Vous êtes sur la page 1sur 76

ERP (séances 3 & 4)

« Enterprise Resource Planning »
PGI : Progiciel de Gestion Intégré

Rolande Marciniak – Bernard Quinio
ERP
I. Définition
II. Genèse & marché
III. Caractéristiques potentielles
IV. ERP & Flexibilité
V. Projets ERP
VI. Gouvernance des projets ERP
VII. ERP libre et nouveaux modes d’accès 2
DEFINITION
Recours à un seul éditeur
pour gérer
les fonctions
ou les processus
d’une entreprise
3
DEFINITION moins absolue
Recours à un seul éditeur
pour gérer
plusieurs fonctions
ou plusieurs processus
d’une entreprise
4
Schéma CXP Clients

OFFICE
FRONT
Force de
SAV Site Web
Vente
Statistiques et tableaux de bord
Gestion
Commercial
e
Fournisseurs
Achats Stocks Production

BACK OFFICE
Gestion Compta Gestion
Fournisseurs Générale clients

Banques
Trésorerie Paie Analytique
et Budget

5
ERP
I. Définition
II. Genèse & marché
III. Caractéristiques potentielles
IV. ERP & Flexibilité
V. Projets ERP
VI. Gouvernance des projets ERP
VII. ERP libre et nouveaux modes d’accès 6
Genèse des ERP

 Origine : années 80
 Croissance du marché
 Elargissement de l’offre

7
Genèse : Raisons d’adoption GE
 Idéologie du BPR
 Viser un contrôle fort
 Standardiser les pratiques
 Affaiblir le pouvoir des DSI
 Réduire les coûts
 Mimétisme concurrentiel
 Contraintes externes légales et
concurrentielles
8
Genèse : Raisons d’adoption PME
 Structurer les systèmes de gestion
 Utiliser des compétences externes
 Accompagner la croissance
 Réduire les coûts
 Contraintes externes :
 « euro », « an 2000 », …
9
Le marché ERP mondial
 Les leaders mondiaux en CA en 2005
1. l'allemand SAP serait numéro 1,
2. L’Ensemble américain Oracle-PeopleSoft-
JDEdwards, né de fusions à répétition,
3. Le groupe Sage (n°3)
4. Microsoft
5. SSA Global
 Ce "top 5" pèse 72% du marché total de
l'ERP.
source AMR Research 2006
10
Les éditeurs français
 Dans le classement "Truffle 100" qui recense tous les
éditeurs français toutes spécialités confondues (2006):
 CEGID (3ème) : environ 200 millions €
 Sopra Group (5e) : environ 140 millions €
 GFI (7e) : environ 95 millions €

 Le budget R&D de l’ensemble du « truffle 100 » = 1.1


milliards €
 SAP seul 1.08 milliards €
 Oracle seul 1.6 milliards €
 Microsoft 5.5 milliard €

11
Le marché ERP français
 Les éditeurs d'ERP en France / Part de
marché en 2005 (source PAC)
1) SAP / 43%
2) Oracle / 22%
3) Sage/Adonix / 5%
4) Intentia Consulting / 5%
5) SSA / 3%
6) Cegid / 3%
7) Générix / 2%
8) Microsoft Dynamics / 2%
9) Autres / 15% 12
Le marché ERP: autres sources
 http://www.entreprise-erp.com/articles/index.htm

 Le marché des ERP en France : 4 milliards


d'euros en 2007

 Croissance annuelle de près de 6% Grâce aux


services associés aux ERP (source IDC)

13
La politique des éditeurs
Marché des grands comptes saturé  renouvellement
forcé par le versionning
70% des entreprises ont un ERP (plus de 80% des GE)
 Marché PME à compléter  renforcement des politiques
commerciales des éditeurs
Atteindre une taille critique  rachat et fusion
Augmenter le périmètre fonctionnel des offres
Intégration de SCM et CRM
Intégration du e-commerce
Nouveaux modes de distribution :
ASP
SaaS – « on demand »
14
ERP
I. Définition
II. Genèse & marché
III. Caractéristiques potentielles
IV. ERP & Flexibilité
V. Projets ERP
VI. Gouvernance des projets ERP
VII. ERP libre et nouveaux modes d’accès
15
ERP : caractéristiques potentielles

