Vous êtes sur la page 1sur 40

AUDIT OPÉRATIONNEL

L’audit opérationnel porte sur l’organisation


de l’entreprise, plus particulièrement sur les
procédures administratives.

Loucif AMIROUCHE
AUDIT FINANCIER

L’audit financier concerne l’examen des états


comptables.

Loucif AMIROUCHE
Le contrôle interne

« le contrôle interne est l’ensemble des dispositifs


mis en place dan l’entreprise pour obtenir une
parfaite maîtrise de son fonctionnement ».

Loucif AMIROUCHE
L’auditeur

« l’auditeur ne certifie pas, ne garantit


pas, que les documents sont absolument
corrects. Toute expression plus forte
qu’une opinion serait illogique pour
diverses raisons ».

Loucif AMIROUCHE
L’AUDITEUR

Usage du mot opinion :

 Cas des dotations aux amortissements


 Les constatations de l’auditeur ne sont pas
fondées sur un examen complet de toutes les
transactions

Loucif AMIROUCHE
NORMES GÉNÉRALES

 L’examen a été accompli par une ou des personnes qui


possèdent une formation technique suffisante et une
expérience professionnelle en tant qu’auditeur.

 Dans toutes les questions qui se rapportent à la mission,


une complète indépendance d’esprit doit être conservée par
l’auditeur.

 Tout le soin professionnel nécessaire doit être maintenu


au cours de la réalisation des contrôles et dans la
préparation du rapport.

Loucif AMIROUCHE
NORMES DE RÉALISATION DES
EXAMENS
 Le travail planifié de manière satisfaisante, et les assistants,
s’il y en a, seront supervisés de manière appropriée.
 une étude et une évaluation appropriée du contrôle interne
existant pour déterminer le degré de confiance qui peut leur
être accordé et pour fixer l’étendue correspondante des tests
auxquels les procédures d’audit pourraient être limitées
 Des éléments justificatifs appropriés suffisants doivent être
obtenus par inspection ou observation, enquête et
confirmation, pour obtenir une base raisonnable à
l’expression des opinions relatives aux documents financiers
soumis à contrôle.

Loucif AMIROUCHE
NORMES DE RAPPORT

Le rapport doit :
 Indiquer si les documents financiers sont présenté en
accord avec les principes comptables généralement admis.

 Déclarer si ces principes ont été observés de manière


identique tout au long de la période soumise à contrôle par
rapport à la période précédente

 Contenir une expression de l’opinion en ce qui concerne les


documents financiers

Loucif AMIROUCHE
NORMES DE RAPPORT

Quand une opinion générale ne peut être exprimée, les


motifs correspondants doivent être indiqués. Dans tous
les cas où le nom de l’auditeur est associé à des
documents financiers, le rapport doit contenir une
indication sans ambiguïté du caractère de l’examen de
l’auditeur.

Loucif AMIROUCHE
STANDARDS ET PROCÉDURES

 Le standard (norme) exige une base de


comparaison

 Les standards se référent à la qualité du travail

 Les procédures se référent à ce qui est fait

Loucif AMIROUCHE
LE CONTRÔLE INTERNE
le plan comptable

« un plan comptable est une liste de tous les


comptes nécessaires pour l’établissement des
documents financiers (comptables)…ce plan
comptable comprend, ou présente en annexe,
une description des différents types d’écritures
propre à chaque compte ».

Loucif AMIROUCHE
LE CONTRÔLE INTERNE
Définition :
« le contrôle interne comprend le plan d’organisation
et l’ensemble des méthodes coordonnées, adoptés à
l’intérieur d’une entreprise, pour la protection de
ses biens, pour le contrôle de la précision et du
degré de confiance de ses documents comptables,
pour promouvoir l’efficacité des opérations, et
pour que soient suivies les politiques prescrites par
la direction ».

Loucif AMIROUCHE
LE CONTRÔLE INTERNE

Le système de contrôle interne est le moyen par


lequel la direction s’assure :

 L’information
 La protection du patrimoine (détournements, négligences …)

 La maîtrise du fonctionnement pour une


exploitation efficace de l’entreprise

Loucif AMIROUCHE
LE CONTRÔLE INTERNE
type d’informations

 Avons nous suffisamment d’article « 11947 » pour


répondre à la demande du client ?

 Quels sont les effectifs qui figurent sur le chantier « A », et


quelle est l’importance des heures supplémentaires ?

 Quelle est l’importance des dépenses publicitaires pour le


mois dernier ?

Loucif AMIROUCHE
CONDITIONS D’UN CONTRÔLE
INTERNE PERFORMANT
 Un plan d’organisation qui prévoit une séparation appropriée des
différentes fonctions et des responsabilités correspondantes.

