Vous êtes sur la page 1sur 16

Encadré par: Mr Bouayad

Réalisés par: MOUGARI Zineb // HADDI Khaoula


KARIMOU Maryem // BENAMAR Kenza
STITOU Mohamed // ELHILALI Tarek
• Définition et historique
• Objectifs de l’audit externe
Axe 1: Généralités • Méthodologie générale de l’audit externe
sur l’audit externe

• Le concept de la performance des entreprises marocaines


• Le rôle de l’audit externe dans la performance des entreprises
Axe 2: L’intéraction
• Les avantages et limites de l’audit pour l’efficacité de la fonction
entre audit externe audit externe
et performance

• Présentation des BIG FOUR


Axe3: Les principaux • Cas de PWC au Maroc
cabinets qui assurent
l’audit externe: cas
des BIG FOUR
Dans un environnement en perpétuel changement, et face à une concurrence de plus en plus
accrue, les entreprises se doivent perfectionner leur management de façon à prendre les
décisions qui s'imposent en temps voulu.

La fonction d’audit externe se présente comme une réponse aux dysfonctionnements que peuvent
subir les entreprises, il a fait preuve à l’amélioration de la compétitivité d’entreprise.

Pour ce faire, les entreprises sont appelées à améliorer la qualité de l'information financière
présentée aux différents utilisateurs. D'où la nécessité d'un audit externe visant à exprimer une
opinion sur la qualité des informations fournies et à certifier les états financiers de l’entreprise.
Cette qualité s'apprécie par rapport à des critères précis tels que la régularité, la sincérité des
comptes ainsi que l'image fidèle, que ceux-ci donnent, du patrimoine, de la situation financière et
des résultats de l’entreprise.

Nous pouvons dire que nous vivons de plus en plus dans une société d’audit.

La problématique:

«Dans quelle mesure l’audit externe peut influencer la performance de


l’entreprise ? »
I- Définition de l’audit externe

D’une manière générale l’audit peut être défini


comme «l’examen professionnel d’une information en vue
d’exprimer une opinion motivée, responsable et
indépendante par référence à un critère de qualité, cet
opinion doit accroitre l’utilité de l’information »

On peut dire alors que « L’audit externe est l’examen critique


des informations comptable, effectué par une personne
indépendante et compétente en vue d’exprimer une opinion
motivée sur la régularité et la sincérité des états financiers
d’une entité »
A partir du 19 ème siècle que remonte l'apparition progressive de l'audit sous la
forme qu'il connaît actuellement. En effet, l'audit a connu une évolution au
niveau méthodologique, d'une part ses origines historiques , d'une autre part la
première technique dont l'auditeur se basait pour faire son travail était
le pointage détaillé .

Toutefois le problème d'exhaustivité se posait d'où le passage à l'approche par


les systèmes.

Dans le souci de réduire le coût de sa mission, d’où l’apparition de l'approche


par les risques qui décompose la mission d'audit en 3 phases.
II- Objectifs de l’audit externe

• c'est la conformité des comptes à la réglementation et


aux principes comptables généralement admis. La
La réglementation se compose des textes législatifs ou
réglementaires, mais aussi des règles fixées par la
régularité jurisprudence et des normes élaborées par les
organisations professionnelles

• c'est l'application de bonne foi des règles et des


procédures comptables en fonction de la connaissance
la que les responsables des comptes ont de la réalité. Elle
implique l'évaluation correcte des valeurs comptables
sincérité et une appréciation raisonnable des risques et des
dépréciations ;

le respect • Consiste à choisir, parmi les méthodes de présentation


ou de calcul envisageables, les mieux adaptées à la
de l'image réalité de l'entreprise et à fournir les informations
nécessaires à leur compréhension, en particulier dans
fidèle le cadre de l'ETIC.
III-Méthodologie générale de l’audit financier :

La prise de connaissance L'identification des Elaboration du


de l'entreprise domaines à risques programme de travail
Axe 2 : Interaction entre audit externe et
performance
I- Le concept de la performance des entreprises
marocaines