1. Evolutivité
2. Portabilité
3. Intégration modulaire
4. Paramétrage
5. Référentiel unique
16
Evolutivité : capacité d’évolution

 obtenue par :
 la portabilité
 la modularité
 le paramétrage
 Les actions d’évolution de
l’éditeur  dépendance !
17
ERP : caractéristiques potentielles

1. Evolutivité
2. Portabilité
3. Intégration modulaire
4. Paramétrage
5. Référentiel unique
18
Portabilité :

 Capacité à fonctionner sur des


configurations informatiques
différentes
 Facilite le changement
d’environnement informatique
 Dépend de la gestion de
configurations de l’éditeur
19
Relativisme de la portabilité :
 Les éditeurs n’adoptent pas toutes
les configurations informatiques
possibles mais seulement plusieurs
systèmes parmi ceux devenus des
standards de fait : Windows NT,
architecture AS400, client serveur,
SGBD standards…
 Impacts de l’ASP sur la portabilité ?
20
ERP : caractéristiques potentielles

1. Evolutivité
2. Portabilité
3. Intégration modulaire
4. Paramétrage
5. Référentiel unique
21
Intégration modulaire :
modules comptabilité - finance
 FI : gestion financière
 Comptabilité générale, clients,
fournisseurs, trésorerie, états
réglementaires grand-livre …
 CO : contrôle de gestion
 Suivi des coûts, compte de résultat
analytique
 AM : gestion des immobilisations
22
Intégration modulaire :
modules logistiques
 SD administration des ventes
 MM : gestion des matières
 Achats approvisionnement
 Gestion des stocks
 PP gestion de la production
 Planification , suivi de fabrication, coût de
revient

23
Intégration modulaire :
autres modules
 PS : gestion de projet
 QM : gestion le la qualité
 PM : gestion de la maintenance
 HR : gestion des ressources humaines
 Datawarehouse
 Workflow

24
Intégration modulaire : principe
AM
SD

Base de données
QM Souvent
oracle

PM FI

CO

25
L’Intégration modulaire dépend:
 Du nombre de modules réalisés par
l’éditeur
 Et de la qualité de l’architecture
 Plus le nombre de modules de l’éditeur
est grand
 Plus l’entreprise dispose d’une gamme
variée de fonctions et d’une possibilité
d’élargissement
26
Module : qualité de l’architecture
Un système modulaire est composé de
sous-systèmes (modules)
relativement indépendants mais
fonctionnant comme un tout
intégré.
 Couverture fonctionnelle = nombre
de modules adoptés
27
Avantages de l’intégration modulaire
 Une couverture fonctionnelle élevée
améliore :
 L’échange entre les fonctions
 la circulation hiérarchique des flux
 permet un fonctionnement efficient
sans redondance et sans
tampons
 MAIS en cas de panne bloque l’ensemble
du SI 28
ERP : caractéristiques potentielles

1. Evolutivité
2. Portabilité
3. Intégration modulaire
4. Paramétrage
5. Référentiel unique
29
Paramétrage

 Confère une généricité aux modules


qui sont aptes ainsi à résoudre des
problèmes plus larges (moins
spécifiques)

30
Paramétrage
 Cette possibilité est obtenue par la
gestion d’une base de règles
 De l’ordre de 10000 pour SAP
 L’activité de paramétrage consiste à
sélectionner et activer, parmi l’ensemble
des règles possibles, celles qui
correspondent au contexte de
l’entreprise
 Approche processus indispensable 31
Paramétrage : la réalité
 Plus le choix est large et plus le
paramétrage est complexe

 Les progiciels ne sont jamais omni-


sectoriels mais plurisectoriels

 La base de départ est l’ensemble


des « best practices » de l’éditeur
32
ERP : caractéristiques potentielles

1. Evolutivité
2. Portabilité
3. Intégration modulaire
4. Paramétrage
5. Référentiel unique
33
Référentiel unique
 Une base de données unique
 Uniformisation des interfaces
homme-machine
 Homogénéisation inter
fonctionnelle
 Cohérence interne du SIC
34
Mais le référentiel unique
 N’est pas une caractéristique
exclusive de l’ERP
 On peut y arriver avec un SGBD et
sans ERP
 Soit le choix entre :
 Intégration de logiciel
 Logiciel intégré
 Assemblage de composant
35
ERP
I. Définition
II. Genèse & marché
III. Caractéristiques potentielles
IV. ERP & Flexibilité
V. Projets ERP
VI. Gouvernance des projets ERP
VII. ERP libre et nouveaux modes d’accès
36
ERP : caractéristiques réelles

