes dont l'aspect est gris et blanc, ce sont les

6. Fontes grises Les fontes grises sont donc des fontes alliées (Cu, Ni, Si). Le graphite

fontes truitées (ressemblance à la peau).

6. Fontes grises Les fontes grises sont donc des fontes alliées (Cu, Ni, Si). Le graphite

héière en Fonte grise

Roue à vis cylindrique en fonte grise

7. Utilisations

La fonte est utilisée pour tout type de pièce mécanique. Pour

leur majorité les pièces sont obtenues par coulée du métal liquide

dans des moules en sable siliceux.

La fonte, est très utilisée par l'industrie automobile pour la

fabrication, par moulage puis usinage partiel, des blocs moteur,

des étriers et chapes de frein à disque, des tambours de freins

ou encore des volants moteurs, organes de suspension, arbre à

came, vilebrequin etc.

Pour la fabrication de disques de freins, contrepoids (chariot

élévateur), pour la réalisation d'éléments de chauffage,

particulièrement ceux de haut de gamme.

Pour la réalisation des plaques de cheminée et d'inserts de

cheminée.

La fonte est utilisée pour la fabrication de conduites et de

tuyaux. À l’exclusion, depuis quelques années, des conduites

de gaz de ville car elle est trop cassante vis-à-vis des

sollicitations du trafic des véhicules lourds et particulièrement

Iron Bridge (pont de fer)

Plaque en fonte sur un piano à queue

Fonte gaufrier, un exemple d'ustensiles de cuisine