La performance d’une entreprise s’articule autour de tout ce qui contribue à améliorer


le couple valeur-coût et qui tend ainsi vers la maximisation de la création nette de
valeur. On peut ainsi traduire une entreprise performante par :
 Une entreprise pérenne, qui gagne de l’argent et qui est durablement profitable
 Une entreprise qui défie ses concurrents en termes de qualité et de rapidité de
service
 Une entreprise innovante, efficiente, réactive et qui évolue sûrement,
constamment et durablement
 Une entreprise qui crée de la valeur tout en répondant aux exigences du marché
avec une longueur d’avance
 Une entreprise qui a su mettre en place de bons indicateurs de performance pour
établir des stratégies de développement gagnantes
 Une entreprise où règnent valeurs, motivation, compétences, intelligence
collective et autonomie
 Une entreprise ayant réussi à fidéliser ses clients, remplir son portefeuille de
commandes grâce à une veille permanente et à une projection continue dans le
futur
II- le rôle de l’audit externe dans la performance
des entreprises

L’audit externe est mis en œuvre par un organisme indépendant chargé de vérifier la
validité des informations communiquées aux parties par les institutions. Ainsi, l’audit
externe se définit comme étant un examen indépendant et formel de la situation financière
d’un organisme ainsi que de la nature et des résultats de ses activités. Cette étude est mise
en œuvre par des commissaires aux comptes professionnels. Ils ont pour but de s’assurer
de la pertinence des rapports de la direction et de la crédibilité des états financiers. Elle
permet également de dresser la responsabilité des institutions dans la gestion des capitaux
des bailleurs et d’objectiver les points faibles des suivis internes.
Les travaux d’audit externes peuvent varier énormément en fonction des objectifs. En effet,
un auditeur externe est en mesure d’effectuer différents types d’audit :
• Les audits des états financiers.
• Les missions d’audit spéciales.
• Les missions d’examen (procédures étant convenues à l’avance).
• Les missions d’examen limité et de compilation.
L’audit externe peut être imposé par la loi ou par certaines
réglementations.
Les organismes répertoriés comme étant des intermédiaires financiers sont
tenus d’établir des états financiers audités. Dans certains pays, il est
impératif que toutes les ONG (organisations non gouvernementales)
présentent des états financiers audités qu’elles soient considérées ou non
comme institutions financières.
Donc dans un audit des états financiers, l’auditeur est chargé d’émettre
une opinion sur la situation financière d’une institution en vérifiant si elle
est bien conforme aux normes comptables. L’étendue des travaux d’un
auditeur se base sur :
L’examen des données qui justifient les montants et l’ensemble des
éléments constituant les états financiers.
• L’évaluation des normes comptables appliquées par l’institution.
• L’analyse des principales estimations fournies par la direction.
• L’étude de la présentation globale des états financiers.
• L’auditeur a le choix d’émettre trois opinions :
• une opinion sans réserve : stipule que les états financiers de
l’institution sont représentés de façon transparente et fidèle. C'est-à-dire
qu’ils ne comportent aucune anomalie significative.
• une opinion avec réserve : reflète des problèmes de gestion qui ne
permettent pas à l’auditeur d’exprimer une opinion sans réserve.
• une opinion défavorable : est émise lorsque les normes comptables ne
sont pas respectées et que les états financiers sont biaisés
III-Les avantages et limites de l’audit
pour l’efficacité de la fonction de l’audit externe

Avantages Limites

Avantages à court terme La principale barrière à l’exercice


Les entreprises peuvent en tirer des bénéfices d’auditeur externe est ce manque
immédiats d'avoir en audit externe, le principal d’appartenance. En effet, l’auditeur
avantage étant que tout processus ou d'une externe ne fait pas partie de l’entreprise.
déficience opérationnelle l'auditeur trouve Il côtoie ses employés pendant une
peuvent être rapidement corrigées ou période importante sans en être un
améliorées. Aussi, de nombreuses entreprises élément.
comptent sur leurs états financiers pour calculer A chaque mission, il a l'impression de
les déclarations de revenus, ce qui serait changer d'entreprise et d’être dans
incorrect parce que des états défectueux, ce qui l’obligation de s’impliquer et de s’intégrer
entraîne des pénalités et des intérêts fiscaux. à sa politique. Il doit aussi faire preuve
Avantages à long terme d’une excellente capacité de
communication car il n’est pas évident
Les avantages à long terme des audits externes de pouvoir diagnostiquer, observer et
comprennent l'assurance pour la gestion et le relever les défaillances quand les
conseil d'administration que les contrôles employés nous considèrent comme un
comptables et les procédés utilisés sont étranger
.

