Vous êtes sur la page 1sur 39

Gain en capital

Chapitre L
Historique
 Gain (Perte) en capital imposable
(déductible) depuis 1er janvier 1972
 Règles spéciales existent pour bien acquis
avant cette date
 But n’imposer que le gain en capital
accumulé après cette date
 Pas matière au cours
Applicable
 Bien de nature capital
 Biens immeubles : Terrain, Bâtisse
 Biens meubles : Machinerie
 Titres de créances : Placements, Prêts à des
employés
 GEC
 Pas applicable à des BIA (sauf si choix)
 PEC
 Pas applicable à:
 des biens amortissables
 des BIA
 Biens à usage personnel (BUP) sauf BMD
Fonctionnement (Rappel SCO3512)
Calcul du revenu net
3b) Gain en capital imposable (exclus BMD) +

Gain en capital imposable net sur BMD >= 0


GEC imposable sur BMD
(Ms) PEC déductible sur BMD
(Ms) Report pertes - PCN sur BMD

Perte en capital déductible -


Perte en capital déductible (excluant BMD)
(Ms) PDTPE (perte dédutible au titre
d'un placement d'entrerprise)
>= 0

3d) PDTPE -
Revenu net >= 0

Déduction dans le revenu imposable


Report des pertes - PCN (sans BMD) -
Déduction pour gain en capital (DGC) -

Revenu imposable >= 0


Report de pertes (Rappel SCO3512)
 Déduites dans le calcul du revenu imposable
(Exception pour BMD)

 Période de report
 -3 ans à + l’infini (décès)
 Donc une perte subie en 2013 peut être déduite du
revenu imposable dans les déclarations fiscales des
années 2010, 2011, 2012, 2014 et suivantes

 Montant maximal de la perte que l’on peut


déduire une année
 Concurrence du gain en capital imposable en 3b
 Doit rajuster le montant de la perte si taux d’inclusion
diffère
BUP (Bien à usage personnel) (Rappel SCO3512)
 PD/PBR révisé à 1,000$ si inférieur

 GEC imposable

 PEC pas déductible


BMD (Bien meuble déterminé) (Rappel SCO3512)
 BUP qui généralement prennent de la
valeur
 Œuvres d’art / bijoux / manuscrits – livres
rares / timbres / pièces de monnaie

 Règle 1,000$ minimum s’applique

 Perte en capital déductible jusqu’à


concurrence de GEC sur BMD
 Pertes non utilisées reportables –3,+7ans
Calcul GECI/PECD
Article 40(1)

Produit de disposition (art 54) PD XXX


Seulement à
l’année de la
(Moins) Prix de base rajusté (coût) (art 53) PBR (XXX) vente, sinon 0
(Moins) Frais inhérents à la vente (XXX)
XXX

(Plus) Provision de l'année précédente XXX


(Moins) Provision de l'année courante (XXX)

Gain(Perte) de l'année XXX


Taux inclusion 50%
GECI/PECD XXX
Définition
 PBR (prix de base rajusté)
 Biens amortissables (art. 54)
 Le coût en capital (réf. amortissement)

 Biens non amortissables (art. 54 et 53)


 Coût incluant frais à l’achat (commissions, frais
légaux)
 +/- ajustements dans le temps
 Actions : Avantages imposables inclus au revenu
(réf: Options d’achat d’actions) (augmente le
PBR)
 Terrain: Subvention reçue (réduit le PBR)
 Terrains vacants : Impôts fonciers et intérêts
capitalisés (augmente le PBR)
Provision
 Permettre d’arrimer l’imposition du gain
en capital avec les encaissements relatifs
à la disposition
 Optionnelle
 Durée maximale provision – 4 ans
 Montant de la provision maximale
 Moindre de :
 GEC initial * (Montant à recevoir/Produit disposition)
 X/5 du GEC initial (4/5 la 1re année, 3/5 la 2e année…)
 Provision non permise au décès sauf si
transfert au conjoint
Exemple – Provision
En 20-A, vente terrain - PBR 60,000$ et PD = 100,000$
Reçu 10,000$ lors de la vente et montant payable 30,000$ / année (20-B, C et D)