Flexibilité :
moyen d’atteindre la réactivité

 Flexibilité opérationnelle
 interne
 Flexibilité stratégique
 Externe puis interne
37
Propriétés des systèmes
faiblement couplés

 Amortissent les fluctuations


 Sous-assemblages autonomes
 Moins coûteux à coordonner

38
Couplage et ERP

Plus la couverture fonctionnelle


est importante
Plus le couplage des SI est fort

39
ERP
I. Définition
II. Genèse & marché
III. Caractéristiques potentielles
IV. ERP & Flexibilité
V. Projets ERP
VI. Gouvernance des projets ERP
VII. ERP libre et nouveaux modes d’accès
40
Rappels management de projet SI

Fabrication

Préparation Utilisation

Management

La fabrication regroupe tt les actions d ’élaboration du produit (programme


informatique et organisation)
Le management regroupe les actions de coordination (planning, budget, …)41
Un projet ERP : du T et du O
Le résultat (ouvrage) du projet a
TOUJOURS 2 composantes de
 Produit technique
poids relatifs
 Solutionsmatérielles, logicielles
et ressources associées

 Produit organisationnel
 Évolution des structures,
T O
métiers, processus, etc.
42
Effort d’un projet ERP (CXP)

Mise en place
> 10 MF
60%

Matériel
17% Etude faisabilité
4% et choix
Progiciel
19%

11€€de
delicence de
licence de55àà10€
10€de
decoût
coûtde
demise
miseen
enplace
place
43
Ratios effectifs (CXP)
Utilisateurs Sous-traitance
48% 29%

Informatique
interne
23%

En moyenne : 1 jour de prestataire pour 2 jours d ’utilisateurs


Les phases

1. Avant projet
2. Projet
3. Mise en exploitation 
4. Appropriation

45
Avant projet : Activités types
 Faire émerger l’idée
 Développer un scénario
 Analyser l’existant
 Définir des indicateurs de performance
 Choisir une solution
 Evaluer les changements nécessaires
 Planifier de projet
 Approuver le plan
 Communiquer 46
Avant projet :
problèmes et erreurs courants
 Pression des offreurs (éditeurs & consultant)
 Scénario irréaliste
 Mauvaise compréhension des besoins
 Pas d’ indicateurs de performance
 Solution retenue inadéquate
 Changements nécessaires sous-évalués
 Choix inapproprié des partenaires
 Stratégie de migration et de projet inexistante
47
Avant projet : performance attendue
 Mesure souvent non formalisée

Qualité du scénario
 Alignement avec la stratégie
 Pertinence des indicateurs clés
 Adéquation du budget et du plan
 Intelligibilité des contraintes et des paramètres du projet

48
Avant projet : Résultats possibles

 Abandon de l’idée

 Décision de lancer le projet


 Qualité des paramètres du projet
 Qualité du scénario

49
Les phases
1. Avant projet
2. Projet : 
3. Mise en exploitation 
4. Appropriation

50
Projet : « dollars to assets »
 Organiser l’équipe
 Réaliser le BPR
 Gérer le changement
 Paramétrer
 Convertir
 Tester
 Intégrer
 Former
 Documenter
51
Projet : problèmes et erreurs courants

 Equipe insuffisamment transverse


 Incompétence des prestataires
 Paramétrage inadéquat
 Conversion et intégration déficientes
 Budget formation sous-estimé
 Documentation du projet insuffisante
 Dépassement budgets, délai
52
Projet : performance attendue
COUT
 Budget
 Délai
 Périmètre (envergure)

QUALITE DELAIS

53
Projet : Résultats possibles
 Atteinte des objectifs projet
 Budget
 Délai
 Périmètre
 Techniques

 Atteinte des besoins métiers


 Fonctionnalités
 Performance organisationnelle
 Performance opérationnelle
54
Les phases