efficaces, ainsi qu'une augmentation de la


confiance dans la société par les investisseurs,
les régulateurs et le public en général.
Axe 3 : Les principaux Cabinets comptables qui
assurent l’audit externe cas des BIG FOUR
I- REPRESENTATION DES BIG FOUR
Les Big Four sont les quatre plus grands réseaux de services
professionnels au monde (Deloitte, PwC, EY<Ernst & Young> ,
KPMG), offrant des services d'audit, d'assurance, de fiscalité, de
conseil en gestion, de conseil, d'actuariat, de financement
d'entreprise et de services juridiques. Ils traitent la grande majorité
des audits pour les entreprises cotées en bourse ainsi que de
nombreuses entreprises privées.
Présentation de l’entreprise PWC Maroc :

• PwC développe au Maroc des missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil


pour des entreprises de toutes tailles, privilégiant des approches sectorielles et
assurant confiance et valeur ajoutée pour ses clients et l’ensemble des parties
prenantes.
• Dans le monde, plus de 208 000 personnes travaillent en réseau dans 157 pays,
partageant points de vue, expériences et solutions pour proposer des perspectives
innovantes et des conseils adaptés à chaque problématique.
• PwC fait référence au réseau mondial qui est fédéré par des valeurs partagées par
l’ensemble de ses membres, fort des ressources mises en commun, au niveau
mondial et doté d’une méthodologie et d’outils homogènes, le réseau PwC garantit
aux clients à la fois les moyens et la puissance d’une organisation globale, mais
aussi la compréhension et la prise en compte de sensibilités économiques ou
culturelles locales.
• Au Maroc, elle développe cette approche, à travers deux entités juridiques, membres
du réseau international PwC International Ltd :
– PwC Maroc (Audit, expertise comptable, Juridique et Fiscal)
– PwC Advisory (Activités de Conseil, Fusions et Acquisitions et Restructurations).

PwC au Maroc rassemble aujourd'hui 10 Associés et plus de 120 collaborateurs,
L'ensemble de son personnel a acquis une longue expérience dans le domaine de
l'audit et du conseil. C'est l'un des premiers cabinets d'audit et conseil au Maroc. Ceci
lui permet d’offrir à ses clients, depuis Casablanca, une réactivité, une proximité et
une connaissance accrue du tissu économique local.
Fiche signalétique :

Raison sociale Coopers & Lybrand Maroc

Forme juridique SA

Capital 500 000 DHS

Activités Audit et Conseil

Siège social 83, avenue Hassan II- 20000 Casablanca,


Maroc

N° RC 75 745

N° Patente 34 108 719

Id.Fisclae 01 020 042

CNSS 354185

Téléphone 052298 40 40/ 77 90 00

Site internet www.pwcglobal.com


• En guise de conclusion, on peut dire que le présent exposé a été pour nous
une occasion de toucher un aspect très important du travail de l’auditeur
qu’est l’appréciation de l’audit externe.

• Tout au long des travaux réalisés par l’auditeur, ce dernier ne doit pas
perdre de vue l’intime dépendance entre les différentes phases de sa
démarche devant le conduire à se prononcer sur la sincérité et la régularité
des informations contenues dans les états de synthèse.

• Il est aussi très important de ne pas perdre d’esprit que l’audit reste un des
outils à moduler selon les entreprises. En changeant de secteur, de taille ou
encore de forme, la démarche d’audit nécessite une adaptation adéquate.
Afin qu’il y ait création de valeur ajoutée, et pour l’auditeur et pour
l’entreprise, une interaction entre ces membres s’impose pour la bonne
marche de l’opération.
BIBLIOGRAPGIE/WEBOGRAPHIE
Bibliographie:
• Mémoire sur l’audit comptable et financier
• BENOIT (2010) « Audit et contrôle interne » Edition EMS
Management & société
• DUALITE AUDIT INTERNE / AUDIT EXTERNE
• “AUDIT FINANCIER” de GERMOND BERNARD, Edition
1991
• « AUDIT FINANCIER : PROPOSITION D'UNE DEMARCHE
SPECIFIQUE POUR LA DETECTION DE FRAUDES - CAS
DU CYCLE VENTES/CLIENTS D'UNE ENTREPRISE
INDUSTRIELLE »
Webographie:
• www.pwc.fr/
• www.leconomiste.com
• www.l-expert-comptable.com
• www.academia.edu
• www.economie.gouv.fr

Vous aimerez peut-être aussi