20-A 20-B 20-C 20-D

GEC 40 000 $ 0$ 0$ 0$

Provision année
précédente 32 000 $ 24 000 $ 12 000 $

Moins
Provision année
courante
GEC * Montant à
recevoir/PD 40*90/100 36 000 $ 40*60/100 24 000 $ 40*30/100 12 000 $ 40*0/100 0$
x/5 40K *4/5 32 000 $ 40K *3/5 24 000 $ 40K *2/5 16 000 $ 40K *1/5 8 000 $

GEC pour l'année 8 000 $ 8 000 $ 12 000 $ 12 000 $


GECI 4 000 $ 4 000 $ 6 000 $ 6 000 $
Résidence principale (art 40(2)b))
 Exemption du GEC (maison + terrain)
 Règles
 Résidence normalement habitée au cours
de l’année
 Depuis 1982 – une résidence principale
désignée par famille
 Terrain max – ½ hectare

 Calcul du montant exonéré


1 + Nombre d’années désignées RP
GEC *
Nombre d’années possédées
Résidence principale

Famille A détient 2 résidences


Achat Coût JVM GEC
Résidence - St-Hubert 1993 65 000 205 000 140 000
Chalet - Magog 2002 110 000 220 000 110 000
250 000
En 2012, la Famille A doit vendre ses 2 propriétés car déménage aux États-Unis
Quelle résidence la famille A doit-elle déterminer comme résidence principale ?
Résidence principale - solution
Famille A détient 2 résidences
Achat Coût JVM GEC
Résidence - St-Hubert 1993 65 000 205 000 140 000
Chalet - Magog 2002 110 000 220 000 110 000
250 000
Famille A doit vendre ses 2 propriétés car déménage aux États-Unis
Quelle résidence la famille A doit-elle déterminer comme résidence principale ?

Si choisit résidence de St-Hubert comme résidence principale


GEC Années résidences désignées / Années propriétaires GEC exempté
St-Hubert 140 000 1+1993 à 2011 incl (20 ans) / 20 ans 140 000
Magog 110 000 1+2012 (2 ans) / 11 ans 20 000
160 000
Résidence principale - solution
Famille A détient 2 résidences
Achat Coût JVM GEC
Résidence - St-Hubert 1993 65 000 205 000 140 000
Chalet - Magog 2002 110 000 220 000 110 000
250 000
Famille A doit vendre ses 2 propriétés car déménage aux États-Unis
Quelle résidence la famille A doit-elle déterminer comme résidence principale ?

Si choisit résidence de St-Hubert comme résidence principale


GEC Années résidences désignées / Années propriétaires GEC exempté
St-Hubert 140 000 1+1993 à 2011 incl (20 ans) / 20 ans 140 000
Magog 110 000 1+2012 (2 ans) / 11 ans 20 000
160 000
Si choisit résidence de Magog comme résidence principale
Magog 110 000 1+2003 à 2012 incl (11 ans) / 11 ans 110 000
St-Hubert 140 000 1+1993 à 2002 incl (11 ans) / 20 ans 77 000
187 000
Choix : Favoriser comme résidence principale celle de Magog

Aurait-il une façon plus rapide de le déterminer ?


Biens identiques
 Valeurs mobilières et titres semblables
 Problématique : Déterminé PBR
 PBR = Coût moyen
Titre canadien (39(4))
 Choix de considérer tous titres canadiens
comme des immobilisations
 Évite d’avoir à justifier que pas détenu avec
expectative de revenu, donc évite revenu
d’entreprise
 Non applicable
 Courtier en valeurs mobilières
 Institutions financières
 Non résident
Perte apparente (art. 54, 40(3.3) et 40(3.4)) (livre:
section 5.2)

 Lors de la disposition d’un bien et le


vendeur ou une personne affiliée au
vendeur est propriétaire du même bien ou
d’un bien semblable dans les 30 jours qui
précèdent ou succèdent la disposition
 Perte est refusée
 Augmente le PBR du bien pour celui qui l’a
acquis
 Important
 Important lorsque nous regarderons les transferts
entre conjoints
 Ne s’applique pas au décès ni au changement
d’usage
Option d’achat et de vente (art. 49)
En 20-A, M. A octroie à M.B option pour achat d'un terrain convoité d'ici
les 2 prochaines années.