 Un système de procédures d’autorisations et d’enregistrements bien


adapté, pour fournir un contrôle comptable raisonnable sur les
différents actifs, sur les engagements, ainsi que sur les produits et les
charges.

 Des méthodes solides et éprouvées doivent être suivies pour


l’accomplissement des différentes tâches et fonctions de chacun des
services prévus dans l’organisation de l’entreprise. Le personnel doit
posséder une qualification normalement adaptée à ses responsabilités.

Loucif AMIROUCHE
LE CONTRÔLE INTERNE

« les délégations de responsabilités et l’ensemble


des procédures et politiques doivent être
formulés par écrit…..Le manuel des procédures
doit contenir les mesures prévues pour exécuter
les différentes tâches qui s’attachent à chaque
responsabilité ».

Loucif AMIROUCHE
LE CONTRÔLE INTERNE

L’organigramme est une formalisation de


l’organisation de l’entreprise, il montre les
différentes relations et niveaux de
responsabilité.

Loucif AMIROUCHE
« maintenance » du contrôle interne

Le système de contrôle interne exige une


« maintenance » pour faire face :

 Au laisser aller (habitude, routine…)

 À l’évolution de l’organisation.

Loucif AMIROUCHE
LE CONTRÔLE INTERNE
Chaque fois qu’il est possible, les responsabilités
suivantes doivent être le fait de différentes
personnes :

 L’autorisation (de la transaction)

 L’enregistrement (de la transaction)

 La conservation (des actifs objet de la transaction)

Loucif AMIROUCHE
AUDIT INTERNE

« l’audit interne est une activité indépendante


d’appréciation, dans le cadre d’une entreprise ou
d’une organisation qui porte sur l’examen des
opérations comptables, financières et autres,
l’ensemble conçu dans une perspective de services
destinés, principalement à la direction. C’est un
contrôle de nature directoriale qui opère par la
mesure et l’appréciation de la qualité des autres
contrôles ».

Loucif AMIROUCHE
AUDIT INTERNE
L’audit interne porte sur :
 L’examen des domaines comptables et de manière générale,
de l’ensemble de l’exploitation
 La vérification de la mise en œuvre des procédures instituées
dans l’entreprise
 La vérification de la comptabilisation et de la sauvegarde
contre les pertes des différents biens de l’entreprise
 La vérification de la fiabilité de l ’information (comptable et
autre)
 L’appréciation de la qualité avec laquelle sont remplies les
différentes responsabilités déléguées dans le cadre de
l’entreprise

Loucif AMIROUCHE
AUDIT INTERNE
L’auditeur interne a pour mission :

 L’évaluation

 Le contrôle de conformité

 La vérification

Loucif AMIROUCHE
La vérification

Vérification :

Des enregistrements comptables

Des actifs

Loucif AMIROUCHE
TYPES DE VÉRIFICATION

 Comparaison des chiffres avec les sommes d’information

 Contrôle des entrées à partir des pièces de base, (totalisation des


entrées, contrôle de la précision de l’imputation de telles informations aux comptes, tests sur la
précision des imputations de dépenses sur les factures de fournisseurs)

 Contrôle de la série ininterrompue des enregistrements (des


chèques, des factures aux clients, des commandes d’achats lorsqu’il s’agit de séries pré numérotées)

 Contrôle de la correspondance entre les balances auxiliaires


relatives aux comptes clients et le compte général clients

Loucif AMIROUCHE
AUDIT INTERNE : ÉVALUATION

1. Évaluation du contrôle interne

2. Évaluation de l’efficacité administrative et


comptable

3. Évaluation des performances générales

Loucif AMIROUCHE
ÉVALUATION DU CONTRÔLE
INTERNE
• Évaluation du contrôle interne afin de déterminer si le
système comptable est bien adapté pour :

• Fournir une information précise appropriée

• Assurer le protection des ressources de l’entreprise contre


les pertes, vols détournements ou négligences

• Assurer un contrôle sur les opérations d’exploitation

Loucif AMIROUCHE
Évaluation de l’efficacité administrative et
comptable
Évaluation de l’efficacité administrative et comptable
dans des domaines tels que :
• L’efficacité des procédures

• L’utilisation des équipements informatiques

• La qualité du personnel

• Le programme de conservation ou de destruction des


documents

Loucif AMIROUCHE
Évaluation des performances générales

Évaluation des performances générales sous l’angle :


• Des politiques appliquées

• Du plan d’organisation

• Des procédures suivies

• Des performances individuelles

Loucif AMIROUCHE
CONTRÔLE DE CONFORMITÉ
Le contrôle de conformité consiste à vérifier que le
programme prévu est effectivement mis en œuvre.
Ce travail se fait par le biais :

 D’enquête

 D’observation

 De l’examen des rapports des enregistrements

Loucif AMIROUCHE
CONTRÔLE DE CONFORMITÉ

Le contrôle de conformité est particulièrement


important dans les entreprises à succursales.

