Vous êtes sur la page 1sur 26

La logistique

verte

Élaboré par:
Zakaria NECHNICHE
Sarah HAMZA REGUIG
Amina GUELMAMI
Introduction
• L’un des enjeux majeurs de l’économie moderne est de pouvoir
répondre aux besoins actuels sans limiter la capacité des générations
futures à répondre à leurs propres besoins. Dans ce contexte, une
approche développement durable est fortement préconisée.
• Cela dit, on constate qu’il est inévitable pour l’entreprise entant
qu’entité principale du système économique de passer par une chaîne
logistique environnementaliste, donc, entreprendre une démarche de
logistique verte. Alors comment appliquer une telle démarche? Et
Quels sont ses enjeux?
Plan:
Introduction
I. Logistique et green logistique
II. Evolution de la logistique vers la logistique verte
III. Les acteurs
IV. Les objectifs
V. Les pratiques de la logistique verte
VI. L’apport de la E-logistique à la logistique verte
Conclusion
Quoi ?
• Les préoccupations naturelles des logisticiens ont trait à la maîtrise
des coûts et des délais. Il convient de livrer le bon produit au bon
moment au coût le plus bas tout en respectant les délais promis aux
Clients internes ou externes.

• Cependant avec la prise de conscience écologique des dernières


années et l’obligation de réduire drastiquement qui en découle, le
concept de logistique verte ou logistique durable voit le jour.
1. La logistique

a. Définition :

La logistique représente l’ensemble des activités ayant pour objectif la


mise à disposition, au moindre coût, d’une quantité de produits, à
l’endroit et au moment où la demande existe.
b. Types de logistique :

Au sein d’un système, quatre grands types de logistiques peuvent être


distingués :

• la logistique amont ou d’approvisionnement.

• la logistique interne.

• la logistique aval.

• la logistique inverse.
2. La logistique verte :

• La logistique verte, ou green logistics, se présente comme un


système qui cherche à économiser les ressources, à éliminer les
déchets et à améliorer la productivité.
• Elle doit avoir la plus petite empreinte sur l’environnement et doit
être source d’avantages concurrentiels pour les entreprises qui la
mettent en place
Quand ?
• Une évolution de la logistique traditionnelle vers la logistique verte
s’est faite suite à une série de facteurs qu’a connu ce domaine :

Des facteurs structurels

Des facteurs conjoncturels

Les consommateurs et les partenaires (clients et fournisseurs)


Qui ?
a. Société civile et l’environnement macro-économique :
• ONG.
• Associations de consommateurs et de lutte pour la protection de l’environnement.
• Gouvernements : ils jouent un rôle crucial puisqu’ils sont directement concernés par la
législation, réglementation donc la concrétisation d’une démarche environnementale.

a. Partenaires sociaux :
• Syndicats.

a. Les clients :
• Des clients de plus en plus avertis.
Pourquoi ?
Qu’apporte une démarche de
logistique verte ?
• Elle limite à la source un grand
nombre de formation de déchets.

• Elle permet de réduire les gaspillages


donc les coûts.

• Elle stimule l’innovation et la mise


sur le marché de produits de qualité.
• Elle apporte de la cohérence entre les produits, les
marques, les emballages, les services et les valeurs
de l’entreprise.

• Elle contribue à donner des avantages


concurrentiels significatifs.

• Elle prescrit de bonnes pratiques et incite les


partenaires à s’engager dans une même démarche.
Comment?
La conception durable
Eco-conception

Elle consiste à intégrer les aspects de durabilité dan les phase de conception
ou d’amélioration du produit.
C’est une démarche qui étudie le produit tout au long de son cycle de vie.
> l’utilisation de matières recyclées et recyclables
L’achat durable

• Privilégier les produits recyclés, non polluants,


labellisés.
• Sélectionner des fournisseurs et sous-traitants
engagés dans une démarche de logistique
durable.
• Mutualisation des achats
La production durable

• Une production optimisée qui combat le


gaspillage des ressources augmente à la fois la
productivité et réduit les coûts:
• Consommation énergétiques
• Consommations des matières première
• Réduction des émissions carbone
Le stockage et l’emballage durables

• Réduire les déplacements au niveau de


l’entrepôt en optimisant la disposition des
produits.
• Le tri et réduction des emballages
Le transport durable

> une réduction des


> L’analyse du réseau de distances
transport > Réduire le nombre de
> Mutualisation des moyens déplacements, Optimisation du transport
entre entreprises > Optimiser taux de
> Transport combiné remplissage des camions
> Bannir le retour à vide
La logistique inverse
« C’est le processus de planification, de mise en place et
de contrôle de la performance de l’utilisation des matières
premières, des en-cours: stock, production, produits finis,
de la gestion de la chaîne d’informations, depuis le client ‘’Récupérer les
vers le fournisseur afin de récupérer, créer ou disposer de valeurs des
la valeur quant aux produits vendus et les emballages matières en les
associés, en minimisant l’impact sur l’environnement et remettant à
l’utilisation des ressources mises en œuvre » disposition de la
logistique’’
Et la E-logistique dans tout
ça?
• Utilisation de plusieurs logiciels le long de la chaine logistique
verte:

 Les logiciels qui permettent de calculer les émissions de CO2


d’une opération de transport routier.
TMS: qui permet de planifier, d’observer et d’améliorer l’exécution
des opérations et permet une réduction des réclamations et des
retours.
Les outils de géolocalisations des véhicules, de radio navigation,
l’étiquetage des marchandises avec des codes barres RFID facilitant
la dématérialisations des procédures.
Conclusion
Le principal inconvénient de l’application de ces logiciels est qu’ils sont trop
nombreux et trop généralistes.
Effectivement, on constate que beaucoup de calculateurs ne prennent en
compte que les opérations de transport routier et aucun ne fournit au client
l’impact CO2 d’un colis ou d’un lot partiel.
En l’absence d’un tel outil reconnu aussi bien par les transporteurs que par les
chargeurs, les grands groupes de transport ont développé les leurs.
DHL donne ainsi le choix à ses clients entre plusieurs solutions de transport à
impact écologique différencié et constate que 20 % des clients sont prêts à
payer davantage pour une solution GoGreen qui les aide à réduire leur propre
empreinte environnementale