Prix de l'option 50,000


Prix d'exercice 500,000
Coût du terrain 230,000

En 20-B, M.B. vend son option 60,000$ à M.C


En 20-C, M.C exerce l'option
Option d’achat et de vente (art. 49)
 Octroi de l’option
 Vendeur : GEC = prix de vente de l’option
car PBR de l’option est nul.
 Acheteur : PBR option = prix d’achat

 Levée option (exercice de l’option)


 Vendeur
 PD du bien = Prix exercice + Prix de l’option
 Faire déclaration modifiée pour annuler GEC dans
l’année de l’octroi

 Acheteur
 PBR bien acquis via l’option = Prix exercice + prix
option
Option
 Expiration de l’option
 Vendeur
 Aucun impact déjà imposé à l’octroi

 Acheteur
 PEC = PBR de l’option sera déductible en
fonction du type de biens
Option
 Exception
 Ne s’applique pas si option sur Résidence
Principale
 Vendeur
 Octroi : Aucun impact
 Levée : Aucun impact
 Expiration : Aucun impact
 Acheteur
 Même traitement que tout autre option sauf que
BUP donc aucune perte si option expire
Créances irrécouvrables ou société en faillite
(art. 50(1))

 Perte en capital lorsque créance devient


irrécouvrable ou société en faillite
 Disposition à un PD de 0 (PEC valeur de la
créance ou des actions)
 Acquisition dette d’une valeur de 0 ou d’actions
ayant un PBR de 0 (donc si rembourse ou vente des
actions, gain en capital)

 Perte est déductible si et seulement si


 Créance acquise dans le but de gagner revenu
Ou
 Créance résulte de la disposition d’une
immobilisation à une personne non liée
Transactions sur des
SEPE

Sections 11.8 et 10.6.1


DGC (Déduction pour gains en capital) (art. 110.6)
 Exonération d’impôt sur GEC de 750 000 à vie
(GECI de 375 000)
 Passe à 800 000 (400 000) à compter de 2014
 Particulier seulement
 GEC relatif à:
 Actions admissibles de petite entreprise
(AAPE)*
 SEPE (SPCC qui exploite une petite entreprise)
 Critère de détention existe (non matière au cours)
 Biens agricoles admissibles
 Biens de pêche admissibles
 Déduction dans le calcul du revenu
imposable
Déduction permise pour l’année
 Moindre de:
 Partie inutilisée de la DGC
 (750 000$ - Gain déjà exonéré) * 50%
ou
 375 000 $ - DGC déjà utilisé (ramené au taux d’inclusion de
50%)

 Plafond annuel des gains pour l’année (pas


matière au cours)
 Plafond des gains cumulatifs à la fin de
l’année courante (pas matière au cours)

 Dans le cadre du cours, pour les 2 dernières composantes,


prenez pour acquis que correspond au montant du gain en
capital généré lors de la disposition des biens admissibles.
PDTPE (Perte déductible au titre d’un placement
d’entreprise) (livre section 4.3)
 Particulier et société
 Transforme PECD en une Perte déductible en 3d), donc
appliquant contre tous les types de revenus
 Si pas utilisée devient une PAQC
 Au bout de 10 ans redevient une PCN si pas encore utilisée

 Admissibilité
 Bien disposé doit être
 Actions ou créances d’une SEPE
 SEPE
 SPCC
 + de 90% JVM actifs = actifs utilisés dans exploitation à un moment durant 12
mois avant disposition

 Perte en capital doit résulter


 Disposition d’actions/créances à une personne sans lien de dépendance
ou
 Perte sur une créance irrécouvrable ou société en faillite (voir article 50(1))

 Calcul de la PECD qui est transformée en PDTPE


 (Perte admissible à 100% – DGC prise par le passé à 100%) * Taux
inclusion (50%)
 Résiduel demeure une PECD
Roulement GEC (art. 44.1, livre section 2.11)

 Suite à la vente d’actions, report GEC


si le contribuable réinvestit dans des
actions d’une petite entreprise

 Assujetti : Particulier seulement

 Impact
 $ Report = ($ réinvesti / PD) * GEC
 PBR nouvelles actions: $Actions - $ report
Roulement GEC
 Admissibilité
 Actions SEPE – VC actifs < 50M$
(anciennes et nouvelles actions)
 Détenu placement 185 jours (6 mois)
 Nouvelles actions acquises dans l’année
ou 120 après fin de l’année
Disposition réputée
Changement d’usage d’un bien (art. 45)

 Bien personnel à bien générant revenu


 Disposition à la JVM
 Peut impliquer gain en capital
 Coût en capital utilisé dans le calcul de
l’amortissement
 Moindre JVM et (Coût initial + GECI) (pcq personne liée
- article 13(7)b) – réf – règles attribution)