Loucif AMIROUCHE
Audit : examens
1. Le système de contrôle interne
2. Le caractère ordonné et net des documents financiers des
magasins et des ateliers
3. La qualification et la compétence des personnes
responsables pour superviser et établir des documents
comptables
4. L’absence d’aucune raison connue ou apparente pour
altérer les chiffres qui entrent dans les documents
financiers
5. Le caractère raisonnable des chiffres figurant dans les
documents financiers
6. La cohérence des chiffres des documents financiers d’une
année sur l’autre

Loucif AMIROUCHE
LES PAPIERS DE TRAVAIL
• Ils apportent une assistance directe pour la réalisation de
l’audit
• Ils fournissent un historique montrant que le travail a été
exécuté.
• Ils contiennent les bases de l’opinion de l’auditeur
• Ils fournissent les informations qui sont utilisées dans le
rapport de l’auditeur
• Ils aident les managers et les chargés de mission dans
l’examen et l’évaluation du travail des personnes placées
sous leurs ordres.

Loucif AMIROUCHE
LES PAPIERS DE TRAVAIL

• Ils sont la propriété de l’auditeur (externe)

• Ils doivent être soigneusement conservés

• Ils constituent la principale pièce justificative (du


travail et du sérieux de l’auditeur)

Loucif AMIROUCHE
LES PAPIERS DE TRAVAIL

Identification : 3 éléments fondamentaux

 Le nom du client

 Le titre du tableau particulier

 La date des documents financiers soumis à examen

Loucif AMIROUCHE
DOSSIER D’IDENTIFICATION

Le dossier d’identification est tenu sous forme de fiches et


contient des informations d’ordre général :

• Client, mission

• Schéma des programmes pluriannuels

• Adresse, registre de commerce (numéro d’identification)

Loucif AMIROUCHE
LE DOSSIER PERMANENT

Il est subdivisé en sous dossiers :


• Table des matières reprenant la liste des éléments figurant
au « dossier » permanent
• Note relative au problème à suivre
• Un sous dossier juridique (statuts mis à jour, administrateurs, listes des
actionnaires, copies des différentes assemblées, extraits des réunions du conseil d’administration ou
directoire ou conseil de surveillance)

• Un sous dossier fiscal (déclarations annuelles, études, notifications)


• Un sous dossier relatif aux réglementations particulières
• Un sous dossier portant sur les relations de groupes
• Un sous dossier relatif à l’organisation et aux délégations
de responsabilité à l’intérieur de la société (signature de contrats,
documents financiers)

Loucif AMIROUCHE
LE DOSSIER PERMANENT
(suite)
• Un sous dossier relatif à l’organisation financière (plan comptable,
instruction relative à l’élaboration des comptes)

• Un sous dossier relatif aux contrats importants conclu par


la société (documents financiers, prêts, emprunts, brevets, licences, contrats de travail
importants)

• Un sous dossier relatif à l’activité de la société (son organisation, ses


moyens de production, ses produits, ses conditions de fonctionnement)

• Un sous dossier « contrôle interne »


• Un sous dossier relatif aux comptes qui présentent peu de
mouvements
• Un sous dossier regroupant toute autre information utile
(rapport annuel, rapport général, rapport spécial)

Loucif AMIROUCHE
DOSSIER « MISSIONS SPÉCIALES »

Le dossier « missions spéciales » contiendra l’ensemble


des documents relatifs aux interventions faites dans le
cadre des obligations particulières du commissaire aux
comptes (documents de contrôle et de vérification,
rapports correspondants)

Loucif AMIROUCHE
PRÉPARATION DU CONTRÔLE ANNUEL

On retrouve :
• Un tableau général des contrôle à réaliser
• Un questionnaire du contrôle interne
• Programme de contrôle détaillé de l’exercice
• Modifications intervenues au niveau du dossier juridique (copies des
réunions du conseil d’administration)
• Déclaration fiscale de l’exercice et d’autres informations
complémentaires
• Conventions autorisées qui doivent faire l’objet d’un rapport spécial
• Modifications intervenues dans l’organisation générale et comptable de
la société
• Copies des nouveaux contrats

Loucif AMIROUCHE
PRÉPARATION DU CONTRÔLE ANNUEL
(suite)
• Informations relatives à l’évolution de l’activité de l’entreprise
• Balance et différentes écritures d’ajustement
• Documents annexes aux documents financiers (informations relatives
à l’après bilan)

Loucif AMIROUCHE

Vous aimerez peut-être aussi