1. Avant projet
2. Projet
3. Mise en exploitation 
4. Appropriation

55
Mise en exploitation

Activités types
 Corriger les bogues
 Ajuster les performances

56
Mise en exploitation :
problèmes et erreurs courants
 Diagnostics difficiles
 Résolution des problèmes de performance
difficile
 Retour aux anciennes pratiques
 Dysfonctionnement des opérations
 Dépendance forte des opérations par rapport aux
utilisateurs clés ou aux informaticiens
 Apprentissage collectif insuffisant

57
Mise en exploitation :
performance attendue

 Temps de réponse
 Taux d’indisponibilité
 Impacts momentanés sur la qualité du travail
 Impacts momentanés sur le stress des employés
 Impacts momentanés sur les clients et les
fournisseurs

58
Mise en exploitation : Résultats
possibles

 Terminaison du projet
 Niveau et qualité des objectifs atteints
 Impacts sur les affaires et les opérations
 Réponse aux besoins satisfaisante ou au
contraire insatisfaisante
 Utilisation normale de l’outil

59
Les phases
1. Avant projet
2. Projet
3. Mise en exploitation 
4. Appropriation

60
Appropriation :
« impacts to outcomes »

Activités types
 Audit de projet
 Amélioration continue des opérations, de
l’apprentissage
 Migration vers de nouvelles versions

61
Appropriation :
problèmes et erreurs courants

 Pas d’évaluation des résultats


 Pas de montée de versions
 Turn over des compétences
 Apprentissage collectif faible

62
Appropriation :
performance attendue

 Rarement mesurée
 Indicateurs :
 Amélioration de la performance des opérations
 Croissance de l’apprentissage et des compétences
 Facilité de la migration et des montées de versions

63
Appropriation : Résultats possibles

 Terminaison du projet
 Niveau et qualité des objectifs atteints
 Impacts sur les affaires et les opérations
 Réponse aux besoins satisfaisante ou au
contraire insatisfaisante
 Utilisation normale de l’outil

64
ERP
I. Définition
II. Genèse & marché
III. Caractéristiques potentielles
IV. ERP & Flexibilité
V. Projets ERP
VI. Gouvernance des projets ERP
VII. ERP libre et nouveaux modes d’accès
65
Stratégie managériale des dirigeants
1. Choix d’une solution ERP
2. Cible : couverture
fonctionnelle
3. Stratégie de rupture : BPR
4. Déploiement : Big-Bang ou
progressif 66
AVANTAGES des ERP

1. Peu de développement
2. Maîtrise des coûts du projet
3. Intégration fonctionnelle
4. Uniformisation des procédures
5. Rationalisation des processus

67
INCONVENIENTS des ERP

1. Risque managérial élevé


2. Coûts de la personnalisation
3. Coûts de maintenance
4. Dépendance
5. Ressources mobilisées

68
Choisir entre spécifique et standard
 Le progiciel est un choix standard :
 Evolution logique entre deux versions

Version n Version n + 1

 Evolution lourde entre deux versions

Version n
Version n + 1
69
ERP
I. Définition
II. Genèse & marché
III. Caractéristiques potentielles
IV. ERP & Flexibilité
V. Projets ERP
VI. Gouvernance des projets ERP
VII. ERP libre et nouveaux modes d’accès
70
L’offre ERP libre
 Compierre

 Ofbiz

 TinyERP  openERP

 ERP5

71
Choix ERP libre (source : smile)

72
Nouveau mode de distribution
 Legacy-logiciel

 ASP

 SaaS

73
La logique Logiciel

Client serveur « classique »

Client «lourd »
PC + Serveur
application application
cliente serveur
Réseauétendu
(Internet,Ligne
spécialisée… ) Entreprise
La logique ASP
Application service provider
Modèle ASP

Client «léger »
PC + navigateur Serveur
d’application
ou NC
Réseauétendu
(Internet,Ligne
Entreprise spécialisée… ) Fournisseur
Logique de services aux clients : SaaS

Soft as a Service
 L ’entreprise cliente loue un accès à un service
 Le prestataire assure la connexion (ossature réseaux) et
les serveurs logiciels, la maintenance et la sécurité des
données
Intérêt pour l ’entreprise cliente:
 Moins de compétences informatiques en interne
 Moins de coûts fixes et plus de coûts variables
 Exemple :
 Salesforce
 Google apps

Vous aimerez peut-être aussi