 Choix (45(2))
 Ne pas disposer du bien lors du changement d’usage
(bien demeure un bien à usage personnel)
 DPA pas permise sur le bien
 Si RP – pourra la désigner comme résidence
principale pendant 4 ans même s’il ne l’a pas
habitée normalement durant ces années.
Changement d’usage d’un bien (art. 45)

 Bien générant du revenu à bien personnel


 Disposition à la JVM
 Peut impliquer récupération, perte en capital, gain
en capital ou perte finale
 Acquisition à la JVM (nouveau PBR pour le
particulier)

 Choix (45(3)) – Pas de disposition réputée


 Ne pas disposer du bien lors du changement d’usage
 Choix permis que pour bien qui devient une
résidence principale
 Ne doit pas avoir demandé DPA sur ce bien
 Peut désigner immeuble comme RP, max de 4 ans
avant de l’avoir habité
Changement d’usage d’un bien (art. 45)

 Si changement d’usage partiel, PD est la


JVM de la partie du bien pour laquelle il y
a eu changement d’usage
Disposition involontaire (feu, vol, expropriation)

 Règle générale
 Disposition présumée lorsque le $
indemnité est convenu
 Produit disposition= $ indemnité

 Impact
 Peut résulter en une récupération et GEC
important.
 Choix d’annuler la récupération et GEC si
acquiert bien de remplacement dans un
délai de 2 ans
Exemple – bien non amortissable
Disposition involontaire - Exemple
Expropriation - Terrain
PBR 100 000 $
Indemnité 140 000 $
Bien de remplacement (achat d'un nouveau terrain)
Coût 140 000 $ 130 000 $
Sans choix:
Lorsque le montant de l'indemnité est connu
Gain en capital 40 000 $ 40 000 $
Gain en capital imposable 20 000 $ 20 000 $
PBR nouveau terrain 140 000 $ 130 000 $

Choix

GEC révisé est égal au moindre de


GEC sans choix 40 000 $ 40 000 $
$indemnité - Coût du bien de remplacement (>0) 0$ 10 000 $

GEC qui est annulé 40 000 $ 30 000 $

PBR nouveau terrain (coût - GEC annulé) 100 000 $ 100 000 $
Exemple – bien amortissable
Expropriation - Bâtisse
PBR 250 000 $
FNACC 140 000 $
Indemnité 270 000 $
Bien de remplacement (achat d'une nouvelle bâtisse)
Coût 270 000 $
Sans choix:
Lorsque le montant de l'indemnité est connu
Gain en capital 20 000 $
Gain en capital imposable 10 000 $
Récupération 110 000 $
PBR/coût en capital nouvelle bâtisse 270 000 $

Choix

GEC révisé est égal au moindre de


GEC sans choix 20 000 $
$indemnité - Coût du bien de remplacement (>0) 0$

GEC qui est annulé 20 000 $

PBR/Coût en capital révisé de la bâtisse (coût - GEC annulé) 250 000 $

Montant de la récupération annulable moindre de:


Récupération 110 000 $
Coût en capital révisé de la bâtisse 250 000 $

Montant amortissable de la nouvelle bâtisse


Coût en capital révisé de la bâtisse 250 000 $
(Ms) Récupération annulée -110 000 $
FNACC 140 000 $
Disposition involontaire
 Sommaire
 Lorsque le coût du nouveau bien est
supérieur ou égal au montant de
l’indemnité reçu, le choix a pour effet
d’annuler la totalité du GEC et de la
récupération
Disposition volontaire
 Même principe s’applique
 Biens immeubles seulement
 Restriction
 Acquisition bien remplacement délai 1 an
Dons (particulier)
À titre indicatif seulement

 Dons = Disposition à la JVM


 Récupération/perte finale et GECI/PECD

 Dons à des organismes reconnus


 BUP – Règle du 1,000$ non applicable

 Peut réduire PD si produit GEC.


 Valeur maximale permise = JVM et Minimale = PBR
 Le PD choisi devient le montant admissible au crédit d’impôt

 Dons de certains titres (ie: actions bourses, part de fonds


commun)
 Taux inclusion GEC : 0% depuis 2 mai 2006

 Existe d’autres règles particulières pour certains types de


biens
 Œuvres d’arts
 Biens éconsensibles